Snapdragon Ride : Qualcomm sur la voie des véhicules autonomes

Le par  |  0 commentaire(s)
Qualcomm Snapdragon Ride

Qualcomm s'invite à son tour sur le segment des véhicules autonomes avec Snapdragon Ride, un boîtier compact et une suite logicielle pour apporter de l'ADAS et de la conduite autonome aux prochaines générations de véhicules.

Le groupe Qualcomm, spécialiste des puces de communication sans fil, a déjà un pied dans le secteur automobile depuis plusieurs années, proposant des puces dédiées pour les consoles d'infotainment et travaillant à l'élaboration des communications C-V2X qui feront demain communiquer entre eux et avec l'infrastructure environnante nos véhicules.

La firme étant aussi spécialisée dans les capacités d'intelligence artificielle embarquée dans les smartphones (mais pas seulement), la suite logique est de pouvoir s'attaquer au marché des véhicules autonomes.

Qualcomm Snapdragon Ride

Sur le salon CES 2020 de Las Vegas, elle a donc présenté Snapdragon Ride, un système complet pour rendre les véhicules autonomes. La partie hardware, qui comprend des SoC Snapdragon Automotive, des capacités d'IA et de computer vision et des puces de communication, n'est pas plus grosse qu'une petite mallette et pourra donc être facilement intégrée dans le design d'un véhicule.

Snapdragon Ride

Destinée à fournir des capacités d'assistance avancée à la conduite (ADAS) et de conduite autonome, Elle développe des capacités de traitement adaptées en conséquence, de 30 TOPS pour de la conduite assistée L1 / L2 jusqu'à 700 TOPS à avec une puissance de 130 Watts pour de la conduite autonome L4 / L5.

Snapdragon Ride conduite autonome

Par rapport à d'autres systèmes concurrents, Snapdragon Ride propose en outre un refroidissement passif, améliorant la robustesse et réduisant le coût du dispositif. Et, comme souvent, Qualcomm fournit également des outils logiciels. Il annonce ainsi en parallèle un environnement Snapdragon Ride Autonomous Stack permettant aux constructeurs automobiles de tirer rapidement parti du hardware et d'adapter son fonctionnement aux scénarios d'usage, tout en permettant d'accueillir d'autres couches logicielles spécifiques.

Dans ce secteur naissant mais déjà habité d'acteurs comptant plusieurs années d'expérimentations en conditions réelles, Qualcomm veut aller vite et compte proposer son système Snapdragon Ride aux constructeurs dès le premier semestre 2020 pour des pré-développements et anticipe l'arrivée des premiers véhicules dotés de Snapdragon Ride d'ici 2023.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme