Fouille à l'entree d'un magasin

Le
Brigitte
Bonjour,


je viens d'avoir une altercation avec un vigile d'un magasin Champion et je
me demande ce que dit le droit .Je m'explique, je suis entrée dans le
magasin en ayant à la main mon sac à main (style sac à dos) et un sac en
plastique rempli de lingerie que je venais d'acheter dans un autre
commerce. En arrivant dans le magasin un vigile me demande de laisser mon
sac, celui avec la lingerie, je n'ai pas voulu obtempérer et on m'a empêché
d'entrer, cela m'a mit en colère et j'ai demandé des explications que je
n'ai pas obtenu, ce que je leur disais c'est rien ne me garantissait que
mes affaires etaient en securité là où on me proposait de les laisser et
que je trouvais saumâtre d'être obligée de montrer mes petites culottes à
n'importe quibref que dit la legislation française à ce sujet s'il vous
plait.

  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 3
Trier par : date / pertinence
Fred
Le #15970321
Brigitte wrote:
Bonjour,


je viens d'avoir une altercation avec un vigile d'un magasin Champion et je
me demande ce que dit le droit .Je m'explique, je suis entrée dans le
magasin en ayant à la main mon sac à main (style sac à dos) et un sac en
plastique rempli de lingerie que je venais d'acheter dans un autre
commerce. En arrivant dans le magasin un vigile me demande de laisser mon
sac, celui avec la lingerie, je n'ai pas voulu obtempérer et on m'a empêché
d'entrer, cela m'a mit en colère et j'ai demandé des explications que je
n'ai pas obtenu, ce que je leur disais c'est rien ne me garantissait que
mes affaires etaient en securité là où on me proposait de les laisser et
que je trouvais saumâtre d'être obligée de montrer mes petites culottes à
n'importe qui...bref que dit la legislation française à ce sujet s'il vous
plait.



Une grande surface est un lieu privé. Si le règlement du magasin
implique que les clients doivent laisser leurs sacs à l'entrée, vous
devez obtempérer... ou changer de magasin...

Fred
Drannob
Le #15970301
Ce n'est pas une fouille ni une palpation , on vous demande seulement de
deposer vos sacs et de les reprendre à la sortie .
il ny a pas refus de vente car rien n'indique que vous etiez acheteuse .
le commerce est un lieu privé, l'acces peut etre filtré par un reglement
interne à l'etablissement .

--
Drannob
Brigitte
Le #15970271
"Drannob" $:

Ce n'est pas une fouille ni une palpation , on vous demande seulement de
deposer vos sacs et de les reprendre à la sortie .
il ny a pas refus de vente car rien n'indique que vous etiez acheteuse .
le commerce est un lieu privé, l'acces peut etre filtré par un reglement
interne à l'etablissement .



Le problème c'est que mon sac contenait des effets d'une certaine valeur
d'une marque que le magasin ne proposait pas et que j'ai estimé que
l'endroit où on me demandait de le laisser etait risqué car non surveillé
ni fermé. J'ai proposé au vigile de me surveiller pendant que je faisais
mes courses, voire de verifier que j'avais bien payé mes achats en caisse.
de plus je n'ai vu nulle part aucun reglement interieur qui soit affiché à
la vue du public.
Laurent GARNIER
Le #15970211
Brigitte a écrit :
Bonjour,


je viens d'avoir une altercation avec un vigile d'un magasin Champion et je
me demande ce que dit le droit .Je m'explique, je suis entrée dans le
magasin en ayant à la main mon sac à main (style sac à dos) et un sac en
plastique rempli de lingerie que je venais d'acheter dans un autre
commerce. En arrivant dans le magasin un vigile me demande de laisser mon
sac, celui avec la lingerie, je n'ai pas voulu obtempérer



Dommage : la demande du vigile etait legitime (mon avis perso qui
n'enegage que moi).

et on m'a empêché d'entrer,



Consequence normale de l'attitude ci-dessus.

cela m'a mit en colère et j'ai demandé des explications que je
n'ai pas obtenu, ce que je leur disais c'est rien ne me garantissait que
mes affaires etaient en securité là où on me proposait de les laisser



Effectivement, ca peut etre une bonne raison de ne pas vouloir les
laisser a cet endroit. Mais ...

et
que je trouvais saumâtre d'être obligée de montrer mes petites culottes à
n'importe qui...



...rien ne vous oblige non plus a les emmener avec vous pour aller faire
vos courses dans le magasin. Vous ne pouvez faire assumer ce choix
personnel au magasin.

bref que dit la legislation française à ce sujet s'il vous plait.



Que l'on peut vous refuser l'entree d'un magasin pour une raison
legitime. Il me semble (c'est mon avis) que la raison "invoquee" par la
vigile est legitime. Donc, le refus d'entree dans le magasin est legitime.

--
Laurent GARNIER
Brigitte
Le #15970171
Laurent GARNIER news:efdr6d$7lm$:

Brigitte a écrit :
Bonjour,


je viens d'avoir une altercation avec un vigile d'un magasin Champion
et je me demande ce que dit le droit .Je m'explique, je suis entrée
dans le magasin en ayant à la main mon sac à main (style sac à dos)
et un sac en plastique rempli de lingerie que je venais d'acheter
dans un autre commerce. En arrivant dans le magasin un vigile me
demande de laisser mon sac, celui avec la lingerie, je n'ai pas voulu
obtempérer



Dommage : la demande du vigile etait legitime (mon avis perso qui
n'enegage que moi).

et on m'a empêché d'entrer,



Consequence normale de l'attitude ci-dessus.

cela m'a mit en colère et j'ai demandé des explications que je
n'ai pas obtenu, ce que je leur disais c'est rien ne me garantissait
que mes affaires etaient en securité là où on me proposait de les
laisser



Effectivement, ca peut etre une bonne raison de ne pas vouloir les
laisser a cet endroit. Mais ...



Mais c'est une bonne raison ou une mauvaise raison ?

et
que je trouvais saumâtre d'être obligée de montrer mes petites
culottes à n'importe qui...



...rien ne vous oblige non plus a les emmener avec vous pour aller
faire vos courses dans le magasin. Vous ne pouvez faire assumer ce
choix personnel au magasin.



Non effectivement , j'étais à pied et j'avais ce sac à la main quand on
m'a montré où le laisser, c'est là que je n'étais plus d'accord,
pourquoi ne pas proposer en ce cas des solutions permettant aux clients
de fermer un sac (autre sac, agraphes..) Là j'ai pas eu le choix et je
n'ai pas pu effectuer mes achats, j'ai même précisé que ce qui me
faisiat refuser c'était la valeur de mes achats, que j'avais pas envie
qu'on me les pique surtout que je n'aurai ensuite eu aucun moyen
d'obtenir une quelqueonque réparation, vu que l'on ne propose pas de
reçu ou d'une consigne fermée.


bref que dit la legislation française à ce sujet s'il vous plait.



Que l'on peut vous refuser l'entree d'un magasin pour une raison
legitime. Il me semble (c'est mon avis) que la raison "invoquee" par
la vigile est legitime. Donc, le refus d'entree dans le magasin est
legitime.



le cadre juridique de tout cela reste très vague, je veux bien admettre
que le client doit faire des efforts afin de ne pas mettre la vie des
autres en danger ou doit montrer sa bonne foi vis à vis du vol des
denrees dans les supermarché mais pas au point de se retrouver à laisser
un sac rempli d'objets de valeurs, par terre derriere un vague comptoir
où la plupart du temps il n'y a personne juste une sonnette pour
appeller au cas où on a besoin de quelqu'un pour enlever un boitier
anti-vol ou demander un renseignement. Si je l'avais laissé et qu'il
avait disparu ? Comment prouver que effectivement j'ai été obligée de
laisser un sac rempli de culottes en soie et que celui-ci a disparu ?
C'est n'importe quoi. Le prochain coup j'y penserai mais bon..
Laurent GARNIER
Le #15970141
Brigitte a écrit :

Mais c'est une bonne raison ou une mauvaise raison ?



