NotPetya : les Five Eyes accusent la Russie

Le par  |  5 commentaire(s)
Vladimir Poutine

L'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande se joignent au Royaume-Uni et aux États-Unis pour mettre en cause la Russie dans la cyberattaque NotPetya.

Après le Royaume-Uni et les États-Unis, ce sont l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande qui ont publiquement accusé la Russie pour la cyberattaque NotPetya de juin dernier.

HackerEn se basant notamment sur des rapports de ses agences de renseignement, le gouvernement australien dit estimer que des " acteurs avec le soutien de l'État russe " sont responsables de la cyberattaque, et condamne " le comportement de la Russie. "

Pour le Canada, ce sont des " acteurs en Russie qui sont les responsables du développement de NotPetya. " La Nouvelle-Zélande se contente de se joindre à l'analyse des autres pays anglo-saxons. Dès juillet 2017, le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) avait déjà mis en cause l'implication de services spéciaux russes.

Australie, Canada, États-Unis, Nouvelle-Zélande et Royaume-Uni forment une alliance dans le renseignement baptisée Five Eyes, avec une sorte de pacte de non-espionnage mutuel. Après les accusations des États-Unis et du Royaume-Uni à l'encontre de la Russie, on a davantage l'impression que les autres membres des Five Eyes suivent un consensus, sans apporter de preuves.

On rappellera au passage que la cyberattaque NotPetya a pu avoir lieu grâce à des exploits - et en somme des outils de cyberespionnage - qui avaient été dérobés à la NSA... l'agence nationale de la sécurité des États-Unis.

Cette mise en cause pour Petya de la Russie, qui dément et parle d'une campagne russophobe, intervient alors que la justice américaine inculpe treize Russes et trois sociétés russes pour ingérence dans les dernières élections présidentielles aux États-Unis.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2001424
Bientôt les Six-Eyes avec la France qui va les rejoindre officiellement.
Je repense a Hollande qui se disait choqué suite aux révélations de Snowden, quelle foutage de gueule !
Le #2001431
" ........ baptisée Five Eyes, avec une sorte de pacte de non-espionnage mutuel. "

pourquoi rien que cela me fais déjà marré

" On rappellera au passage que la cyberattaque NotPetya a pu avoir lieu grâce à des exploits - et en somme des outils de cyberespionnage - qui avaient été dérobés à la NSA... l'agence nationale de la sécurité des États-Unis "

ha....la NSA ..... .....bref
Le #2001433
boznake a écrit :

" ........ baptisée Five Eyes, avec une sorte de pacte de non-espionnage mutuel. "

pourquoi rien que cela me fais déjà marré

" On rappellera au passage que la cyberattaque NotPetya a pu avoir lieu grâce à des exploits - et en somme des outils de cyberespionnage - qui avaient été dérobés à la NSA... l'agence nationale de la sécurité des États-Unis "

ha....la NSA ..... .....bref


Oui lol, on peut en retenir que les Five Eyes accusent la Russie alors que l'un de ses membres a fourni (involontairement certes) les outils nécessaires au devellopement de NotPetya....
Le #2001448
LinuxUser a écrit :

Bientôt les Six-Eyes avec la France qui va les rejoindre officiellement.
Je repense a Hollande qui se disait choqué suite aux révélations de Snowden, quelle foutage de gueule !


Ca risque pas, il n'y a que des anglo saxons !
S'il pouvaient nous couler ils le feraient ...
Le #2001471
skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

Bientôt les Six-Eyes avec la France qui va les rejoindre officiellement.
Je repense a Hollande qui se disait choqué suite aux révélations de Snowden, quelle foutage de gueule !


Ca risque pas, il n'y a que des anglo saxons !
S'il pouvaient nous couler ils le feraient ...


L'Anglosphère tellement sous-estimé et pourtant si puissante avec ses alliances politiques économiques et militaires.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme