Sur l'activité des drones de loisirs, Parrot perd de l'altitude MaJ

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Les Echos
Parrot Disco 02

Parti tôt sur le segment des drones grand public, le français Parrot subit la forte montée de la concurrence sur le secteur et doit se réorganiser en supprimant des emplois.

MaJ 12:30 : la chute en Bourse est violente pour Parrot avec un recul de 17% de la valeur de l'action après l'avertissement sur résultats et  l'annonce du plan de réorganisation.

Le groupe français Parrot s'est invité tôt sur le segment des drones grand public, étoffant son offre au fil des mois avec divers produits, du simple mini-drone à l'aile volante Disco, mais sans tomber dans le pur entrée de gamme, déjà surchargé.

Parrot Bebop 2

Parrot Bebop avec Skycontroller et lunettes FPV

669€ sur Amazon* * Prix initial : 669€.

Toutefois, malgré cette présence précoce, les résultats ne suivent plus et l'entreprise a annoncé qu'elle ne tiendrait pas ses objectifs financiers sur le dernier trimestre 2016, avec un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 85 millions d'euros, alors qu'elle anticipait un CA de 100 millions d'euros.

Elle prépare dans le même temps un plan de réorganisation qui va la conduire à supprimer près de 300 postes sur un ensemble de 840 salariés, dont 150 postes en France. Parrot devrait également réduire la voilure et se concentrer plus particulièrement sur les drones professionnels, qui restent un créneau porteur.

Le journal Les Echos note que l'activité des drones grand public ne pesaient déjà plus qu'un tiers de ses revenus à mi-2016, contre 50% environ un an auparavant. Le temps est désormais loin où l'AR.Drone suscitait l'enthousiasme lors du salon CES 2010 de Las Vegas et générait des dizaines de millions d'euros de chiffre d'affaire.

On notera que les drones ont été relativement peu présents sur le salon CES 2017 de Las Vegas qui vient de se terminer, alors qu'ils étaient beaucoup plus visibles sur les éditions précédentes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1942983
Les gens se sont enfin aperçus que ça ne servait a rien

Du coup, plus de vente.
Le #1943012
mattelas a écrit :

Les gens se sont enfin aperçus que ça ne servait a rien

Du coup, plus de vente.


Tu n'y vois aucune utilité, c'est ton point de vue.

Personnellement, le drône de prise de vue m'a fait (re)découvrir ma region sous un autre angle, avec des vidéos à la clé de paysages juste époustouflant.
Les gens sont tout simplement scotché à l'ecran qui diffuse ça dans mon magasin ...

Sinon, pour en revenir à Parrot et le CES, les lois "anti-drône" commencent à faire leur chemin auprès du grand public, qui y voit un objet pour terroriste en herbe ou, au mieux, un objet "qui ne sert à rien".
Et du coup, c'est pareil pour les distributeurs.
Au US, la réglementation est encore plus contraignante que chez nous, la FAA ayant un droit de regard sur tout ce qui est dans le ciel, bien plus que notre DGAC.

Après, on pourrait aussi parler du placement des produits Parrot dans le marché du drone...
Anonyme
Le #1943542
mattelas a écrit :

Les gens se sont enfin aperçus que ça ne servait a rien

Du coup, plus de vente.


pas envie de courir après les problèmes ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]