bébé dans le dos

Le
champagne
La copine d'un ami est tombée enceinte (elle a arrêté la pilule sans le
lui dire).
Elle lui a dit: si on ne se marie pas, on rompt et tu ne verras plus
jamais ton enfant.

A t elle le droit de le priver de son enfant si elle n'obtient pas le
mariage ? est ce que mon ami peut faire quelque chose pour qu'il soit
papa officiel de l'enfant même si la mère le nie ?
Vos réponses Page 4 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anne G
Le #24957572
Le 12/11/12 14:01, a écrit :
"Anne G"
Le 12/11/12 10:40, a écrit :

vu que c'est elle seule qui s'est mise dans cette situation.



Non, non. Les enfants, ça se fait à deux. Même par accident, et même par
surprise.



Ne joue pas sur les mots, il y a eu abus de confiance d'un côté.



1) On n'en sait rien.
2) Il y a eu laxisme de l'autre.
Cl.Massé
Le #24957682
"Anne G" news:50a16f16$
Le 12/11/12 14:01, a écrit :
"Anne G"
Le 12/11/12 10:40, a écrit :





vu que c'est elle seule qui s'est mise dans cette situation.







Non, non. Les enfants, ça se fait à deux. Même par accident, et même par
surprise.





Ne joue pas sur les mots, il y a eu abus de confiance d'un côté.



1) On n'en sait rien.
2) Il y a eu laxisme de l'autre.



On a déjà discuté de ça, je te réfère aux posts concernés. Une négligence de
l'un n'excuse pas la ruse de l'autre. La dissimulation de la ruse ne l'efface
pas. C'est une jurispudence constante, puisqu'on est sur un forum de droit.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #24957702
"Anne G" news:50a16f16$
Le 12/11/12 14:01, a écrit :
"Anne G"
Le 12/11/12 10:40, a écrit :





vu que c'est elle seule qui s'est mise dans cette situation.







Non, non. Les enfants, ça se fait à deux. Même par accident, et même par
surprise.





Ne joue pas sur les mots, il y a eu abus de confiance d'un côté.



1) On n'en sait rien.
2) Il y a eu laxisme de l'autre.



Imagine qu'un violeur dise: ben un enfant ça se fait à deux, donc c'est son
problème. Ah ben là on aura une émeute de féministes hystériques. Oui, on peut
aussi violer par la ruse, sans violence physique, cf Code Pénal. Donc en
théorie une femme peut violer un homme, par exemple si elle lui dit: pas de
problème, je prends la pilule. Obtention du consentement par la ruse -> viol
constitué.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Anne G
Le #24957722
Le 12/11/12 15:47, a écrit :
"Anne G" news:50a16f16$
Le 12/11/12 14:01, a écrit :
"Anne G"
Le 12/11/12 10:40, a écrit :





vu que c'est elle seule qui s'est mise dans cette situation.







Non, non. Les enfants, ça se fait à deux. Même par accident, et même par
surprise.





Ne joue pas sur les mots, il y a eu abus de confiance d'un côté.



1) On n'en sait rien.
2) Il y a eu laxisme de l'autre.



Imagine qu'un violeur dise: ben un enfant ça se fait à deux, donc c'est son
problème.



Il a été violé ?

Oui, on peut
aussi violer par la ruse, sans violence physique, cf Code Pénal.



Le monsieur ne voulait pas faire l'amour avec la dame ?

Donc en
théorie une femme peut violer un homme, par exemple si elle lui dit: pas de
problème, je prends la pilule. Obtention du consentement par la ruse -> viol
constitué.



Si vous lisez la loi comme vous lisez les informations sur le stérilet,
ça doit être rigolo.
Cl.Massé
Le #24957832
"Anne G" news:50a17e42$
Le 12/11/12 15:47, a écrit :
"Anne G" news:50a16f16$
Le 12/11/12 14:01, a écrit :
"Anne G" de
Le 12/11/12 10:40, a écrit :





vu que c'est elle seule qui s'est mise dans cette situation.







Non, non. Les enfants, ça se fait à deux. Même par accident, et même par
surprise.





Ne joue pas sur les mots, il y a eu abus de confiance d'un côté.



1) On n'en sait rien.
2) Il y a eu laxisme de l'autre.



Imagine qu'un violeur dise: ben un enfant ça se fait à deux, donc c'est son
problème.



Il a été violé ?

Oui, on peut
aussi violer par la ruse, sans violence physique, cf Code Pénal.



Le monsieur ne voulait pas faire l'amour avec la dame ?

Donc en
théorie une femme peut violer un homme, par exemple si elle lui dit: pas de
problème, je prends la pilule. Obtention du consentement par la ruse -> viol
constitué.



Si vous lisez la loi comme vous lisez les informations sur le stérilet,
ça doit être rigolo.



Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans la notion de consentement? Et si un
violeur disait: je l'ai pas violée, puisqu'elle a aimé ça?

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Anne G
Le #24957772
Le 12/11/12 15:47, a écrit :

Imagine qu'un violeur dise:



"Je suis stérile".
La femme enceinte de ses ½uvres peut-elle porter plainte pour *viol* ?

Franchement... Ça a marché avec Assange --et pas en France--, mais
c'était un coup monté.
Cl.Massé
Le #24957822
"Anne G" news:50a181b0$
Le 12/11/12 15:47, a écrit :

Imagine qu'un violeur dise:



"Je suis stérile".
La femme enceinte de ses oeuvres peut-elle porter plainte pour *viol* ?



Tout à fait. C'est exactement l'esprit.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Anne G
Le #24957812
Le 12/11/12 16:03, a écrit :
Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans la notion de consentement? Et si un
violeur disait: je l'ai pas violée, puisqu'elle a aimé ça?



Une femme protestant pour avoir eu un enfant d'un homme se prétendant
stérile se ferait rire au nez.

Retournez la situation.
Anne G
Le #24957802
Le 12/11/12 16:22, a écrit :
"Anne G"
Le 12/11/12 15:47, a écrit :

Imagine qu'un violeur dise:



"Je suis stérile".
La femme enceinte de ses oeuvres peut-elle porter plainte pour *viol* ?



Tout à fait. C'est exactement l'esprit.



Vous avez évidemment des précédents ?

(Et alors, ce DIU avorteur, vous nous en causez un peu plus ?)
Cl.Massé
Le #24957872
"Anne G" news:
Le 12/11/12 16:03, a écrit :
Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans la notion de consentement? Et si un
violeur disait: je l'ai pas violée, puisqu'elle a aimé ça?



Une femme protestant pour avoir eu un enfant d'un homme se prétendant
stérile se ferait rire au nez.



Osef, ça passe aux Assises quand même. Duralex, sed lex.

C'est quand même les féministes qui se plaignent de ce que le viol ne soit pas
pris au sérieux. On arrive un peu à la limite de la réthorique, qui boucle sur
elle-même en s'inversant tel un ruban de Möbius. Chercher la cohérence
logique...

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme