Le rachat de ARM par Nvidia inquiète les observateurs britanniques

Le par Christian D.  |  9 commentaire(s) | Source : BBC
Nvidia ARM

Softbank devant rétablir sa situation financière, c'est Nvidia qui va s'emparer de ARM, fleuron technologique britannique...ce qui n'est pas sans causer quelques inquiétudes.

Malgré les interrogations liées au profil de l'acquéreur de l'entreprise ARM, le groupe américain Nvidia est allé au bout des négociations avec Softbank et met 40 milliards de dollars sur la table, en cash et en actions.

Le groupe nippon, qui avait acheté 32 milliards de dollars le fleuron britannique, s'y retrouve et pourrait obtenir une partie du contrôle de Nvidia. Toutefois, le fait que Nvidia soit aussi un concepteur de puces peut poser des questions sur le maintien de l'accès aux technologies ARM pour les autres entreprises, le risque étant bien sûr que ces dernières choisissent une autre architecture de préférence, comme RISC-V.

Les contre-feux sont donc déjà allumés pour affirmer la neutralité de Nvidia dans la gestion de l'activité de ARM et l'accès garanti à sa propriété intellectuelle. Mais dans le même temps, des voix se font entendre outre-Manche pour critiquer l'acquisition et demander au gouvernement un contrôle plus étroit des modalités.

Nvidia ARM

Si Nvidia a déjà annoncé que le siège social de ARM restera à Cambridge, d'autres points comme le maintien des emplois et la main-mise des Etats-Unis sur un fleuron technologique britannique sont soulevés.

Certains observateurs craignent déjà de voir le gouvernement des Etats-Unis chercher à influer sur la stratégie de l'entreprise pour barrer un peu plus la route aux entreprises chinoises.

Hermann Hauser, cofondateur de ARM, évoque ce rachat par Nvidia comme un "vrai désastre" qui va détruire l'emploi et faire du Royaume-Uni un état vassal des USA, avec le risque de voir les entreprises britanniques ayant des relations commerciales avec la Chine obligées de demander l'aval du gouvernement US.

La question de la souveraineté, dans un domaine aussi stratégique, reste un sujet chaud, et beaucoup plus dans le cas de Nvidia que dans celui de Softbank il y a quelques années. Les confondateurs de ARM avaient ainsi demandé à ce que des mesures soient prises pour garantir la neutralité de l'entreprise plutôt que d'être détenue par des entités telles que Nvidia.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
BombingBasta offline Hors ligne Vénéré icone 2831 points
Le #2108222
Dé jà à la base fallait pas le vendre à SoftBank...
cycnus away Absent VIP avatar 15398 points
Le #2108227
Je ne vois pas en quoi la vente à Softbank a posé problème dans la mesure où ARM s'en est plutôt bien porté. alors que s'il était resté aux mains des Britanniques, sous un contrôle sans doute de plus en plus grande l'État britannique, il se serait peut-être transformé en SNCF par exemple.
en revanche je comprendsque se retrouver sous le contrôle d'une entreprise américaine pose un vrai problème aujourd'hui plus que les États-Unis se comportent en véritable dictateur envers les autres états. Je dois être le seul qui considère que la position des États-Unis envers Huawei est parfaitement inacceptable. Tout comme le faitd'obliger les entreprises françaises à quitter l'Iran. si la France a un principal ennemi aujourd'hui, à n'en pas douter, ce sont les États-Unis. qui explique notamment la vague migratoire en provenance d'Afrique du Nord et la vague terroriste qu'elle a connu ces dernières années (il ne fallait pas que les États-Unis interviennent en Irak avec un motif bidon). Et c'est bien dommage.
BombingBasta offline Hors ligne Vénéré icone 2831 points
Le #2108232
Si tu ne veux pas perdre le contrôle d'un fleuron technologique, tu n'en cède pas la propriété, simplement.

Japon ou USA (qui ont la main mise sur les pays asiatiques occidentalisés comme le Japon ou la Corée), même combat, céder ARM c'était en perdre le contrôle.
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5570 points
Le #2108236
« La question de la souveraineté »

Affirmation économiquement infondée d'un protectionniste ayant ~250 ans de retard dans ses lectures…
tnz offline Hors ligne Vétéran icone 1427 points
Le #2108242
D'toute manière, la "garantie" du siège social à Cambridge ne sera valable que 6 à 12 mois après la finalisation du rachat. Les anglais vont perdre ce fleuron technologique.
DrBrutal offline Hors ligne Senior icone 468 points
Le #2108247
La prétendu neutralité d'ndidia suite au rachat y a vraiment des naïfs pour y croire ?
La plupart des concepteurs de soc doivent s’être préparé a une solution de repli
RiscV ou OpenPorwer on verra bien.
smalldick offline Hors ligne VIP icone 6011 points
Le #2108257
un futur gâchis
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 8562 points
Le #2108263
tnz a écrit :

D'toute manière, la "garantie" du siège social à Cambridge ne sera valable que 6 à 12 mois après la finalisation du rachat. Les anglais vont perdre ce fleuron technologique.


.
" Les anglais vont perdre ce fleuron technologique."
.
Les anglais ont déjà perdu ce fleuron depuis son rachat par Softbank !
.
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 8562 points
Le #2108264
DrBrutal a écrit :

La prétendu neutralité d'ndidia suite au rachat y a vraiment des naïfs pour y croire ?
La plupart des concepteurs de soc doivent s’être préparé a une solution de repli
RiscV ou OpenPorwer on verra bien.


.
"La plupart des concepteurs de soc doivent s’être préparé a une solution de repli"
.
Plus facile à dire qu'à faire !!!
.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire