OSIRIS-REx : le Touch-and-Go sur l'astéroïde Bennu pour le 20 octobre

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
bennu

C'est le 20 octobre prochain que la mission OSIRIS-REx de la Nasa va tenter à 334 millions de kilomètres de la Terre de recueillir un échantillon du sol de l'astéroïde Bennu.

La sonde spatiale américaine OSIRIS-REx - Origins Spectral Interpretation Resource Identification Security Regolith Explorer - a été lancée en septembre 2016 pour partir à la rencontre de l'astéroïde Bennu. Elle est en orbite autour de cet astéroïde primitif d'un diamètre d'un peu moins de 500 mètres depuis décembre 2018.

Un point d'orgue de cette mission sera le 20 octobre prochain avec une première tentative de Touch-and-Go de quelques secondes. À la surface de Bennu, la sonde devra prélever un échantillons du sol. Lors du contact de moins de 16 secondes avec la surface de l'astéroïde, un bras robotisé expulsera un jet d'azote pour soulever et permettre de récupérer du régolithe.

La zone cible est un site rocheux de 16 m de diamètre baptisé Nightingale dans l'hémisphère nord de Bennu. L'espoir est de collecter au moins 60 grammes d'échantillon. Après cette première tentative, OSIRIS-Rex reprendra ses distances avec Bennu pour se remettre en orbite autour de l'astéroïde.

Le 22 octobre, la caméra SamCam de la sonde prendra des images de la tête du bras robotique afin de constater s'il contient l'échantillon convoité. Le 24 octobre, la sonde effectuera une manœuvre de rotation pour déterminer la masse de celui-ci.

Si les mesures donnent satisfaction, la décision sera prise de placer l'échantillon dans une capsule de retour. Si l'échantillon n'est pas jugé satisfaisant, une autre tentative de collecte d'échantillon aura lieu au plus tôt en janvier 2021 sur un autre site.

La sonde OSIRIS-Rex doit quitter l'astéroïde Bennu en mars 2021 pour entamer son voyage de retour vers la Terre. Elle devrait lâcher l'échantillon le 24 septembre 2023 avec un atterrissage de la capsule prévu sur un site de l'Utah aux États-Unis. L'échantillon sera analysé sur Terre pour contribuer à la compréhension de la formation de notre système solaire.

Rappelons que c'est le 6 décembre prochain (heure du Japon) que les échantillons de l'astéroïde Ryugu obtenus par la sonde japonaise Hayabusa2 doivent arriver sur Terre.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Nanard71 offline Hors ligne Vétéran icone 1804 points
Le #2109791
C'est quand même assez dingue d'arriver à faire ça à plus de deux fois la distance Terre Soleil !
Et les images, notamment celles montrant le relief, sont fantastiques !
Dommage, elles défilent un peu trop vite, on en voudrait plus et plus lentes ...
(En cherchant un peu, ça doit se trouver)
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire