Braderie Microsoft

Le
lunix
Vos réponses Page 3 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Richard Delorme
Le #24724082
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :
Le 26/08/2012 10:39, Richard Delorme a écrit :
Le 25/08/2012 13:40, PP a écrit :
On 21/08/2012 11:22, JKB wrote:
Vues les performances des ARM et la façon dont le noyau Linux est
optimisé sur cette architecture moisie, je demande à voir.



Salut,

Peux-tu me dire en quoi l'architecture ARM est moisie ?
ça m'interesse :)



Personnellement je trouve les processeurs ARM actuels très lent. Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs, le processeur de mon Galaxy note (cortex A9 dual core à 1.4
Ghz) est environ cinq fois plus lent que le processeur de mon laptop
(processeur sandy bridge) - Test fait sur un programme d'Othello de mon
cru.



Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.

Je ne pense pas que le coté « moisie » soit simplement du fait des cores
32 bits, ou bien de la fréquence !



En partie, mais j'ai bien comparé à condition égale de fréquence et en
mode 32 bits. Sinon, on passe d'un facteur x5 à x40 en faveur du sandy
bridge.

--
Richard
Richard Delorme
Le #24724072
Le 26/08/2012 10:52, Nicolas George a écrit :
Richard Delorme , dans le message
Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs



... consommation ?




Je ne connais pas la consommation de l'Exynos 4210 qui équipe mon
Samsung Galaxy Note. Le sandy bridge (un i7 2670 QM) consomme 45 W en
étant 40x fois plus rapide. En supposant que l'Exynos consomme autour
d'1 W (consommation de processeur ARM +/- équivalent), on est, à effort
de calcul équivalent, dans les mêmes ordres de grandeur.

--
Richard
Toxico Nimbus
Le #24724112
Le 27/08/2012 08:31, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 10:52, Nicolas George a écrit :
Richard Delorme , dans le message
Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs



... consommation ?




Je ne connais pas la consommation de l'Exynos 4210 qui équipe mon
Samsung Galaxy Note. Le sandy bridge (un i7 2670 QM) consomme 45 W en
étant 40x fois plus rapide. En supposant que l'Exynos consomme autour
d'1 W (consommation de processeur ARM +/- équivalent), on est, à effort
de calcul équivalent, dans les mêmes ordres de grandeur.



D'accord, mais pour une consommation de 1W, quel genre de service ton
Sandy Bridge peut-il fournir ?

Franchement, un processeur qui ne peut rien faire avec 1W, c'est moisi.
PP
Le #24724132
Le 27/08/2012 08:25, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :
Le 26/08/2012 10:39, Richard Delorme a écrit :
Le 25/08/2012 13:40, PP a écrit :
On 21/08/2012 11:22, JKB wrote:
Vues les performances des ARM et la façon dont le noyau Linux est
optimisé sur cette architecture moisie, je demande à voir.



Salut,

Peux-tu me dire en quoi l'architecture ARM est moisie ?
ça m'interesse :)



Personnellement je trouve les processeurs ARM actuels très lent. Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs, le processeur de mon Galaxy note (cortex A9 dual core à 1.4
Ghz) est environ cinq fois plus lent que le processeur de mon laptop
(processeur sandy bridge) - Test fait sur un programme d'Othello de mon
cru.



Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.



:-)
Certes, mais le marché visé par ARM est le mobile (téléphone ou tablette
et tous autres systèmes embarqués) et non l'ordinateur type PC (desktop
ou laptop).

Je ne pense pas que le coté « moisie » soit simplement du fait des cores
32 bits, ou bien de la fréquence !



En partie, mais j'ai bien comparé à condition égale de fréquence et en
mode 32 bits. Sinon, on passe d'un facteur x5 à x40 en faveur du sandy
bridge.



Ben disons qu'il n'y a théoriquement aucun intérêt à faire fonctionner
un processeur 64 bits en mode 32 bits, sauf à chercher une compatibilité.
La puissance DOIT se comparer de le mode optimum du processeur.
Et finalement dans toute comparaison de système/logiciel, c'est le
travail effectué qui doit être comparé.
PP
Le #24724122
Le 27/08/2012 08:44, Toxico Nimbus a écrit :
Le 27/08/2012 08:31, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 10:52, Nicolas George a écrit :
Richard Delorme , dans le message
Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs



... consommation ?




Je ne connais pas la consommation de l'Exynos 4210 qui équipe mon
Samsung Galaxy Note. Le sandy bridge (un i7 2670 QM) consomme 45 W en
étant 40x fois plus rapide. En supposant que l'Exynos consomme autour
d'1 W (consommation de processeur ARM +/- équivalent), on est, à effort
de calcul équivalent, dans les mêmes ordres de grandeur.



D'accord, mais pour une consommation de 1W, quel genre de service ton
Sandy Bridge peut-il fournir ?

Franchement, un processeur qui ne peut rien faire avec 1W, c'est moisi.



Je ne vois pas pourquoi ?
Dans le cas de ce processeur, il y a la puissance brut qui compte, pas
la consommation de base, non ?
JKB
Le #24724212
Le Sun, 26 Aug 2012 11:14:50 +0200,
PP
Le 26/08/2012 10:52, Nicolas George a écrit :
Richard Delorme , dans le message
Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs



... consommation ?



Tout à fait, l'un des arguments essentiels de performance des
processeurs ARM est la consommation.
Les appareils mobiles demandent de pouvoir rester loin du chargeur
pendant des heures ! :)
Et puis aujourd'hui, l'architecture 32 bits pour un appareil mobile ne
me parait pas rédhibitoire.

D'ailleurs, on parle de plus en plus d'ARM pour des serveurs, parce que
finalement, en terme de mips/W, il est peut-être mieux de multiplier des
ARM, plutôt que des IA64 ou x64 moins efficace en mips/W plutôt qu'une
meilleure puissance brute par puce.



Certes, mais après, il faut encore que les développeurs utilisent
correctement le parallélisme, ce qui n'est pas gagné. Il ne faut
surtout pas oublier qu'il y a des choses à côté des ARM qui sont
aussi largement supérieures : les MIPS (je pense au Loongsoon 3 en
particulier), les sparc embarqués (v8e) et j'attends de voir la
version chinoise de l'alpha ev56 qui vient de faire pas mal de bruit
sur les forums DEC.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
JKB
Le #24724202
Le Mon, 27 Aug 2012 08:53:18 +0200,
PP
Le 27/08/2012 08:25, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :
Le 26/08/2012 10:39, Richard Delorme a écrit :
Le 25/08/2012 13:40, PP a écrit :
On 21/08/2012 11:22, JKB wrote:
Vues les performances des ARM et la façon dont le noyau Linux est
optimisé sur cette architecture moisie, je demande à voir.



Salut,

Peux-tu me dire en quoi l'architecture ARM est moisie ?
ça m'interesse :)



Personnellement je trouve les processeurs ARM actuels très lent. Toute
chose (fréquence, nombre de cores, architecture 32 bits) égale par
ailleurs, le processeur de mon Galaxy note (cortex A9 dual core à 1.4
Ghz) est environ cinq fois plus lent que le processeur de mon laptop
(processeur sandy bridge) - Test fait sur un programme d'Othello de mon
cru.



Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.



:-)
Certes, mais le marché visé par ARM est le mobile (téléphone ou tablette
et tous autres systèmes embarqués) et non l'ordinateur type PC (desktop
ou laptop).



Et bien qu'il reste dans le mobile. Cela signifie aussi qu'il est
assez bizarre de coller quatre coeurs dans un seul processeur si le
but est la faible consommation. Le problème actuel est que l'ARM
semble toujours être la réponse à tout actuellement (hors le x86) et
que je trouve de plus en plus d'ARM dans des applications qui
fonctionneraient bien mieux avec autre chose (sans consommer
forcément beaucoup plus).

Le processeur ARM est fait pour être basse consommation. Cela se
traduit par certains choix de design, par une MMU spécifique et une
FPU qui ne l'est pas moins. Pour un processeur qui prétend être
d'usage général, ça limite assez les performances.

Je ne pense pas que le coté « moisie » soit simplement du fait des cores
32 bits, ou bien de la fréquence !



En partie, mais j'ai bien comparé à condition égale de fréquence et en
mode 32 bits. Sinon, on passe d'un facteur x5 à x40 en faveur du sandy
bridge.



Ben disons qu'il n'y a théoriquement aucun intérêt à faire fonctionner
un processeur 64 bits en mode 32 bits, sauf à chercher une compatibilité.



Non. Le x86 est le _seul_ processeur plus rapide en 64 bits qu'en 32
parce que son ABI est différente. Pour tous les autres MIPS, SPARC,
PPC, un programme compilé en 64 bits est de 5 à 15% plus lent que le
même programme compilé en 32 bits. Il y a des papiers officiels sur
le site de Sun^WOracle. Idem chez IBM.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Richard Delorme
Le #24724462
Le 27/08/2012 08:53, PP a écrit :
Le 27/08/2012 08:25, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :

Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.



:-)
Certes, mais le marché visé par ARM est le mobile (téléphone ou tablette
et tous autres systèmes embarqués) et non l'ordinateur type PC (desktop
ou laptop).



La différence est de plus en plus flou : l'Asus Transformer est une
tablette, ou un laptop ? De plus Intel vise aussi le marché des
téléphones / tablettes, et ARM celui des serveurs "verts".


Ben disons qu'il n'y a théoriquement aucun intérêt à faire fonctionner
un processeur 64 bits en mode 32 bits, sauf à chercher une compatibilité.



Ou pour une comparaison. Mon programme est nettement plus rapide (usage
massif d'entiers 64 bits) en 64 bits qu'en 32 bits. Donc pour comparer
des pomme avec des pommes, et des oranges avec des oranges c'est plus
fair-play de faire la comparaison au même mode.

--
Richard
JKB
Le #24724452
Le Mon, 27 Aug 2012 11:20:14 +0200,
Richard Delorme
Le 27/08/2012 08:53, PP a écrit :
Le 27/08/2012 08:25, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :

Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.



:-)
Certes, mais le marché visé par ARM est le mobile (téléphone ou tablette
et tous autres systèmes embarqués) et non l'ordinateur type PC (desktop
ou laptop).



La différence est de plus en plus flou : l'Asus Transformer est une
tablette, ou un laptop ? De plus Intel vise aussi le marché des
téléphones / tablettes, et ARM celui des serveurs "verts".


Ben disons qu'il n'y a théoriquement aucun intérêt à faire fonctionner
un processeur 64 bits en mode 32 bits, sauf à chercher une compatibilité.



Ou pour une comparaison. Mon programme est nettement plus rapide (usage
massif d'entiers 64 bits) en 64 bits qu'en 32 bits. Donc pour comparer
des pomme avec des pommes, et des oranges avec des oranges c'est plus
fair-play de faire la comparaison au même mode.



Là encore, ce n'est pas vrai en général. Sur SparcV8+, par exemple,
le code est en 32 bits, mais les compilos utilisent les registres de
64 bits pour les calculs (et encore, pas toujours parce que ce qui
pêche, c'est l'adressage immédiat, mais on risque de rentrer dans
des bizarreries du design des processeurs).

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Richard Delorme
Le #24724612
Le 27/08/2012 11:28, JKB a écrit :
Le Mon, 27 Aug 2012 11:20:14 +0200,
Richard Delorme
Le 27/08/2012 08:53, PP a écrit :
Le 27/08/2012 08:25, Richard Delorme a écrit :
Le 26/08/2012 11:22, PP a écrit :

Les processeurs ARM ne sont pas les puces les plus rapides, mais ce ne
sont pas leurs buts. Et puis lent par rapport à un Sandy Bridge ça va
encore ! :)
N'oublions pas que nous sommes sur du mobile et non sur une station de
travail.



Mon laptop est aussi (relativement) mobile.



:-)
Certes, mais le marché visé par ARM est le mobile (téléphone ou tablette
et tous autres systèmes embarqués) et non l'ordinateur type PC (desktop
ou laptop).



La différence est de plus en plus flou : l'Asus Transformer est une
tablette, ou un laptop ? De plus Intel vise aussi le marché des
téléphones / tablettes, et ARM celui des serveurs "verts".


Ben disons qu'il n'y a théoriquement aucun intérêt à faire fonctionner
un processeur 64 bits en mode 32 bits, sauf à chercher une compatibilité.



Ou pour une comparaison. Mon programme est nettement plus rapide (usage
massif d'entiers 64 bits) en 64 bits qu'en 32 bits. Donc pour comparer
des pomme avec des pommes, et des oranges avec des oranges c'est plus
fair-play de faire la comparaison au même mode.



Là encore, ce n'est pas vrai en général. Sur SparcV8+, par exemple,
le code est en 32 bits, mais les compilos utilisent les registres de
64 bits pour les calculs (et encore, pas toujours parce que ce qui
pêche, c'est l'adressage immédiat, mais on risque de rentrer dans
des bizarreries du design des processeurs).



Oui, je sais qu'il existe des modes batards. Sur Intel aussi. L'ABI x32
(de linux pour Intel), est de ce style : pointeur 32 bits (et donc
seulement 4 Go adressable / processus), mais utilisation des registres
64 bits et du passage de paramètres par registres.
Mais bon, l'ARMv7 n'a que des registres (entiers) 32 bits, et est de ce
point de vue plus proche de l'ABI x86 que de l'ABI x64 ou x32 d'un Intel.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme