Processeurs mobiles : MediaTek passe pour la première fois devant Qualcomm en volume

Le par Christian D.  |  1 commentaire(s)
MediaTek Dimensity 5G

Si Qualcomm reste le premier fournisseur de puces mobiles en valeur et mène la danse sur la 5G, MediaTek a réussi à prendre la première place en volume durant le troisième trimestre 2020.

Dans le domaine des processeurs mobiles, il y a les fabricants capables de produire leurs propres solutions, comme Apple (Apple Ax), Samsung (Exynos) ou encore récemment Huawei (Kirin avec HiSilicon), mais aussi des fournisseurs de solutions que chacun peut intégrer dans ses smartphones.

Le groupe Qualcomm a longtemps dominé sur en valeur et en volume sur ces solutions mobiles standard mais le troisième trimestre 2020 a vu MediaTek lui voler la vedette en nombre de smartphones équipés.

MediaTek-Dimensity-720

Selon le cabinet d'études Counterpoint Research, MediaTek a obtenu une part de marché mondiale de 31% sur cette période en étant présent dans plus de 100 millions de smartphones, profitant du rebond des ventes dans les marchés où il est particulièrement présent, comme la Chine et l'Inde, mais aussi en misant sur le segment d'entrée de gamme (moins de 250 dollars) sur les marchés émergents d'Amérique du Sud et du Moyen-Orient.

Le volume de MediaTek est également dopé par une demande accrue de la part de certains acteurs comme Xiaomi et grâce au fait qu'il est largement épargné par les sanctions commerciales US imposées à certaines entreprises chinoises, devenant de fait une option attractive pour les fabricants, tout en proposant de la 5G avec sa famille Dimensity.

Qualcomm MediaTek SoC mobile

De son côté, Qualcomm, tout en dominant le segment des puces mobiles 5G grâce à ses solutions compatibles à la fois en bandes sub-6 GHz et mmWave, passe en deuxième place avec 29% de part de marché.

Destins croisés, concurrence de plus en plus frontale

En se concentrant plutôt sur le milieu et le haut de gamme des SoC mobiles, plus lucratifs, la firme de San Diego s'offre pourtant une jolie progression en profitant là encore de la défection de Huawei / HiSilicon.

Toutefois, une zone de friction est en train de se créer plus franchement entre Qualcomm et MediaTek sur le segment de milieu de gamme et qui va s'intensifier à la faveur de la diffusion de la 5G dans les segments plus bas.

Qualcomm est en train d'apporter la 5G sur ses SoC inférieurs (Snapdragon 7 et Snapdragon 6, en attendant Snapdragon 4) mais MediaTek est bien implanté sur la partie entrée de gamme. A l'inverse, ce dernier pourrait être de plus en plus tenté de monter en gamme pour répondre aux nouveaux scénarios permis par les très hauts débits de la 5G dans les smartphones.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
smalldick offline Hors ligne VIP icone 6540 points
Le #2116822
Il faudra surveiller Unisoc le 100% Chinois à l'avenir.
Anonyme
Le #2116823
Ces chiffres sont totalement faux, il ne prennent pas en compte l'Afrique surtout subsaharienne ici on au moins deux téléphones par an pour les plus jeunes et la majorité sont des Tecno, Infinix.. tous sous MEDIATEk.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire