Qwant en quête de financement auprès de Huawei

Le par Jérôme G.  |  19 commentaire(s)

Le financement du moteur de recherche Qwant développé en France et avec l'appui de la Caisse des Dépôts passe par 8 millions d'euros auprès d'un fonds de capital-risque de Huawei.

qwant-logo

Sous la forme d'obligations convertibles de Hubble, Politico rapporte que le patron du moteur de recherche français et européen Qwant a demandé aux actionnaires de l'entreprise d'accepter un financement à hauteur de 8 millions d'euros.

Derrière ce nom de Hubble se cache le fonds de capital-risque basé à Hong Kong du géant chinois des télécoms Huawei. Selon Politico, la Caisse des Dépôts a voté en faveur d'une telle opération financière, avec l'assurance que Huawei ne sera pas en mesure de convertir à sa guise ses obligations sous deux ans.

Avec notamment le groupe allemand Axel Springer, l'institution financière publique française est actionnaire de Qwant. Pour 5 % à 7,5 % du capital de Qwant et devenir actionnaire minoritaire, Huawei devra obtenir au préalable des autorisations administratives.

qwant

Pas une entrée au capital de Qwant

Un porte-parole de Qwant a déclaré qu'il s'agit d'un investissement obligataire et pas d'une entrée dans le capital de Qwant. " C'est un véhicule pour financer notre expansion et c'est surtout avec un acteur mondial crucial qui reconnaît la solidité de notre technologie et le réalité de notre projet. […] Huawei aide Qwant à se développer et à gagner en envergure au niveau européen pour tous les smartphones de la marque qui seront mis sur le marché en France, Allemagne et Italie. "

Rappelons qu'en mars 2020, Huawei avait noué un partenariat avec Qwant pour en faire le moteur de recherche sur les différents modèles de la gamme de smartphones Huawei P40 en France, en Allemagne et en Italie.

Développé en France, Qwant se présente comme le premier moteur de recherche européen Privacy by Design pour une prise en compte de la vie privée et la protection des données personnelles dès la conception. La réputation de Huawei est davantage sujette à caution avec notamment les accusations d'espionnage des États-Unis.

Patron de Qwant, Jean-Claude Ghinozz avait divulgué un chiffre d'affaires de 7,5 millions d'euros pour le groupe en 2020 et des pertes d'environ 13 millions d'euros divisées par deux par rapport à 2019. Une situation proche de l'équilibre est escomptée pour 2021.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 16051 points
Le #2134101
C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.
jujubibi offline Hors ligne Vénéré avatar 3638 points
Le #2134102
kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.
skynet away Absent VIP icone 91756 points
Le #2134113
jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


C'est quand même à l'UE de le faire, ils commencent vraiment à m'énerver de + en +
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 51118 points
Le #2134119
jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


" Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant" ... Là, tu es aux pays des merveilles. Allez, réveilles-toi, le soleil est déjà haut

Une société finance un projet et n'a aucun regard ? C'est cela, oui, c'est cela...
jujubibi offline Hors ligne Vénéré avatar 3638 points
Le #2134125
Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


" Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant" ... Là, tu es aux pays des merveilles. Allez, réveilles-toi, le soleil est déjà haut

Une société finance un projet et n'a aucun regard ? C'est cela, oui, c'est cela...


Et pourtant c'est comme cela que fonctionnent les obligations.

Pour faire simple: une société imprime 500 papiers, et sur chacun de ses papiers il est écrit "le possesseur de ce papier recevra 2€ par ans, et dans 5 ans je lui donnerai 100€". Ensuite, la société vent ces bouts de papiers 100€ pièces. Elle vient alors d'emprunter 50 000€ qu'elle devra rembourser dans 5 ans. C'est tout.

Avec une action, le détenteur désigne les membres du conseil d'administration. Avec une obligation, le détenteur possède juste un bout de papier lui donnant intérêts et remboursement de la somme.

Mettons que Huawei se fâche avec Qwant. Que peuvent-ils faire? Bah rien. Juste attendre le remboursement, ou revendre le bout de papier à quelqu'un d'autre. Mais l'argent qu'ils ont dépensé pour obtenir ce bout de papier est dans les mains de Qwant et rien ne peut le faire disparaître.

Pourquoi font-ils ça? Pour la même raison que n'importe qui prête de l'argent: faire des bénéfices sur les intérêts.

edit: petite vidéo qui explique les obligations : https://www.youtube.com/watch?v=ZbFQ4knxFhE
mokocchi offline Hors ligne Vétéran icone 1276 points
Le #2134127
kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Au moins ils sont engagés en faveur du multilatéralisme.
D'après Wikipedia ils emploient des technologies Microsoft et des serveurs Huawei.
Et il ne faut pas se leurrer, aucun moteur de recherche ne respecte réellement la vie privée (peut-être SearX?), et les résultats s'aseptisent avec le temps.
Le #2134128
Ça devient de pus en plus la honte l'U.E.
Du babla toujours du blabla. L'Europe mérite bien son appellation de VIEUX continent.
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 51118 points
Le #2134129
jujubibi a écrit :

Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


" Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant" ... Là, tu es aux pays des merveilles. Allez, réveilles-toi, le soleil est déjà haut

Une société finance un projet et n'a aucun regard ? C'est cela, oui, c'est cela...


Et pourtant c'est comme cela que fonctionnent les obligations.

Pour faire simple: une société imprime 500 papiers, et sur chacun de ses papiers il est écrit "le possesseur de ce papier recevra 2€ par ans, et dans 5 ans je lui donnerai 100€". Ensuite, la société vent ces bouts de papiers 100€ pièces. Elle vient alors d'emprunter 50 000€ qu'elle devra rembourser dans 5 ans. C'est tout.

Avec une action, le détenteur désigne les membres du conseil d'administration. Avec une obligation, le détenteur possède juste un bout de papier lui donnant intérêts et remboursement de la somme.

Mettons que Huawei se fâche avec Qwant. Que peuvent-ils faire? Bah rien. Juste attendre le remboursement, ou revendre le bout de papier à quelqu'un d'autre. Mais l'argent qu'ils ont dépensé pour obtenir ce bout de papier est dans les mains de Qwant et rien ne peut le faire disparaître.

Pourquoi font-ils ça? Pour la même raison que n'importe qui prête de l'argent: faire des bénéfices sur les intérêts.

edit: petite vidéo qui explique les obligations : https://www.youtube.com/watch?v=ZbFQ4knxFhE


Merci pour ces infos (je ne suis pas très "financial" et j'ai appris quelque chose.

Mais avoue que c'est quand même suspicieux. Non seulement Huawei est resté dans la blacklist américaine (malgré l'arrivée de Biden) mais même l'Europe semble confirmer leur espionite discrète. Et quoi de plus tentant que les données d'un moteur de recherche ?

J'ai horreur des complots et des thèses sans fondement à la mords-moi le noeud mais là, j'avoue que je ne serais pas étonné qu'on découvre les "vraies" intentions de Huawei si le deal s'effectue.
zac206 offline Hors ligne Vétéran avatar 1429 points
Le #2134131
Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


" Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant" ... Là, tu es aux pays des merveilles. Allez, réveilles-toi, le soleil est déjà haut

Une société finance un projet et n'a aucun regard ? C'est cela, oui, c'est cela...


Et pourtant c'est comme cela que fonctionnent les obligations.

Pour faire simple: une société imprime 500 papiers, et sur chacun de ses papiers il est écrit "le possesseur de ce papier recevra 2€ par ans, et dans 5 ans je lui donnerai 100€". Ensuite, la société vent ces bouts de papiers 100€ pièces. Elle vient alors d'emprunter 50 000€ qu'elle devra rembourser dans 5 ans. C'est tout.

Avec une action, le détenteur désigne les membres du conseil d'administration. Avec une obligation, le détenteur possède juste un bout de papier lui donnant intérêts et remboursement de la somme.

Mettons que Huawei se fâche avec Qwant. Que peuvent-ils faire? Bah rien. Juste attendre le remboursement, ou revendre le bout de papier à quelqu'un d'autre. Mais l'argent qu'ils ont dépensé pour obtenir ce bout de papier est dans les mains de Qwant et rien ne peut le faire disparaître.

Pourquoi font-ils ça? Pour la même raison que n'importe qui prête de l'argent: faire des bénéfices sur les intérêts.

edit: petite vidéo qui explique les obligations : https://www.youtube.com/watch?v=ZbFQ4knxFhE


Merci pour ces infos (je ne suis pas très "financial" et j'ai appris quelque chose.

Mais avoue que c'est quand même suspicieux. Non seulement Huawei est resté dans la blacklist américaine (malgré l'arrivée de Biden) mais même l'Europe semble confirmer leur espionite discrète. Et quoi de plus tentant que les données d'un moteur de recherche ?

J'ai horreur des complots et des thèses sans fondement à la mords-moi le noeud mais là, j'avoue que je ne serais pas étonné qu'on découvre les "vraies" intentions de Huawei si le deal s'effectue.


L'interet de Huawei? S'assurer que Qwant de coule pas.
Qwant ont besoin d'argent pour survivre. Sans cet argent, ils vont probablement couler. Huawei de leur cote n'ont pas enorment de choix non-americains. Baidu, l'equivalent chinois, n'a aucune presence en Europe/US. Donc s'ils veulent pouvoir vendre leurs telephones, ils ont besoin de Qwant (ou un concurent de qwant). D'ou ce financement.
Il y a surement plein d'autre subtilites, mais ca me semble etre une bonne raison pour financer quelqu'un.
skynet away Absent VIP icone 91756 points
Le #2134133
zac206 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

Ulysse2K a écrit :

jujubibi a écrit :

kerlutinoec a écrit :

C'est plus très souverain ça !
Autant se vendre directement à Google au moins ils ne sont pas communistes.


Il s'agit d'obligations, pas d'actions. Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant, ils ont juste prêté des thunes.


" Huawei n'a aucun pouvoir de décision sur Qwant" ... Là, tu es aux pays des merveilles. Allez, réveilles-toi, le soleil est déjà haut

Une société finance un projet et n'a aucun regard ? C'est cela, oui, c'est cela...


Et pourtant c'est comme cela que fonctionnent les obligations.

Pour faire simple: une société imprime 500 papiers, et sur chacun de ses papiers il est écrit "le possesseur de ce papier recevra 2€ par ans, et dans 5 ans je lui donnerai 100€". Ensuite, la société vent ces bouts de papiers 100€ pièces. Elle vient alors d'emprunter 50 000€ qu'elle devra rembourser dans 5 ans. C'est tout.

Avec une action, le détenteur désigne les membres du conseil d'administration. Avec une obligation, le détenteur possède juste un bout de papier lui donnant intérêts et remboursement de la somme.

Mettons que Huawei se fâche avec Qwant. Que peuvent-ils faire? Bah rien. Juste attendre le remboursement, ou revendre le bout de papier à quelqu'un d'autre. Mais l'argent qu'ils ont dépensé pour obtenir ce bout de papier est dans les mains de Qwant et rien ne peut le faire disparaître.

Pourquoi font-ils ça? Pour la même raison que n'importe qui prête de l'argent: faire des bénéfices sur les intérêts.

edit: petite vidéo qui explique les obligations : https://www.youtube.com/watch?v=ZbFQ4knxFhE


Merci pour ces infos (je ne suis pas très "financial" et j'ai appris quelque chose.

Mais avoue que c'est quand même suspicieux. Non seulement Huawei est resté dans la blacklist américaine (malgré l'arrivée de Biden) mais même l'Europe semble confirmer leur espionite discrète. Et quoi de plus tentant que les données d'un moteur de recherche ?

J'ai horreur des complots et des thèses sans fondement à la mords-moi le noeud mais là, j'avoue que je ne serais pas étonné qu'on découvre les "vraies" intentions de Huawei si le deal s'effectue.


L'interet de Huawei? S'assurer que Qwant de coule pas.
Qwant ont besoin d'argent pour survivre. Sans cet argent, ils vont probablement couler. Huawei de leur cote n'ont pas enorment de choix non-americains. Baidu, l'equivalent chinois, n'a aucune presence en Europe/US. Donc s'ils veulent pouvoir vendre leurs telephones, ils ont besoin de Qwant (ou un concurent de qwant). D'ou ce financement.
Il y a surement plein d'autre subtilites, mais ca me semble etre une bonne raison pour financer quelqu'un.


Ce tte analyse me semble cohérente
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire