2 suspects, pour un crime

Le
claude bb
bonjour

entendu a la radio ce matin
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/09/01016-20130209ARTFIG00321-des-jumeaux-accuses-de-viols-en-serie-a-marseille.php

question de doit: si les enquêteurs ne trouvent pas d'empreintes
digitales, ou n’arrive pas à obtenir des aveux, que va t'il se passer?

le juge d'instruction devra t'il délivrer un non lieu, pour les 2, est
ce envisageable, que l'affaire arrive aux assises?

dans ce cas, pain béni pour les avocats?
y a t'il eu déja un précédent?
Vos réponses Page 2 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Christian Navis
Le #25215242
Nestor, un vrai conducator pour la France (il est interdit de couper le
pseudo) a utilisé son clavier pour écrire :

Marcel Amont, il était avec une seule des soeurs Kessler ou avec les deux ?



Une vieille blague de marin : parmi les équipements obligatoires
à bord figurent les jumelles.
Pouquoi ?
Pour ne pas finir seul la traversée si une des deux tombe à l'eau ! :D

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
jr
Le #25215372
Le 10/02/2013 17:31, Doms a écrit :

Bonjour,

Oui merci, mais le problème est le même si on veut savoir quel vrai
jumeau est le père d'un enfant. Il se trouve qu'il y a un
zillion fois plus de tests de paternité que de tests pour viol, c'est
pour ça que je suppute que, si c'est faisable, c'est déjà
fait dans ce domaine.



Les *vrais* jumeaux représente 0,003 % des naissances



N'importe quoi. Autour de 0,1%. Et il fallait que ça m'arrive.

--
http://rouillard.org/s.jpg
claude bb
Le #25215622
Le 10/02/2013 17:05, Christian Navis a écrit :
Doms vient de nous annoncer :

A priori, il ont l'ADN du violeur. Sachant qu'il ne peuvent le
dinstingué des autres avec la technique standard (jeumeaux) mais que
c'est possible d'après ce que j'ai lu avec une technique super cher
(puisque des variations apparaissent dans l'ADN lors ddu développement
du foetus a priori).

Donc c'est plutôt un problème de coût que d'empreintes digitales.



C'est exact. Outre le fait que la dactyloscopie permet de distinguer
les jumeaux monozygotes, à dégaut d'empreintes, l'épigénétique
permettrait de les différencier.

Non seulement au cours de la gestation, la méthylation des cytosines ou
des protéines histones liées à l’ADN altère les génes (en particulier au
niveau des alléles) sans réécrire pour autant la carte du génome...
Mais ensuite au cours de la vie, de multiples facteurs environnementaux
chimiques et organiques (éventuellement psychologiques) produisent des
effets identiques que l'épigénétique peut observer, quantifier et analyser.

Donc, 2 vrais jumeaux, surtout de + de 20 ans, ne sont pas des clones
parfaits. Leurs épimutations peuvent être relevées dans un labo équipé
pour. Mais il est vrai que ça coûte excessivement cher.




donc pour remettre ce fil sur le terrain du droit et pas de la médecine,
que pensez vous que le juge d'instruction va faire?
Doms
Le #25215672
Bonjour,

Les *vrais* jumeaux représente 0,003 % des naissances


N'importe quoi. Autour de 0,1%. Et il fallait que ça m'arrive.



Notons que ma source canadienne (proportion des naissances au niveau
mondiale) n'est pas d'accord avec votre source (?).
Wikipedia ne donne pas directement ce chiffre (on y parle de 10M de
monozygotes dans le monde mais bon, quelle année, c'est pas clair ?).
Pour les autres chiffres, ils sont données comme communs à tous
les jumeaux.

Doms.
jr
Le #25215712
Doms
Bonjour,

Les *vrais* jumeaux représente 0,003 % des naissances


N'importe quoi. Autour de 0,1%. Et il fallait que ça m'arrive.



Notons que ma source canadienne (proportion des naissances au niveau
mondiale) n'est pas d'accord avec votre source (?).



Vous vous rendez compte de ce que signifierait votre 0,003%?

Il y a "naturellement" une naissance gémellaire sur 80 et là-dessus un peu
moins de une sur dix qui est monozygote.

Là-dessus les techniques de procréation modernes augmentent tous ces
chiffres.

--
jr
Doms
Le #25215802
Bonjour,

Vous vous rendez compte de ce que signifierait votre 0,003%?
Il y a "naturellement" une naissance gémellaire sur 80 et là-dessus un peu
moins de une sur dix qui est monozygote.



Qu'il n'y en a pas beaucoup (ce n'est pas *mon* chiffre).
Mais même à 0,05% de jumeaux masculins, ça représente pas
tant de cas où il pourrait y avoir eu un nombre
de précédents suffisamment litigieux (la dame ne sait pas
avec lequel elle a couché et donc qui est le père) pour
la technique hors de prix soit utilisée à grand échelle
pour les tests de paternités.

Là-dessus les techniques de procréation modernes augmentent tous ces
chiffres.



Surtout la proportion de faux jumeaux a priori (stimulation
ovarienne, implantation multiple pour les FIV).

Bon, on attend de voir ce que fera la procédure à Marseille.
Dommage qu'ils n'aient pas d'empreintes digitales (wikipedia
indique qu'elles diffèrent entre jumeaux).

Doms.
Christian Navis
Le #25215822
claude bb a écrit :

donc pour remettre ce fil sur le terrain du droit et pas de la médecine, que
pensez vous que le juge d'instruction va faire?



La criminologie est associée au droit pénal, donc ici en charte.

Pour le magistrat, si l'instruction aboutit dans une impasse,
il restera 2 solutions :
- Solliciter de son autorité de tutelle des crédits exceptionnels afin
de commander probablement aux USA une expertise épigénétique,
- Faire appel à un chien renifleur de vrais jumeaux, mais j'ignore si
la cour de Cass admettrait la recevabilité de cette preuve.
http://www.plosone.org/article/info:doi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0020704

--
Mort du journalisme citoyen :
http://christian.navis.over-blog.com
Nestor, un vrai conducator pour la France (il est interdit de couper le pseudo)
Le #25215932
Christian Navis a écrit:

claude bb a écrit :

donc pour remettre ce fil sur le terrain du droit et pas de la
médecine, que pensez vous que le juge d'instruction va faire?




La criminologie est associée au droit pénal, donc ici en charte.

Pour le magistrat, si l'instruction aboutit dans une impasse,
il restera 2 solutions :
- Solliciter de son autorité de tutelle des crédits exceptionnels afin
de commander probablement aux USA une expertise épigénétique,
- Faire appel à un chien renifleur de vrais jumeaux, mais j'ignore si
la cour de Cass admettrait la recevabilité de cette preuve.
http://www.plosone.org/article/info:doi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0020704



C'est à l'Onera qu'on repère les photons jumeaux :
http://www.onera.fr/actualites/2011-0902-photons-jumeaux-nature-communications.php

--
LULU 2012 ! Les volets rouges, une blonde commak !
http://img849.imageshack.us/img849/1995/lulue.jpg
http://img51.imageshack.us/img51/9520/hollasarkmatch.jpg
Tous pour l'union ! Unissons-nous ! Vive l'unité unique !
.
Le #25216142
"Doms" 51177009$0$2274$
Bonjour,

à la radio, ils ont dit (en substance) que sur la scène du crime, des
empreintes génétiques ont étés trouvées, mais que pour
distinguer génétiquement des jumeaux monozygotes, il fallait un
microscope trés spécial, et qu'il fallait examiner des milliards
de cellules, et que ce n'était pas faisable actuellement



La radio n'est qu'une source d'information. Je cite l'article d'origine
"Il existe des méthodes pour différencier l'empreinte génétique de jumeaux
monozygotes , mais elles sont «onéreuses» et «peu de laboratoires en
France» les pratiquent, a-t-il souligné."

Là, on parle bien de coût pas que c'est pas faisable (pour l'ADN, ca se
regarde
pas au microscope, donc l'analyse de la radio, ou l'expert de la radio, me
permet d'être mis en doute).

A suivre donc. Doms.


.../...

Le fait d'être jumeaux est-il un crime ou un délit ?
La qualification de jumeau est-elle reconnue systématiquement
à charge dans les textes ?
Un jumeau est-il en droit d'avoir une existence juridique
totalement indépendante ?
Jumeau accusé est-il dans l'obligation de justifier de l'existence
de son clone...ou d'un triplé dissimulé ?...
L'homonymie est-elle une forme de "jumellerie " juridique ?

C'est important de le savoir avant de remplir les
eprouvettes ..
Le personnel medical va avoir une lourde responsabilité
dans les années à venir ,


V
claude bb
Le #25216132
Le 10/02/2013 23:48, Nestor, un vrai conducator pour la France (il est
interdit de couper le pseudo) a écrit :
Christian Navis a écrit:

claude bb a écrit :

donc pour remettre ce fil sur le terrain du droit et pas de la
médecine, que pensez vous que le juge d'instruction va faire?




La criminologie est associée au droit pénal, donc ici en charte.

Pour le magistrat, si l'instruction aboutit dans une impasse,
il restera 2 solutions :
- Solliciter de son autorité de tutelle des crédits exceptionnels afin
de commander probablement aux USA une expertise épigénétique,
- Faire appel à un chien renifleur de vrais jumeaux, mais j'ignore si
la cour de Cass admettrait la recevabilité de cette preuve.
http://www.plosone.org/article/info:doi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0020704



C'est à l'Onera qu'on repère les photons jumeaux :
http://www.onera.fr/actualites/2011-0902-photons-jumeaux-nature-communications.php






légalement le juge ne devrait t'il ,pas libérer les 2(sous contrôle), vu
qu'il y a doute sur les 2?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme