Modems : Qualcomm chute durement en Bourse après une nouvelle condamnation pour abus de position dominante MAJ

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Reuters
Qualcomm logo pro

Sur le sujet des modems et des droits de licence associés, le groupe Qualcomm est reconnu coupable d'abus de position dominante après enquête de la FTC.

Le groupe Qualcomm profitera peu de la paix obtenue avec Apple dans la longue bataille judiciaire les opposant sur les droits de licence. La juge Lucy Koh a décidé au terme de l'investigation menée par la FTC (Federal Trade Commission) et initiée en 2017 en parallèle de la plainte d'Apple qu'il y avait bien eu abus de position dominante sur le marché des modems mobiles pour négocier à son avantage les montants des droits de licence.

Qualcomm SnapDragon logoDans sa décision, elle indique que Qualcomm a étouffé la concurrence sur le marché du CDMA et celui des modems 4G LTE haut de gamme pendant des années, avec des conséquences pour ses rivaux, les fabricants OEMS et les consommateurs.

Le groupe de San Diego a notamment réclamé des droits de licence excessifs pour des brevets dits "essentiels", c'est à dire incontournables dans l'industrie et qui de ce fait doivent être proposés dans un cadre FRAND (Fair, Reasonable and Non Discriminatory) afin de ne pas constituer un point de blocage pour le marché.

La juge Lucy Koh impose donc à Qualcomm la renégociation de ces droits de licence sans les menaces de ruptures de livraisons employées jusqu'à présent et à des prix compatibles avec le cadre FRAND, avec une surveillance des pratiques durant sept ans.

Cette nouvelle décision judiciaire, après plusieurs cas aux conclusions similaires ces dernières années (dont l'un en Europe avec près de 1 milliard d'euros d'amende), fait durement plonger le cours en Bourse de Qualcomm de 13%, alors qu'il venait de connaître une solide embellie après la résolution de son conflit avec Apple.

MaJ 23/05 : Sans grande surprise, Qualcomm annonce être en "profond désaccord" avec cette décision qui implique un changement profond dans son modèle de licensing, l'une de ses principales sources de revenus.

Il va donc faire appel du jugement qui donne raison à la FTC sur la question de l'abus de position dominante dans la vente de modems 4G.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2064159
Cette histoire d'abus de position dominante ne va pas s'arranger en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)...
Le #2064177
il était temps qu'il s'en rende compte le monopole qualcomm au state est tout simplement affligeant.
Le #2064226
Great Sword Zowie a écrit :

Cette histoire d'abus de position dominante ne va pas s'arranger en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)...


.
"en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)..."
.
Et en bannissant un de ses gros clients :

Qualcomm sera la société la plus durement touchée. Le fondeur réalise un chiffre d'affaires de 508 millions de dollars grâce à Huawei, entre les ventes de composants et les licences délivrées sur ses technologies réseau.
Le #2064233
Mouve92 a écrit :

Great Sword Zowie a écrit :

Cette histoire d'abus de position dominante ne va pas s'arranger en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)...


.
"en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)..."
.
Et en bannissant un de ses gros clients :

Qualcomm sera la société la plus durement touchée. Le fondeur réalise un chiffre d'affaires de 508 millions de dollars grâce à Huawei, entre les ventes de composants et les licences délivrées sur ses technologies réseau.


Je peux dire une connerie mais il me semble que c'est TSMC le fondeur de Huawei.
Le #2064241
Great Sword Zowie a écrit :

Mouve92 a écrit :

Great Sword Zowie a écrit :

Cette histoire d'abus de position dominante ne va pas s'arranger en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)...


.
"en bannissant un de ses seuls concurrent (Huawei)..."
.
Et en bannissant un de ses gros clients :

Qualcomm sera la société la plus durement touchée. Le fondeur réalise un chiffre d'affaires de 508 millions de dollars grâce à Huawei, entre les ventes de composants et les licences délivrées sur ses technologies réseau.


Je peux dire une connerie mais il me semble que c'est TSMC le fondeur de Huawei.


.
"dire une connerie"
.
TSMC est le fondeur de Huawei de même que TSMC est le fondeur de Qualcomm !
.
Là, il ne s'agit pas du SOC Kirin mais des ventes de composants et de licences délivrés par Qualcomm pour les technologies réseau de Huawei.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme