Chasse aux oiseaux

Le
benoit
Ah que coucou !

De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.

J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?

1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.


Ah que merci !


P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)

--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
Philippe Weill
Le #26546782
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.

un bon exemple
https://www.pixarmor.fr/cours-photographie-conseil/drink-station-abreuvoir-piscine-oiseaux?156
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)
benoit
Le #26546788
Philippe Weill
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.

un bon exemple
https://www.pixarmor.fr/cours-photographie-conseil/drink-station-abreuvoir
-piscine-oiseaux?156


Bonne idée qu'il faut que je creuse, mais ici j'ai des goélands en
veux-tu en voilà et il faut tout faire pour qu'eux ne viennent pas : si
tu jettes du pain, ils viennent et bouffent tout.
L'idée du point d'eau pour les baignades et rafraichissements est
excellente... sauf ces foutus goélands ; espèce protégée en plus.
Je vais réfléchir avec tes conseils.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Thierry Houx
Le #26546795
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)


J'ai des solutions simples que j'utilise plutôt en automne/hiver
- Accrocher dans un arbre une demi noix de coco comblée avec graisse de
boeuf et graines (on trouve dans le commerce de boules toutes faites
dans un filet, mais les oiseaux se prennent les pattes dans le filet et
blessent d'où ma noix de coco)
Une (mauvaise) illustration:
https://www.cjoint.com/data/JEtgcaNEnui_-1003182-01.jpg
- Utiliser aussi des pommes tombées:
https://www.cjoint.com/data/JEtgmUZJumi_P1001754.jpg
https://www.cjoint.com/data/JEtgtLbTwdi_P1001984.jpg
En fait les goélands n'aiment pas trop les endroits plantés d'arbres, ce
qui peut être mis à profit. J'habite à 8km de la mer, alors dès que le
temps est défavorable, ils viennent à l'intérieur des terres, mais pas là.
Jean-Pierre Roche
Le #26546798
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)


La plupart des oiseaux apprécient particulièrement les
graines de tournesol : suffit de remplir une mangeoire pour
avoir du monde... Un point d'eau pour boire et se baigner
est un plus !
Sinon pour shooter en gros plan une focale de 500 à 1000 mm
(équivalent) est presque indispensable...
Pour éloigner les importuns, un fusil airsoft (qui tire de
petites billes de plastique) est très utile.
La prise de son c'est autre chose, un domaine très spécialisé !
--
Jean-Pierre Roche
Jean-Pierre Roche
Le #26546801
Le 19/05/2020 à 09:40, Jean-Pierre Roche a écrit :
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne
originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai
réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan
d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du
mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que
je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me
bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs
pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau
chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes
jumelles :)

La plupart des oiseaux apprécient particulièrement les
graines de tournesol : suffit de remplir une mangeoire pour
avoir du monde... Un point d'eau pour boire et se baigner
est un plus !
Sinon pour shooter en gros plan une focale de 500 à 1000 mm
(équivalent) est presque indispensable...
Pour éloigner les importuns, un fusil airsoft (qui tire de
petites billes de plastique) est très utile.
La prise de son c'est autre chose, un domaine très spécialisé !


Complément :
Un bon site généraliste sur les oiseaux avec des exemples de
chants : https://www.oiseaux.net/
Un site sur les sons d'oiseaux : https://www.xeno-canto.org/
--
Jean-Pierre Roche
Ghost-Raider
Le #26546813
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)

Il faut savoir quelles espèces tu veux photographier.
La plupart des petits passereaux viennent au sol pour trouver leur
nourriture. Avec de la chance et de la patience, on peut les
photographier avec un 200 mais ça sera limite. Comme dit JCR, un gros
télé est très utile. Ça concerne les moineaux, accenteurs mouchet,
troglodytes, rouges-gorges, merles, rouges-queues, piverts...
D'autres préfèrent rester en hauteur : mésanges, grimpereaux, sittelles
torchepots, étourneaux sansonnets, grives, pics épeiches..., mais
viennent aussi au sol.
Enfin certains ne viennent jamais au sol : martinets.
Les hirondelles peuvent être photographiées au nid, après, c'est fini.
https://www.cjoint.com/doc/20_05/JEtkzaj2oG6_D90-12755-001-1.jpg
Enfin, presque fini :
https://www.cjoint.com/doc/20_05/JEtkEjce3x6_D7000-14732-002.jpg
Reconnaître les chants, c'est diabolique car la plupart ont plusieurs
chants et se répondent entre espèces.
Néanmoins, on peut assez facilement repérer le rouge-gorge, la mésange
charbonnière, le merle, la grive musicienne.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
Ghost-Raider
Le #26546824
Le 19/05/2020 à 12:33, Ghost-Raider a écrit :
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)