C'est une bonne raison. Mais vous ne pouvez vous refugier derriere ce
fait pour imposer votre entree dans le magasin.

Non effectivement , j'étais à pied et j'avais ce sac à la main quand on
m'a montré où le laisser, c'est là que je n'étais plus d'accord,
pourquoi ne pas proposer en ce cas des solutions permettant aux clients
de fermer un sac (autre sac, agraphes..)



Parceque rien n'oblige un magasin a le faire (sauf conserver ses clients)

Comment prouver que effectivement j'ai été obligée de
laisser un sac rempli de culottes en soie et que celui-ci a disparu ?



Mais rien ne vous _oblige_ a laisser vos "petites culottes" a cet
endroit (a part votre volonte unilaterale de penetrer a tout prix dans
le magasin).

Vous pouvez refuser. Mais rien n'oblige legalement un magasin a
supporter votre refus (dit autrement votre choix)...

C'est n'importe quoi.



Faut pas exagerer non plus. Imaginez que vous demandiez a votre
employeur de supporter les consequence de votre choix concernant votre
lieu de residence (retard repetes autorises, prise en charge des
transports, ...). Il peut accepter ou bien accepter mais poser ses
conditions (a vous de voir ensuite) ou finalement refuser.

On se trouve un peu dans le meme cas. Le magasin peut accepter de vous
faire entrer avec vos petite culottes, accepter mais poser ces
conditions (depot dans une consigne) ou refuser.

--
Laurent GARNIER
Brigitte
Le #15970131
Laurent GARNIER news:efdv5n$aca$:

Brigitte a écrit :

Mais c'est une bonne raison ou une mauvaise raison ?



C'est une bonne raison. Mais vous ne pouvez vous refugier derriere ce
fait pour imposer votre entree dans le magasin.

Non effectivement , j'étais à pied et j'avais ce sac à la main quand




on
m'a montré où le laisser, c'est là que je n'étais plus d'accord,
pourquoi ne pas proposer en ce cas des solutions permettant aux




clients
de fermer un sac (autre sac, agraphes..)



Parceque rien n'oblige un magasin a le faire (sauf conserver ses


clients)

Comment prouver que effectivement j'ai été obligée de
laisser un sac rempli de culottes en soie et que celui-ci a disparu ?



Mais rien ne vous _oblige_ a laisser vos "petites culottes" a cet
endroit (a part votre volonte unilaterale de penetrer a tout prix dans
le magasin).

Vous pouvez refuser. Mais rien n'oblige legalement un magasin a
supporter votre refus (dit autrement votre choix)...

C'est n'importe quoi.



Faut pas exagerer non plus. Imaginez que vous demandiez a votre
employeur de supporter les consequence de votre choix concernant votre
lieu de residence (retard repetes autorises, prise en charge des
transports, ...). Il peut accepter ou bien accepter mais poser ses
conditions (a vous de voir ensuite) ou finalement refuser.

On se trouve un peu dans le meme cas. Le magasin peut accepter de vous
faire entrer avec vos petite culottes, accepter mais poser ces
conditions (depot dans une consigne) ou refuser.




Vous avez sans doute raison, rien n'oblige non plus un commerçant à être
aimable ..sauf conserver ses clients...merci pour la discussion
Jean-Luc et Caroline
Le #15970061
Fred a présenté l'énoncé suivant dans le message de news :
Free-ID:
Une grande surface est un lieu privé. Si le règlement du magasin implique que
les clients doivent laisser leurs sacs à l'entrée, vous devez obtempérer...
ou changer de magasin...



Exact, un vigile exécutera ce que son employeur lui ordonne de faire.
Vous pouvez porter plainte contre la grande surface, si cela vous
amuse.

--
Aloïs Alzheimer a démontré que le vieillissement serait hallucinant !
La France étant une population surtout âgée... cela se confirmerait,
cette maladie deviendrait une grande cause nationale en... 2007 ?
legoff
Le #15969661
Brigitte a écrit:
Vous avez sans doute raison, rien n'oblige non plus un commerçant à être
aimable ..sauf conserver ses clients...merci pour la discussion



juste pour le fun, essaye cette merveilleuse expérience (elle ne
t'apportera pas de solution sinon que la satisfaction de rigoler un
coup): la prochaines fois tu dis OK. Tu laisses ton sac (pas avec de la
lingerie chère, met dedans trois T-shirt à 2 euros qui ne vont plus à
tes neuveux). Quand vient le moment de régler, tu dis "naturellement,
mais il me faudrait mon sac qu'on m'a obligé de laisser à l'entrée".
Evidemment, comme tu es une nana, tu as la "chance" de ne pas avoir de
poche sur ta jupe, donc pas de CB. Au bout de trois fois, ils devraient
comprendre...
J'ai bien rigolé à Auchan quand un vigile m'a demandé (très
aimablement, à la différence d'un magasin plutôt connu de produits
culturels) de lui permettre de "verouiller" mon sac à dos avec cet
espèce de truc en "plastique cranté", une fois serré plus moyen de
l'ouvrir à moins d'avoir un sécateur ou de sacrifier un doigt. Quand je
suis arrivé en caisse, de mon plus gentil sourire j'ai montré mon sac
et ai expliqué que mon moyen de paiement est dedans. Ca a pris le temps
qu'il fallait pour retrouver le vigile armé de son cutter... :-) 4 mn
en heure de pointe, ça te créé un des bouchons... :-)
Brigitte, évite les semelles compensées, je suis sur qu'il y a de quoi
planqué une boite de sardines dans le pied droit, et une de thon dans
le talon gauche... :-)
si j'osais être d'humeur plus gratinée, j'essaierai bien le sac
plastic, avec, juste sous un vieux t-shirt à jeter, deux munsters qui
font la course... Déposé (abandonné) à 10 heures du mat, vers 16 heures
ça "devrait" le faire... :-)
Ha, de mon temps, on me demandait le ticket de caisse prouvant que je
n'avais pas volé... :-)
Je comprend très bien les aruments des magasins, machin toussa, ok.
Mais que va-t-il se passer le jour où ce ne sera pas un comique de mon
genre, mais quelqu'un de mauvaise foi qui dira "on a volé mon
portefeuille, vous me devez 200 euros" ? Ce jour-là je n'aimerai pas
être le patron du magasin. Ni le vigile (qui, s'il se fait lourder, ira
aux prud'hommes et gagnera assurément).
olivier.lemoines
Le #15969451
legoff a écrit :
Mais que va-t-il se passer le jour où ce ne sera pas un comique de mon
genre, mais quelqu'un de mauvaise foi qui dira "on a volé mon
portefeuille, vous me devez 200 euros" ? Ce jour-là je n'aimerai pas
être le patron du magasin. Ni le vigile (qui, s'il se fait lourder, ira
aux prud'hommes et gagnera assurément).


Bonne question, que je me suis souvent posée.
Que faire si l'on constate qu'il y a eu vol pendant que les affaires
que l'on nous demande de déposer à l'accueil étaient sous la garde
de quelqu'un à l'entrée.
1)je suppose qu'il doit être difficile d'établir la disparition d'un
objet ou portefeuille, sauf s'il y a plusieurs témoins qui font les
courses avec nous
2)je suppose là aussi que le magasin se retranchera derrière le fait
que l'on a accepté de déposer nos affaires à nos risques et périls.
D'un autre côté ce qui m'horripile le plus et que l'on me demande de
contrôler le contenu de mes sacs servant à emballer les courses à la
caisse.
Ce procédé rentre dans le cadre: coupable jusqu'à preuve du
contraire, et c'est à nous de prouver que l'on est pas coupable.
Poster une réponse
Anonyme