C'est le panorama de la haine en ligne

Le par  |  58 commentaire(s)
Facebook-reaction-colere

Une catégorisation de propos haineux piochés sur les pages Facebook de grands médias français où un commentaire sur dix est haineux.

Netino gère les espaces de dialogue de l'immense majorité des grands médias français. Une modération qui peut aboutir à la suppression de propos jugés diffamatoires, racistes et autres étant considérés hors du cadre de la charte d'utilisation. La modération se base sur un premier tri automatisé, mais elle demeure très largement réalisée de manière manuelle par des opérateurs.

Au premier trimestre, le gouvernement a présenté un Plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, avec dans cette optique une priorité donnée à Internet. Afin d'alimenter le débat, Netino by Webhelp a établi un Panorama de la haine en ligne qui a été remis à Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'État au Numérique.

Pendant le mois de mars, plus de 10 000 commentaires sélectionnés de manière aléatoire et avant modération ont été analysés sur une vingtaine de pages Facebook de grands médias Français. Il s'agissait de quantifier et catégoriser les propos haineux.

Il ressort de l'échantillon analysé qu'il comporte 10,4 % de propos haineux. Autrement dit, un commentaire sur dix est haineux.

Un peu moins de la moitié de ces propos haineux (45,2 %) sont catalogués dans ce qui est qualifié d'agressivité générique. À titre d'exemple : " On s'en fout de cette grosse merde. " Suivent après les propos haineux à l'encontre de personnalités publiques, de la classe politique et des médias. Ils constituent près d'un tiers des propos haineux.

Viennent ensuite les propos haineux contre l'origine ethnique ou la couleur de peau (6,5 %), la discrimination sociale (5,5 %), l'appartenance religieuse (3,5 %) et le sexisme (1,6 %). Le panorama de la haine se termine par les discriminations diverses, l'origine régionale, l'orientation sexuelle et la discrimination physique.

Des recommandations d'un mission gouvernementale sont attendues dans le courant de l'été prochain. Rappelons qu'outre-Rhin, une amende de jusqu'à 50 millions d'euros a été instaurée pour les réseaux sociaux de plus de 2 millions d'utilisateurs qui ne retirent par dans les 24 heures des contenus haineux.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 6

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2012463
Bref, on a droit de le penser mais pas de le dire... Plus de liberté d'expression.

Ah si, une exception : Il suffit de dire qu'on est humoriste et là on a le droit
Le #2012465
Il est très inquiétant de voir que la modération des grands sites web est concentrée dans les mains d'une poignée d'entreprises.
Le #2012466
J'ai un nez gros comme une grosse truie.
Ta fiole coule, rebouche là !
Ma crotte est marron, j'ai pas pu faire une photo, j'ai déjà tiré la chasse d'eau.
Ta mère, c'est une pute (à un fils de pute). (C'est pas une insulte, c'est une constatation)
Oh un Bâtard ! (Dit-il en voyant une personne tenir un bâtard (pain))

Bref... bisous quand même
Le #2012468
C'est plutôt le panorama de la censure, de l'intolérance, et de la susceptibilité de certains. Et pendant ce temps-là, on envoie des bombes, on tue des gens, on vend des armes.

Ces mots ne sont pas forcément haineux. Ils dépendent du contexte, comme le montre magnifiquement iFlo59.
Le #2012472
skynet a écrit :

Bref, on a droit de le penser mais pas de le dire... Plus de liberté d'expression.

Ah si, une exception : Il suffit de dire qu'on est humoriste et là on a le droit


La liberté d'expression est importante... Mais dire des choses comme "les gays sont des erreurs de la nature" ce n'est pas de la liberté d'expression, c'est de la connerie.

Il y a des propos véritablement haineux sur internet, il suffit de regarder les commentaires d'une vidéo Youtube parlant des gays ou des migrants pour en ramasser à la pelle. Et ces gens se réfugient derrière l'excuse "laisse-moi dire ce que je veux c'est ma liberté d'expression !". Ils admettent eux-mêmes que c'est la seule chose leur permettant de débiter ces âneries.
Le #2012474
billgatesanonym a écrit :

C'est plutôt le panorama de la censure, de l'intolérance, et de la susceptibilité de certains. Et pendant ce temps-là, on envoie des bombes, on tue des gens, on vend des armes.

Ces mots ne sont pas forcément haineux. Ils dépendent du contexte, comme le montre magnifiquement iFlo59.


Dis juste ces mots devant quelqu'un de bien énervé.

Sinon devant un religieux, même un simple "Wesh gros" est une insulte
Le #2012475
Ah la N
Anonyme
Le #2012477
Exprimer sa haine est une chose. Ce n'est pas une preuve de grande évolution mais c'est une chose. L'exprimer sur un forum publique sur le Net, ça devient de l'incitation à la haine. Alors les libertaires à deux balles qui viennent nous parler de liberté d'expression,moi, ça me révulse. Allez vivre en Iran et revenez cracher ensuite sur la liberté d'expression en France. Rien que pour rire...
Le #2012478
Mais si on ne fréquente plus ces pages de médias, on ne sera pas tenté d'écrire un commentaire à leurs articles qui sont fait exprès pour nous faire réagir !
Le #2012481
Le silence est d'or et la parole est d'argent
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme