Qualité de service mobile : Orange en tête, Free sensiblement moins bon

Le par  |  9 commentaire(s)
Arcep-logo

Les opérateurs progressent tous, mais le constat final reste globalement le même pour la qualité de service mobile dans l'enquête annuelle de l'Arcep.

L'Arcep publie les résultats de son enquête annuelle sur la qualité de service des opérateurs mobiles en France métropolitaine. Plus d'un million de mesures en 2G, 3G et 4G ont été effectuées sur le territoire (à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments) et dans les transports.

Comme précédemment, l'enquête de l'autorité de régulation des télécoms a porté sur la navigation web, lecture de vidéo, transfert de données, SMS et appels vocaux. Pour l'ensemble des opérateurs et dans toutes les zones, l'Arcep note une amélioration de la qualité des services data.

C'est une nouvelle fois Orange qui affiche les meilleurs résultats sur l'ensemble de la campagne de mesures. Comme pour l'édition 2017, l'Arcep écrit que Free Mobile - en dépit d'une progression - affiche des résultats " sensiblement moins bons " que les autres opérateurs.

Avec l'édition 2018, le changement se fait du côté de Bouygues Telecom qui prend l'avantage sur SFR sur la globalité des mesures, alors qu'ils étaient auparavant dans un mouchoir de poche. En zone rurale, Bouygues Telecom est même devant Orange.

arcep-qualite-service-mobile-2018-debits-moyens-telechargement

Reste que les débits moyens en téléchargement conservent une disparité entre les plus grosses améliorations (43 Mbps), les villes moyennes (32 Mbps) et les communes de moins de 10 000 habitants (14 Mbps).

" Les efforts des opérateurs pour déployer la 4G et proposer un haut niveau de service data à leurs clients doivent se poursuivre, afin que les écarts de performances entre zones rurales et denses se réduisent : c'est en particulier l'objectif du New Deal mobile ", écrit l'Arcep.

L'Arcep propose une synthèse des résultats sous forme graphique :

  • France métropolitaine

arcep-qualite-service-mobile-2018-resume-1

  • Transports

arcep-qualite-service-mobile-2018-resume-2
Tous les résultats sont disponibles sur monreseaumobile.fr et avec un outil de visualisation cartographique. Vous pouvez également consulter notre article sur le choix d'un forfait mobile avec un comparateur des forfaits existants pour dénicher celui au meilleur prix en fonction de ses besoins.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2037189
Au moins Orange ''justifie'' ses tarifs élevés.
Le #2037203
Pour une fois, je trouve que ca represente mon ressenti. J'adore Free, mais honnetement, quand j'y etais, la data, c'etaitt juste pour faire genre. Quand les benchmarks genre nPerf et autre mettaient Free en 2 position, je me demandais comment!
J'espere qu'ils vont vite completer leur reseau et ne plus avoir d'itinerance avec Orange.
Le #2037207
Le problème de cette étude pour Free Mobile, c'est que ce n'est pas du tout le ressenti d'un utilisateur lambda. Ils ont certes une flotte de smartphone, mais comme le dit si bien @vachegti sur Twitter :
"Ça représente la vision d'une voiture qui passe à un endroit X, avec un smartphone Y à l'instant T du timer sim réglé à 5 (30min, HPPLMN), en aucun cas cela peut être une vision représentative. "
Et enfin d'ajouter :
"Le seul et unique moyen fiable serait de donner les deux visions à cette instant T sur le lieu Y : un smartphone forcé en itinérance Orange bridée et un en réseau propre Freemobile. Y'en a pas d'autre possible. "

Vous avez cerné la chose : malgré que l'ARCEP affirme qu'ils ont fait un aller-retour sur un même axe pour les mesures, ce n'est que le ressenti d'une personne en transport. Donc quand on affiche des points rouges là où le smartphone normalement devrait capté de la 4G car bloqué sur une reselection donc en itinérance Orange, on fait de la "publicité mensongère" pour la ville concerné car elle est peut-être couverte, juste les smartphones de test qui ne savent pas gérer 2 réseau dans un même pays.
Le #2037224
Ceux qui on free n'ont pas tout compris !!!!!
free = record de non qualité .......

Pas étonnant qu'ils ne soient pas foutus de sortir leur nouvelle box dans des délais respectueux !!!!!

Leur niveau de communication revient à chier sur leurs clients !!!!!!!
Le #2037264
MaGts495 a écrit :

Le problème de cette étude pour Free Mobile, c'est que ce n'est pas du tout le ressenti d'un utilisateur lambda. Ils ont certes une flotte de smartphone, mais comme le dit si bien @vachegti sur Twitter :
"Ça représente la vision d'une voiture qui passe à un endroit X, avec un smartphone Y à l'instant T du timer sim réglé à 5 (30min, HPPLMN), en aucun cas cela peut être une vision représentative. "
Et enfin d'ajouter :
"Le seul et unique moyen fiable serait de donner les deux visions à cette instant T sur le lieu Y : un smartphone forcé en itinérance Orange bridée et un en réseau propre Freemobile. Y'en a pas d'autre possible. "

Vous avez cerné la chose : malgré que l'ARCEP affirme qu'ils ont fait un aller-retour sur un même axe pour les mesures, ce n'est que le ressenti d'une personne en transport. Donc quand on affiche des points rouges là où le smartphone normalement devrait capté de la 4G car bloqué sur une reselection donc en itinérance Orange, on fait de la "publicité mensongère" pour la ville concerné car elle est peut-être couverte, juste les smartphones de test qui ne savent pas gérer 2 réseau dans un même pays.


Le fait de comparer en gardant l'itinérance avec orange reflete tout a fait ce que ressent l'utilisateur.
Le réseau de Free est sans doute bien, mais pas encore suffisant. Même en ville il arrive que le le téléphone reste bloqué en itinérance, alors que le réseau free est disponible mais pas assez puissant. Du coup la data... on peut oublier.
Le #2037270
zac206 a écrit :

MaGts495 a écrit :

Le problème de cette étude pour Free Mobile, c'est que ce n'est pas du tout le ressenti d'un utilisateur lambda. Ils ont certes une flotte de smartphone, mais comme le dit si bien @vachegti sur Twitter :
"Ça représente la vision d'une voiture qui passe à un endroit X, avec un smartphone Y à l'instant T du timer sim réglé à 5 (30min, HPPLMN), en aucun cas cela peut être une vision représentative. "
Et enfin d'ajouter :
"Le seul et unique moyen fiable serait de donner les deux visions à cette instant T sur le lieu Y : un smartphone forcé en itinérance Orange bridée et un en réseau propre Freemobile. Y'en a pas d'autre possible. "

Vous avez cerné la chose : malgré que l'ARCEP affirme qu'ils ont fait un aller-retour sur un même axe pour les mesures, ce n'est que le ressenti d'une personne en transport. Donc quand on affiche des points rouges là où le smartphone normalement devrait capté de la 4G car bloqué sur une reselection donc en itinérance Orange, on fait de la "publicité mensongère" pour la ville concerné car elle est peut-être couverte, juste les smartphones de test qui ne savent pas gérer 2 réseau dans un même pays.


Le fait de comparer en gardant l'itinérance avec orange reflete tout a fait ce que ressent l'utilisateur.
Le réseau de Free est sans doute bien, mais pas encore suffisant. Même en ville il arrive que le le téléphone reste bloqué en itinérance, alors que le réseau free est disponible mais pas assez puissant. Du coup la data... on peut oublier.


Je t’invite à relire mon commentaire, il y a un détail qui t’a échappé
Le #2037311
Et Orange devrait encore augmenter la qualité de son réseau fixe grâce à son accord avec Google. L'opérateur historique "impose son style" et montre qu'il reste leader des télécoms en France. C'est sur que c'est plus cher que la concurrence, mais la qualité du service est là.
Le #2037427
On voit mal le régulateur gouvernemental ne pas mettre premier l’opérateur national dont l’état est le premier actionnaire. Comme en plus l’époque n’est pas vraiment à la déontologie, quant au câble sous marin Google Quel aveu d’impuissance d’orange à proposer une alternative crédible, les dirigeants d’orange à la tête d’une société quasi centenaire qui vont finalement faire la petite main pour Google, être leur simple maitrise d’œuvre, comment orange en est arrivé là ? Des dirigeants trop pourris gâtés obnubilés par leurs personnages et leurs égos
Le #2037470
Goliath7 a écrit :

On voit mal le régulateur gouvernemental ne pas mettre premier l’opérateur national dont l’état est le premier actionnaire. Comme en plus l’époque n’est pas vraiment à la déontologie, quant au câble sous marin Google Quel aveu d’impuissance d’orange à proposer une alternative crédible, les dirigeants d’orange à la tête d’une société quasi centenaire qui vont finalement faire la petite main pour Google, être leur simple maitrise d’œuvre, comment orange en est arrivé là ? Des dirigeants trop pourris gâtés obnubilés par leurs personnages et leurs égos


Propos très excessifs. Il n'y aucun aveu d'impuissance que de développer un partenariat avec un groupe international, meme si ce dernier est Google. C'est d'ailleurs plutot une décision avisée et pertinente. On parle de l'installation d'un câble de 6 600 km entre les États-Unis et l'Europe qui offre une capacité énorme, de 160 térabits par seconde.

Cela m'interpelle toujours ces petits commentaires acerbes et inutiles. Vous parliez d'égo ??
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme