Botnet Mirai : les jeunes créateurs échappent à la prison en aidant le FBI

Le par  |  7 commentaire(s)
Mirai-cartographie

Ce sont en quelque sorte les trois nouvelles recrues du FBI pour l'aider à lutter contre le cybercrime. Nul autre que les créateurs du célèbre botnet Mirai qui échappent ainsi à la prison.

Âgés de 21 à 22 ans, trois individus avaient été inculpés aux États-Unis pour la création du botnet Mirai, et pour deux d'entre eux pour des faits en rapport avec un autre botnet. Ils ont plaidé coupable fin 2017 et viennent d'être condamnés.

BotnetIls écopent d'une période de probation de cinq ans et 2 500 heures de travaux d'intérêt général. Ils ont également été condamnés à 127 000 $ en dédommagement et devront se délester d'importantes saisies de cryptomonnaies opérées pendant l'enquête.

Paras Jha, Josiah White et Dalton Norman échappent donc à des peines de prison de cinq à dix ans qui semblaient pourtant leur tendre les bras.

Rappelons que le botnet Mirai ciblant les objets connectés (des centaines de milliers, dont des routeurs domestiques) a été à l'origine fin 2016 d'une médiatique cyberattaque DDoS à l'encontre du fournisseur américain de DNS Dyn. Elle avait provoqué la paralysie de gros sites web et services.

Les trois individus n'ont pas eux-mêmes mené cette cyberattaque. Ils avaient pris leur distance avec Mirai après la libération de son code source qui a permis de donner naissance à diverses variantes. Le botnet Mirai avait en outre également été présenté sur des forums comme un service à la location.

Si les créateurs de Mirai ne passent pas par la case prison, c'est en récompense de leur " coopération exceptionnelle et étendue. " Ils ont ainsi aidé le FBI à faire tomber d'autres botnets et à empêcher d'autres activités cybercriminelles.

Le trio a notamment apporté son aide pour le démantèlement du botnet Kelihos pour lequel l'administrateur russe Peter Levashov a récemment plaidé coupable. Il a également fourni son expertise pour stopper l'attaque DDoS ayant exploité une vulnérabilité dans des serveurs Memcached et qui avait atteint des records d'intensité en début d'année.

Dans le cadre de leur condamnation, Paras Jha, Josiah White et Dalton Norman doivent continuer à coopérer avec le FBI, les autorités et le milieu de la recherche en sécurité sur des problématiques de cybercriminalité et cybersécurité.

" Les cybercriminels développent souvent leurs compétences techniques à un jeune âge. Cette affaire démontre notre engagement à tenir les criminels responsables de leurs actes, tout en encourageant les délinquants à choisir une autre voie pour exprimer leurs compétences ", a déclaré un agent spécial du FBI.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2032351
Ce sont les meilleurs, pourquoi ne pas les recruter, je sais qu'ils le font régulièrement avec des pirates qui font de gros coups, c'est un formidable outil de recrutement, quand un CV classique ne passe pas parce qu'on a pas fait d'école prestigieuse où d'études supérieures, parfois faut montrer ses atouts autrement.
Le #2032354
Dodge34 a écrit :

Ce sont les meilleurs, pourquoi ne pas les recruter, je sais qu'ils le font régulièrement avec des pirates qui font de gros coups, c'est un formidable outil de recrutement, quand un CV classique ne passe pas parce qu'on a pas fait d'école prestigieuse où d'études supérieures, parfois faut montrer ses atouts autrement.


J'ai plutôt l'impression que l'on parle de coopération et non de recrutement.
La rémunération est perçue sous forme de réduction de peine.

Ce n'est donc clairement pas un moyen de trouver du travail (a moins de vouloir travailler gratuitement)


Le #2032355
Dodge34 a écrit :

Ce sont les meilleurs, pourquoi ne pas les recruter, je sais qu'ils le font régulièrement avec des pirates qui font de gros coups, c'est un formidable outil de recrutement, quand un CV classique ne passe pas parce qu'on a pas fait d'école prestigieuse où d'études supérieures, parfois faut montrer ses atouts autrement.


+1
On les ferait en plus passer du bon côté.
Le #2032356
La France n'a qu'à' demander leur extradition pour les juger pour les dégâts faits en France.... ils collaborent avec nous ... où c'est la taule !
C'est du crime international... il est anormal que seul les US puissent decider de leur amnistie en echange de services !
Le #2032364
Dodge34 a écrit :

Ce sont les meilleurs, pourquoi ne pas les recruter, je sais qu'ils le font régulièrement avec des pirates qui font de gros coups, c'est un formidable outil de recrutement, quand un CV classique ne passe pas parce qu'on a pas fait d'école prestigieuse où d'études supérieures, parfois faut montrer ses atouts autrement.


Le dicton est clair : c'est avec un bon braconnier qu'on fait un excellent garde-chasse.
Démarche (enfin) intelligente.
Le #2032365
Magic2016 a écrit :

La France n'a qu'à' demander leur extradition pour les juger pour les dégâts faits en France.... ils collaborent avec nous ... où c'est la taule !
C'est du crime international... il est anormal que seul les US puissent decider de leur amnistie en echange de services !


1. Qui te dit que cette décision a été prise par les USA unilatéralement ?
2. Connais-tu les accords d'extradition entre les USA et l'Europe. J'en doute !

Bref, faut encore que tu la ramènes pour nous vômir ta gerbe habituelle, non constructive et sans fondement.

Tu dois être quelqu'un de vraiment pénible dans la vie !
Le #2032487
L’hébergeur Français OVH avait pris très chère dans cette histoire
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme