[1/2 HS] Lunettes connectées

Le
Alf92
Encore une béquille pour grand malade :
http://www.pcinpact.com/news/70027-google-projet-lunettes-connectees-internet.htm

encore un capteur de 41Mp ?
Vos réponses Page 3 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ghost-Rider
Le #24383421
Le 07/04/2012 11:40, jdd a écrit :

Donc ne pas dire tout et son contraire... Cette SF est souvent écrite
par des savants.



Cas d'Isaac Asimov, qui a imaginé et développé les trois lois de la
robotique ("I, robot" et ses séquelles).
Et le meilleur Asimov est sans doute celui où il se tient très près de
la science, plutôt que de la fiction, car science et fiction sont
contradictoires, par exemple dans ce chef-d'oeuvre absolu qu'est "The
Tragedy of the Moon".

--
Ghost Rider
markorki
Le #24383411
Ofnuts a écrit :
On 04/07/2012 10:19 AM, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:
Le 07/04/12 07:49, jp willm a écrit :
Le 06/04/2012 23:46, Stephane Legras-Decussy a écrit :

ben je dois avouer que je n'ai lu _aucun_ bouquin
de SF ...



La SF n'est pas ma "tasse de thé", bien que je m'intéresse au futur.



La SF ne parle du futur (et encore, pas toujours) que comme une
commodité pour y développer des idées à propos du présent (le plus
souvent) ou des idées encore plus générales.
Le SF à la fois prospective et hard-science est un petit pré carré,
assez ennuyeux en général, même si c'est l'idée que se font ceux qui
n'en lisent pas du genre. En moyenne, la technologie est incidente, elle
permet le développement du reste de l'histoire. Par exemple 1984 ne
parle pas de webcams, ça parle du totalitarisme.



1984, ce n'est pas de la SF...




Ben si, ça a été écrit bien avant 1984, et c'était une anticipation sociale.

Alors, le mot "science fiction" est peut-être imprécis en français,
fiction basée sur la science en anglais.

"Les androïdes rèvent-ils de moutons mécaniques" ? de P.KDick, est ce
qu'on appelle généralement de la (bonne) SF, et son adaptation, "Blade
runner", est, plus qu'un "film de SF", un grand film.

Un chef-d'oeuvre transcende les genres.

C'est pour ça que "2001 Odyssée de l'espace" est pour moi un film de SF.
... et que le "chevreuil flou", plus qu'une photo animalière, est un
chef-d'oeuvre de flou.

( vrais morceaux de provoc inside )
Stephane Legras-Decussy
Le #24383631
Le 07/04/2012 11:40, jdd a écrit :

l’intérêt de la SF (au sens large), c'est que l'auteur n'est psa lié par
des conventions ou des lois pré-établies. Il peut laisser libre court à
son imagination.





c'est bien pour ça que ça m'attire pas le fantastique et SF, le libre
court à l'imagination je sais très bien le faire moi même (trop même).


le truc que j'adore ce sont les uchronies, je termine un court
métrage SF uchronique en ce moment.

comme quoi n'en avoir jamais lu n'empêche pas d'en faire et surtout
je ne peux pas être influencé :-)
markorki
Le #24383661
Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 07/04/2012 11:40, jdd a écrit :

l’intérêt de la SF (au sens large), c'est que l'auteur n'est psa lié par
des conventions ou des lois pré-établies. Il peut laisser libre court à
son imagination.





c'est bien pour ça que ça m'attire pas le fantastique et SF, le libre
court à l'imagination je sais très bien le faire moi même (trop même).




Le fantastique et la SF, c'est une confusion regrettable.

"Dune" , "Le seigneur des anneaux" et autres Harry Potter, c'est du
fantastique, voire de l'"heroic fantasy" et je trouve ça très chint et
orienté adolenscent boutonneux.

Pour moi, ça n'a aucun rapport avec la vraie SF

Tout K.Dick, Asimov, Farmer, Simak, des tas de gens font de la *bonne* SF.
Jean-Claude Ghislain
Le #24383741
"markorki" a écrit :

"Blade runner", est, plus qu'un "film de SF", un grand film.
Un chef-d'oeuvre transcende les genres.



Il y a la première version avec la voix off et les images de Stanley Kubrick
et puis quand Ridley Scott a eu suffisamment de pouvoir, sa version, un must
!

--
JCG
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #24384111
Le 07/04/12 14:02, Stephane Legras-Decussy a écrit :

comme quoi n'en avoir jamais lu n'empêche pas d'en faire et surtout
je ne peux pas être influencé :-)



C'est une attitude casse-gueule, tu risques tout content de toi
d'inventer l'eau tiède et d'ennuyer profondémement les amateurs du genre.
Une des choses qui caractérisent la SF par rapport à d'autres genre
c'est un certain effet de continuum, qui fait qu'on ne peut pas ignorer
le reste de l'univers SF dans une œuvre. L'exemple d'école c'est
qu'aucune histoire de robots après Asimov ne peut se contenter d'ignorer
les 3 lois de la robotique ; elle doit trouver une bonne raison pour les
transgresser si c'est utile.
L'avantage, c'est que tu as le droit d'utiliser, de considérer comme
acquises les choses imaginées par d'autres.
Je n'ai jamais lu de bon roman de SF écrit par quelqu'un qui avoue tout
ignorer du genre, voire s'en vante dans la préface.

En matière de roman tout court, ce n'est pas grave si on raconte une
fois de plus la même histoire (un homme, une femme, ils s'aiment, ils
sont mariés mais pas ensemble).

Noëlle Adam
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #24384101
Le 07/04/12 12:41, Ofnuts a écrit :

1984, ce n'est pas de la SF...



Si.

Noëlle Adam
Erwan David
Le #24384261
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
En matière de roman tout court, ce n'est pas grave si on raconte une
fois de plus la même histoire (un homme, une femme, ils s'aiment, ils
sont mariés mais pas ensemble).



Un ténor aime une soprano, mais elle est mariée à la basse. Elle confie
sa peine à son amie l'alto, qui aidée par le baryton fera tout pour
réuinir les amoureux.

On a là une bonne partie des opéras.

--
Le travail n'est pas une bonne chose. Si ça l'était,
les riches l'auraient accaparé
Pleinair
Le #24384761
Le 07/04/12 16:54, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
Le 07/04/12 12:41, Ofnuts a écrit :

1984, ce n'est pas de la SF...



Si.



bin non, y a pas de soucoupe volante...

--
François.
jean-daniel dodin
Le #24385101
Le 08/04/2012 00:13, Stephane Legras-Decussy a écrit :

qu'aucune histoire de robots après Asimov ne peut se contenter
d'ignorer
les 3 lois de la robotique ; elle doit trouver une bonne raison pour
les
transgresser si c'est utile.





manque de culture science fictionnesque :-). les histoire de robots
sans lois, il y en a plein

à dire vrai ces lois on ne les trouve que dans asimov...

jdd
Publicité
Poster une réponse
Anonyme