Le langage des signes

Le
albert
Bonjour,

http://photo.imaginaire.free.fr/cygnes-pyramide.htm
Source argentique, surimpressions à la prise de vue 1987. Je garde un =
très bon souvenir de ces prises de vue en aveugle. Le résultat =
était souvent décevant car aléatoire et imprécis, mais =
pour l'espace imaginaire produit, celui-ci était surprenant. Je n'ai j=
amais retrouvé la même ambiance en numérique.
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26529916
Le 30/10/2019 à 15:56, albert a écrit :
Bonjour,
http://photo.imaginaire.free.fr/cygnes-pyramide.htm
Source argentique, surimpressions à la prise de vue 1987. Je garde un très bon souvenir de ces prises de vue en aveugle. Le résultat était souvent décevant car aléatoire et imprécis, mais pour l'espace imaginaire produit, celui-ci était surprenant. Je n'ai jamais retrouvé la même ambiance en numérique.

tu peux préciser?
L'effet est en effet surréaliste, et le résultat très intéressant. Je me
demande combien de cygnes il y a en vrai?
merci
jdd
--
http://dodin.org
albert
Le #26529918
Merci à toi, il s'agissait de 6 Ekta 135 eux même divisés en 24 ou 35 cases surimpressionnées séparément.
Un travail de prise de vue laborieux avec un petit carnet pour noter la pro gression.
Un système de cache réglable devant l'objectif.
Travail de Ouf! obsessionnel et halluciné ++ Très bon moyen pour soigner sa névrose, beaucoup plus
sympa que l'ordinateur. Je dirais même, magique. Les cygnes, il n'y en avait que deux, je pense.
Aujourd'hui sur l'ordi j'ai assemblé les Ekta, mais à l'époq ue cela marchait bien aussi avec des tirages
découpés et collés.
jdd
Le #26529960
Le 30/10/2019 à 22:12, albert a écrit :
Merci à toi, il s'agissait de 6 Ekta 135 eux même divisés en 24 ou 35 cases surimpressionnées séparément.
Un travail de prise de vue laborieux avec un petit carnet pour noter la progression.
Un système de cache réglable devant l'objectif.
Travail de Ouf! obsessionnel et halluciné ++ Très bon moyen pour soigner sa névrose, beaucoup plus
sympa que l'ordinateur. Je dirais même, magique. Les cygnes, il n'y en avait que deux, je pense.
Aujourd'hui sur l'ordi j'ai assemblé les Ekta, mais à l'époque cela marchait bien aussi avec des tirages
découpés et collés.

sacré boulot!!
jdd
--
http://dodin.org
benoit
Le #26529984
albert
Bonjour,
http://photo.imaginaire.free.fr/cygnes-pyramide.htm Source argentique,
surimpressions à la prise de vue 1987. Je garde un très bon souvenir de
ces prises de vue en aveugle. Le résultat était souvent décevant car
aléatoire et imprécis, mais pour l'espace imaginaire produit, celui-ci
était surprenant. Je n'ai jamais retrouvé la même ambiance en numérique.

+1
-- Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez leraillez.com
Birdy
Le #26530010
Benoît a exposé le 31/10/2019 :
albert
Bonjour,
http://photo.imaginaire.free.fr/cygnes-pyramide.htm Source argentique,
surimpressions à la prise de vue 1987. Je garde un très bon souvenir de
ces prises de vue en aveugle. Le résultat était souvent décevant car
aléatoire et imprécis, mais pour l'espace imaginaire produit, celui-ci
était surprenant. Je n'ai jamais retrouvé la même ambiance en numérique.

+1
-- Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez leraillez.com

bizarrement très actuel comme oeuvre eede création artistique selon
l'analyse du Monde de ce jour, traitant du sujet de l'art brut,
considéré comme renouveau.
https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/10/30/l-art-brut-entre-au-musee_6017477_4500055.html
albert
Le #26530093
Le jeudi 31 octobre 2019 12:03:00 UTC+1, Birdy a écrit :
Benoît a exposé le 31/10/2019 :
bizarrement très actuel comme oeuvre eede création artistique selon
l'analyse du Monde de ce jour, traitant du sujet de l'art brut,
considéré comme renouveau.

Oui, sans doute maintenant mais malheureusement difficile il y a 30 ans.
Enfin merci pour le rapprochement, cela me touche.
A propos d'art brut je reconnais une analogie certaine avec le fait de cr éer un
espace fermé (aliéné) car sans profondeur et en même t emps totalement
ouvert sur l'imaginaire. La photographie ne se prête pas à ce g enre de
pratique a priori. Elle est trop ancrée dans le réel. La surimpre ssion avec son
aspect un peu fantomatique, sa transparence, était un bon moyen de br iser ces
certitudes. Mais à l'époque je souffrais surtout d'être tax é de trucage et autres
jugements péjoratifs. Déjà c'était un art mineur mais e n plus la surimpression...
Toujours à propos d'art brut, pour ceux qui ne le connaissent pas d éjà, j'ai
découvert lors d'une des dernière expo de la "Maison Rouge",
Eugène Gabritschevsky, je vous laisse découvrir (Googleimage) cet artiste extraordinaire, au destin tragique, comme on dit . Il m'a beaucoup marqué,
tardivement, surtout ses espaces imaginaires étonnants. Et bizarrement très
joyeux, pas du tout sinistre comme beaucoup de ses pairs.
benoit
Le #26530114
albert
Toujours à propos d'art brut, pour ceux qui ne le connaissent pas déjà,
j'ai découvert lors d'une des dernière expo de la "Maison Rouge", Eugène
Gabritschevsky, je vous laisse découvrir (Googleimage) cet artiste
extraordinaire, au destin tragique, comme on dit . Il m'a beaucoup marqué,
tardivement, surtout ses espaces imaginaires étonnants. Et bizarrement
très joyeux, pas du tout sinistre comme beaucoup de ses pairs.

Si lui tu le trouves joyeux, je n'ose imaginer ses confrères.
-- Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez leraillez.com
albert
Le #26530121
Le vendredi 1 novembre 2019 02:46:58 UTC+1, Benoît a écrit :
Eugène Gabritschevsky, je vous laisse découvrir


(Googleimage) cet artiste
Si lui tu le trouves joyeux, je n'ose imaginer ses confrères.

C'était de l'humour grinçant. Je me comprends. Toutefois certains de ses dessins
auraient très bien pu illustrer des livres pour enfants. C'est
comme comparer Tomi Ungerer (sinistre) et Antoon krings. D'ailleurs, pour
revenir dans le sujet je remarque que les livres pour enfants en photograph ie,
cela n'existe pas. Les enfants ont besoin de cet espace imaginaire
caractéristique que la photographie est incapable d'offrir.
jdd
Le #26530128
Le 01/11/2019 à 09:50, albert a écrit :
cela n'existe pas. Les enfants ont besoin de cet espace imaginaire
caractéristique que la photographie est incapable d'offrir.


je ne crois pas qu'aucun support soit incapable d'offrir ce genre de
chose, juste personne ne s'y est mis vraiment (ou n'a su se faire connaitre)
jdd
--
http://dodin.org
jdd
Le #26530156
Le 01/11/2019 à 15:22, albert a écrit :
que purement plastique. Ou l'art de la métaphore. La photographie est aussi et surtout une écriture, n'est-ce pas ?

mais oui :-)
jdd
--
http://dodin.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme