Les épatés de la copie sans perte des smartphones

Le
hic
Les épatés de la copie sans perte des smartphones

à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

"sans perte"
qui fait qu'un aps-c 45Mphotosites, densité du "sans perte"

concurrence

un FullFrame 36Mphotosites,
c'est à dire le minimumun, un bloc de bayer par cycle
qui dans son futur à 120Mphotosites doublera sa capacité de capture
d'information


Un smartphone ne depasse pas les 500kpoints optiques

500kpoints optiques copiés sans perte suffisent pour un HD amateur
http://www.cjoint.com/doc/17_12/GLmnCIIaz0Y_Cigne-HD-crop-DP2M0024.jpg

à l'identique des smartphones,
sauf que la copie sans perte passe de 6Mphotosites à
20Mphotosites
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean_
Le #26462321
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans
perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?
--
Jean_.
Hic
Le #26462331
On Tue, 30 Jan 2018 16:00:23 +0100, Jean_
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans
perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?

Shannon théorie de l'information.
La copie de l'information sans perte s'obtient en capturant
l'information au double de la fréquence spaciale
si un objectif fournit 100cycles/mm,
la copie sans perte s'obtient à 200points/mm,
ou pixels dans notre cas
Jean_
Le #26462357
Hic a exprimé avec précision :
On Tue, 30 Jan 2018 16:00:23 +0100, Jean_
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans
perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?

Shannon théorie de l'information.
La copie de l'information sans perte s'obtient en capturant
l'information au double de la fréquence spaciale

l'information, c'est la scène photographiée.
si un objectif fournit 100cycles/mm,

Et moi qui croyais que l'optique c'était purement analogique !
--
Jean_.
hic
Le #26462363
Jean_ a présenté l'énoncé suivant :
Hic a exprimé avec précision :
On Tue, 30 Jan 2018 16:00:23 +0100, Jean_
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?

Shannon théorie de l'information.
La copie de l'information sans perte s'obtient en capturant
l'information au double de la fréquence spaciale

l'information, c'est la scène photographiée.

bonne question ,
oui c'est la lumière reflechie
et l'optique qui la met en forme
et sa résolution qui fait l'image
si un objectif fournit 100cycles/mm,

Et moi qui croyais que l'optique c'était purement analogique !

optique et capteur sont analogiques,
puis vient l'étage de numérisation
Didier
Le #26462362
Le 30/01/2018 à 16:26, Hic a écrit :
On Tue, 30 Jan 2018 16:00:23 +0100, Jean_
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans
perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?

Shannon théorie de l'information.
La copie de l'information sans perte s'obtient en capturant
l'information au double de la fréquence spaciale
si un objectif fournit 100cycles/mm,
la copie sans perte s'obtient à 200points/mm,
ou pixels dans notre cas

Le théorème de Shannon concerne un signal analogique que l'on veut
échantilloner pour le restituer plus tard sous forme analogique.
Il stipule que le signal doit être échantilloné à une fréquence au moins
double de la différence entre la fréquence la plus haute et la fréquence
la plus basse de ce signal. Par approximation, et de manière favorable à
la qualité de l'échantillonage, on dit souvent que la fréquence
d'échantillonage doit être supérieure au double de la fréquence la plus
haute du signal à échantillonner.
Shannon ne parle pas de la notion de "sans perte" (tout dépend du
système de conversion numérique/analogique à la sortie).
Si tu veux échantillonner un signal lumineux, tu dois respecter ce
théorème; le spectre lumineux visible est dans la bande de fréquences
400 THz à 770 THz; la largeur de la bande est de 370 THz, tu dois
échantilloner à 74O THz minimum.
Rien à voir donc entre le théorème de Shannon et sa théorie de
l'information d'une part, et le nombre de photosites sur le capteur d'un
APN d'autre part.
Voili voilou (je sais c'est vieillot, mais moi aussi).
Didier.
Hic
Le #26462369
On Tue, 30 Jan 2018 18:36:41 +0100, Didier wrote:
Le 30/01/2018 à 16:26, Hic a écrit :
On Tue, 30 Jan 2018 16:00:23 +0100, Jean_
hic a présenté l'énoncé suivant :
Les épatés de la copie sans perte des smartphones
à 12 ou 20Mpixels pour un microcapteur d'un smartphone,
celui-ci entre dans la catégorie du "sans perte",

Peux-tu définir ce que tu entends pas "sans perte" et "copie sans
perte" ?
Un moucheron pris à 100m avec un smartphone 20Mpx est-il perdu ?