Il faut savoir quelles espèces tu veux photographier.
La plupart des petits passereaux viennent au sol pour trouver leur
nourriture. Avec de la chance et de la patience, on peut les
photographier avec un 200 mais ça sera limite. Comme dit JCR, un gros

Correction : JPR.
Toutes mes excuses.
télé est très utile. Ça concerne les moineaux, accenteurs mouchet,
troglodytes, rouges-gorges, merles, rouges-queues, piverts...
D'autres préfèrent rester en hauteur : mésanges, grimpereaux, sittelles
torchepots, étourneaux sansonnets, grives, pics épeiches..., mais
viennent aussi au sol.
Enfin certains ne viennent jamais au sol : martinets.
Les hirondelles peuvent être photographiées au nid, après, c'est fini.
https://www.cjoint.com/doc/20_05/JEtkzaj2oG6_D90-12755-001-1.jpg
Enfin, presque fini :
https://www.cjoint.com/doc/20_05/JEtkEjce3x6_D7000-14732-002.jpg
Reconnaître les chants, c'est diabolique car la plupart ont plusieurs
chants et se répondent entre espèces.
Néanmoins, on peut assez facilement repérer le rouge-gorge, la mésange
charbonnière, le merle, la grive musicienne.

Le bouvreuil aussi dont le piou-piou mélancolique ne peut être confondu
avec aucun autre.
--
Et c'est ainsi que MELMOTH est infiniment Grand !
François Guillet
Le #26546855
Benoît a exprimé avec précision :
... sauf ces foutus goélands ; espèce protégée en plus.

Oui, on se demande pourquoi. A Brest ils préfèrent faire les poubelles
plutôt que pêcher en mer, ils refusent de suivre la progande écologiste
pour le bio.
benoit
Le #26546853
Thierry Houx
Le 18/05/2020 à 19:46, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)

J'ai des solutions simples que j'utilise plutôt en automne/hiver
- Accrocher dans un arbre une demi noix de coco comblée avec graisse de
boeuf et graines (on trouve dans le commerce de boules toutes faites
dans un filet, mais les oiseaux se prennent les pattes dans le filet et
blessent d'où ma noix de coco)
Une (mauvaise) illustration:
https://www.cjoint.com/data/JEtgcaNEnui_-1003182-01.jpg
- Utiliser aussi des pommes tombées:
https://www.cjoint.com/data/JEtgmUZJumi_P1001754.jpg
https://www.cjoint.com/data/JEtgtLbTwdi_P1001984.jpg
En fait les goélands n'aiment pas trop les endroits plantés d'arbres, ce
qui peut être mis à profit. J'habite à 8km de la mer, alors dès que le
temps est défavorable, ils viennent à l'intérieur des terres, mais pas là.

Moi, je suis à 20m et je peux te dire qu'ils sont là. Ils ont un
avantage, ils te préviennent dès lors que des égoûts sont bouchés : ils
ne chantent pas, ils gueulent.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
benoit
Le #26546854
René
Le lundi 18 mai 2020 13:46:49 UTC-4, Benoît a écrit :
Ah que coucou !
De retour, depuis un certain temps, dans ma Bretagne originelle, j'ai
ouvert les oreilles, les yeux c'était déjà fait. J'aimerai réussir à i)
photographier ces machins volants qui font un boucan d'enfer et te
réveillent le matin même avec le double-vitrage et ii) savoir
reconnaître à l'ouïe en plus de la vision.
J'ai beau écouter différents sites sur YouTube, j'ai du mal à repérer
qui fait quoi : le choix est trop important. Des idées ?
1. Comment faire quoi pour qu'ils viennent pas loin et que je puisse les
shooter (200mm FF)
2. Comment lier un de ces foutus sons à ceux qui me bercent le matin et
le soir.
3. Je réfléchis à la construction de nids et mangeoirs pour en
photographier, et je n'ai pas envie de réinventer l'eau chaude.
Ah que merci !
P.S. Je suis au fond de mes cartons pour y retrouver mes jumelles :)

Avant de tuer tous les goélands pour ensuite entendre tes moineaux tu peux
consulter ce site que j'ai habilement retrouvé.
https://www.allaboutbirds.org/news/browse/topic/sounds-songs/
Il y a beaucoup plus que les sons, je n'ai pas fouillé bien loin,
plein d'infos, parfois difficiles à suivre.
Ca me semble le site le plus complet même si je ne suis ni amateur de
chien ou de chat.

Il faut que je trouve quelqu'un qui m'aide sur site, si certains ont des
chants complexes d'autres... se ressemblent tous.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Poster une réponse
Anonyme