justification de la TVA

Le
siger
Bonjour,

Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois, pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.

La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %

A touche 1500 € net : 3000 × 50 %

B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %

Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sylvain
Le #26420144
"siger" a écrit dans le message de groupe de discussion :

Bonjour,
Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois, pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.
La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?

Rien !! la TVA c'est de la merde, faite dans l'objectif de faire creuver les
entreprise, et de surgaver les fonks et les branleurs
Est-ce que mon exemple est valable ?

Oui
L'autre con de hollande, il a augmenté le taux réduit de TVA dans le
bâtiment et relevé le taux de TVA pour les entreprises agrées service à la
personne, ce qui a eu pour effet de faire exploser le travail noir et mis à
la porte un grand nombres personne travaillant dans les services a la
personnes, pourtant secteur en pleine expansion avant cette loi de merde
Tout ça pour gaver les fonks et les fainéants !!!!!!!
Après on trouve bizarre les résultats économiques très mauvais de la France,
moi ça ne m'étonne pas c'est normal après des décisions économiques
pareilles
Centaur
Le #26420310
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?

L'employeur de B va vendre une *prestation* au bureau d'étude, au même
titre qu'un dépannage ou la location d'une photocopieuse. A ce titre,
l'employeur de B doit reverser la TVA. Ce n'est pas un salaire qui est
facturé, mais des heures de main d’œuvre comme ce que vous font payer le
plombier ou le garagiste.
Sur les 3000 E facturés par *l'employeur* de B, 20% soit 600 E serviront
à payer cette TVA. Reste donc 2400 E.
ces 2400E constituent le *chiffre d'affaire* de l'employeur de B, CA sur
lequel il va payer le salaire de B, mais aussi payer les frais de
fonctionnement de l'entreprise et prendre sa marge, son bénéfice s'il
reste encore des sous.
Il y a donc fort à parier que B touchera à peine un SMIC, la différence
entre ce SMIC net touché par B ( 1 135 E environ) et les 2400 E de CA
seront répartis entre les charges sociales (350 E), les frais de
fonctionnement de l'entreprise qui emploie B (loyer, électricité,
salaire de la secrétaire etc), les impôts (33% du bénef), la taxe pro et
les taxes diverses, et le bénéfice que le(s) propriétaire(s) et/ou
actionnaires se mettront directement dans la poche, si tant est qu'il
reste encore quelques centimes après tout ça.
Si les charges sociales sur les salaires étaient réellement de 50% comme
dans votre exemple théorique, B toucherait à peine 500 balles.
Accessoirement, si Sylvain pouvait apprendre à écrire, ses élucubrations
en seraient plus digestes.
Cordialement,
siger
Le #26420904
(il y a une erreur dans mon message initial : A est bien sûr embauché en
CDD, pas CDI)
Le 12/12/2016 à 19:42, Centaur a écrit :
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?

L'employeur de B va vendre une *prestation* au bureau d'étude, au même
titre qu'un dépannage ou la location d'une photocopieuse. A ce titre,
l'employeur de B doit reverser la TVA. Ce n'est pas un salaire qui est
facturé, mais des heures de main d’œuvre comme ce que vous font payer le
plombier ou le garagiste.
Sur les 3000 E facturés par *l'employeur* de B, 20% soit 600 E serviront
à payer cette TVA. Reste donc 2400 E.
ces 2400E constituent le *chiffre d'affaire* de l'employeur de B, CA sur
lequel il va payer le salaire de B, mais aussi payer les frais de
fonctionnement de l'entreprise et prendre sa marge, son bénéfice s'il
reste encore des sous.
Il y a donc fort à parier que B touchera à peine un SMIC, la différence
entre ce SMIC net touché par B ( 1 135 E environ) et les 2400 E de CA
seront répartis entre les charges sociales (350 E), les frais de
fonctionnement de l'entreprise qui emploie B (loyer, électricité,
salaire de la secrétaire etc), les impôts (33% du bénef), la taxe pro et
les taxes diverses, et le bénéfice que le(s) propriétaire(s) et/ou
actionnaires se mettront directement dans la poche, si tant est qu'il
reste encore quelques centimes après tout ça.
Si les charges sociales sur les salaires étaient réellement de 50% comme
dans votre exemple théorique, B toucherait à peine 500 balles.

Merci, mais la question était "pourquoi", et vous avez répondu "c'est"
;-)
Quant aux chiffres, je les maintiens, on peut imaginer un indépendant qui
travaille chez lui, et qui a en moyenne 50% de charges. Sinon bien sûr un
prestataire devra facturer plus, mais ça complique l'illustration de ma
question.
Didier12
Le #26420935
siger a couché sur son écran :
3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400

Non.
Didier12
Le #26420934
Centaur a formulé la demande :
Sur les 3000 E facturés par *l'employeur* de B, 20% soit 600 E serviront à
payer cette TVA. Reste donc 2400 E.

Non.
Droger Jean-Paul
Le #26420939
Il se trouve que Didier12 a formulé :
siger a couché sur son écran :
3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400

Non.

ben non c'est 2500 X 1.2 = 3000¤; donc TVA = 500 ¤ et le prix HT =
2500¤
Il faut diviser le prix TTC pour obtenir le prix HT ...basique!
--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger , fruit par wanadoo
et supprimer .invalid; to send me directly a mail replace anti with
droger, fruit with wanadoo and delete .invalid;

galoubet
Le #26420962
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
Bonjour,
Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois, pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.
La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?

Non, erreur de raisonnement. La TVA n'est pas une charge, ni un produit
d'ailleurs.
B prestataire doit facturer 3000 € HT soit TTC 3600 € TTC, la société
facturée récupère la TVA et ainsi l'égalité A = B est respectée.
Entre Entreprises on raisonne et négocie toujours en Hors Taxe, toujours.
Bonne journée
siger
Le #26421044
Le 19/12/2016 à 07:19, galoubet a écrit :
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
Bonjour,
Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois,
pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.
La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?

Non, erreur de raisonnement. La TVA n'est pas une charge, ni un produit
d'ailleurs.
B prestataire doit facturer 3000 € HT soit TTC 3600 € TTC, la société
facturée récupère la TVA et ainsi l'égalité A = B est respectée.
Entre Entreprises on raisonne et négocie toujours en Hors Taxe, toujours.
Bonne journée

Ce n'est pas une erreur de raisonnement, c'est l'exemple que je propose :
"3000 € toutes charges comprises" ou, si tu préfères, 2500 € HT pour
le cas B.
BrocExCo
Le #26421052
Le 19/12/2016 à 19:51, siger a écrit :
Le 19/12/2016 à 07:19, galoubet a écrit :
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
Bonjour,
Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois,
pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.
La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?


Non, erreur de raisonnement. La TVA n'est pas une charge, ni un produit
d'ailleurs.
B prestataire doit facturer 3000 € HT soit TTC 3600 € TTC, la société
facturée récupère la TVA et ainsi l'égalité A = B est respectée.
Entre Entreprises on raisonne et négocie toujours en Hors Taxe, toujours.
Bonne journée

Ce n'est pas une erreur de raisonnement, c'est l'exemple que je propose :
"3000 € toutes charges comprises" ou, si tu préfères, 2500 € HT pour
le cas B.

C'est une erreur de raisonnement: La société qui paye le prestataire,
TVA comprise, récupère aussitôt cette TVA en la défalquant de la TVa
qu'il doit du fait de ses propres facturations. En matière de charges,
il faut donc bien ne comparer que la part HT de la prestation.
galoubet
Le #26421067
Le 19/12/2016 à 19:51, siger a écrit :
Le 19/12/2016 à 07:19, galoubet a écrit :
Le 11/12/2016 à 09:49, siger a écrit :
Bonjour,
Imaginons un bureau d'étude, d'informatique par exemple. Il manque 2
personnes (absence, surcharge). Ils prennent 2 personnes pour un mois,
pour
le même travail.
A, embauché en CDI
B, prestataire.
La société les paye 3000 € toutes charges comprises.
Admettons que les charges aient la même proportion pour les 2 : 50 %
A touche 1500 € net : 3000 × 50 %
B touche 1200 € net : 3000 ÷ 1,2 (la TVA) = 2400, puis 2400 × 50 %
Qu'est-ce qui justifie la TVA ici ?
Est-ce que mon exemple est valable ?


Non, erreur de raisonnement. La TVA n'est pas une charge, ni un produit
d'ailleurs.
B prestataire doit facturer 3000 € HT soit TTC 3600 € TTC, la société
facturée récupère la TVA et ainsi l'égalité A = B est respectée.
Entre Entreprises on raisonne et négocie toujours en Hors Taxe, toujours.
Bonne journée

Ce n'est pas une erreur de raisonnement, c'est l'exemple que je propose :
"3000 € toutes charges comprises" ou, si tu préfères, 2500 € HT pour
le cas B.

Je répète la TVA n'est pas une charge. Tu la factures à ton client et tu
la paies au Trésor Public; puis ton client la récupère, c'est à dire
qu'il se fait rembourser par le même Trésor Public.
Neutre pour toi et ton client.
Le Trésor n'encaissera au final qu'un pourcentage sur la Valeur Ajoutée
s'il y en a une.
Un peu difficile à comprendre je l'admets volontiers.
Bonne journée
Publicité
Poster une réponse
Anonyme