Shannon théorie de l'information.
La copie de l'information sans perte s'obtient en capturant
l'information au double de la fréquence spaciale
si un objectif fournit 100cycles/mm,
la copie sans perte s'obtient à 200points/mm,
ou pixels dans notre cas

Le théorème de Shannon concerne un signal analogique que l'on veut
échantilloner pour le restituer plus tard sous forme analogique.
Il stipule que le signal doit être échantilloné à une fréquence au moins
double de la différence entre la fréquence la plus haute et la fréquence
la plus basse de ce signal. Par approximation, et de manière favorable à
la qualité de l'échantillonage, on dit souvent que la fréquence
d'échantillonage doit être supérieure au double de la fréquence la plus
haute du signal à échantillonner.
Shannon ne parle pas de la notion de "sans perte" (tout dépend du
système de conversion numérique/analogique à la sortie).
Si tu veux échantillonner un signal lumineux, tu dois respecter ce
théorème; le spectre lumineux visible est dans la bande de fréquences
400 THz à 770 THz; la largeur de la bande est de 370 THz, tu dois
échantilloner à 74O THz minimum.
Rien à voir donc entre le théorème de Shannon et sa théorie de
l'information d'une part, et le nombre de photosites sur le capteur d'un
APN d'autre part.

?
en pratique, un aps-c à 4pixels/cycle concurrence
un FulFame à 1pixels/cycle,
alors qu'un aps-c ne represente que 40% de la surface et 60% des
points optiques de la résolution.
la seule explication est la théorie de l'information

Voili voilou (je sais c'est vieillot, mais moi aussi).
Didier.
jdd
Le #26462397
Le 30/01/2018 à 19:00, Hic a écrit :
en pratique, un aps-c à 4pixels/cycle concurrence
un FulFame à 1pixels/cycle,

il y a un peu trop d'approximations là dedans... On peut accumuler des
"pixels" sur du silicium, mais avec quelle qualité? quelle forme de pixels?
je n'ai rien trouvé sur le net comme photo montrant réellement un pixel
(photo au microscope électronique, probablement), rien que des schémas
publicitaires.
je ne serais pas surris que les défauts augmentent quand la taille diminue
jdd
--
http://dodin.org
Hic
Le #26462403
On Tue, 30 Jan 2018 20:26:47 +0100, jdd
Le 30/01/2018 à 19:00, Hic a écrit :
en pratique, un aps-c à 4pixels/cycle concurrence
un FulFame à 1pixels/cycle,

il y a un peu trop d'approximations là dedans... On peut accumuler des
"pixels" sur du silicium, mais avec quelle qualité? quelle forme de pixels?
je n'ai rien trouvé sur le net comme photo montrant réellement un pixel
(photo au microscope électronique, probablement), rien que des schémas
publicitaires.

la thèorie de l'information ne concerne que la quantité,
comme pour l'échantillonage du son à 44Khz
je ne serais pas surris que les défauts augmentent quand la taille diminue

c'est ce que je pensais, mais à partir de la copie sans perte minimum
mais,il existe un capteur aps-c à 250Mpixels
jdd
jdd
Le #26462435
Le 30/01/2018 à 20:56, Hic a écrit :
mais,il existe un capteur aps-c à 250Mpixels

en approchant de la taille du cristal on doit passer en mécanique
quantique :-)), avec des résultats que je ne saurais prédire (pas
forcément en mal)
jdd
--
http://dodin.org
Jacques L'helgoualc'h
Le #26462453
Le 30-01-2018, jdd a écrit :
Le 30/01/2018 à 20:56, Hic a écrit :
mais,il existe un capteur aps-c à 250Mpixels

en approchant de la taille du cristal on doit passer en mécanique
quantique :-)), avec des résultats que je ne saurais prédire (pas
forcément en mal)

;)
En fait, 250 Mpx c'est faisable aujourd'hui, il suffirait de rétrécir
les pixels d'un 25 Mpx d'un facteur racine(10).
Au format APS ~ 16mm x 24 mm, ça donne des pixels carrés de 1,24 µ.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme