Et le Nokon coolpix 4500

Le
Frédéric Moreau
Outre l'éternel débat Canon/Nikon, que pensez-vous de ce modèle qui, si il a
beaucoup baissé, figure toujours dans la catégorie haut de gamme ?

Il me semble qu'il permet des choses intéressantes
--
Frédéric Moreau
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JPW
Le #1593956
"Frédéric Moreau"
Outre l'éternel débat Canon/Nikon, que pensez-vous de ce modèle qui, si il
a

beaucoup baissé, figure toujours dans la catégorie haut de gamme ?

Il me semble qu'il permet des choses intéressantes...


mon épouse en a un elle est ravie

concept bi corps, résolution intéressante,
gamme d'accessoires et de compléments optique étendue

un exemple d'autoportrait récent
http://volpassion.com/20040414/pages/32.html

jpw

Slayne
Le #1593955
On 18. 04. 04 11:06, Frédéric Moreau wrote:
Outre l'éternel débat Canon/Nikon, que pensez-vous de ce modèle qui, si il a
beaucoup baissé, figure toujours dans la catégorie haut de gamme ?

Il me semble qu'il permet des choses intéressantes...


En ce qui me concerne j'adore. Je ne suis pas prêt d'en changer, je suis
trop accros au concept bi-corps, et la qualité des photos est irréprochable.

Les seuls petits points noir sont peut-être :

- son autofocus lorsque la lumière est faible : il a tendance à faire la
mise au point sur l'arrière plan.
- Le flash : portée faible, trop lumineux à courte distance et pas assez
à moyenne distance.

Sinon, c'est un régal.

Olivier B
Le #1593954
Bonjour


Outre l'éternel débat Canon/Nikon, que pensez-vous de ce modèle qui, si il a
beaucoup baissé, figure toujours dans la catégorie haut de gamme ?

Il me semble qu'il permet des choses intéressantes...


J'en ai un, et il permet effectivement des choses intéressantes, mais je
crois que si je devais aujourd'hui racheter un appareil dans cette
gamme, je pense que j'essaierai de me tourner vers quelque chose d'un
peu plus récent, car j'imagine que depuis on a sorti des appareils un
peu plus rapide (allumage, AF, latence au déclenchement).

Je l'ai beaucoup utilisé pour un projet perso, mais j'avoue que je n'ai
jamais vraiment réussi à me l'approprier complètement...il y a des
appareils avec lesquels on établit très rapidement des rapport
privilégiés, pour lesquels on a un coup de coeur et avec le CP4500, cela
a été un peu un RV manqué pour moi.

Olivier

Alain Létrange
Le #1593947
"Frédéric Moreau" news:40824503$0$484$
Outre l'éternel débat Canon/Nikon, que pensez-vous de ce modèle qui, si il
a

beaucoup baissé, figure toujours dans la catégorie haut de gamme ?

Il me semble qu'il permet des choses intéressantes...
--
Frédéric Moreau
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je m'en sers surtout pour des macros de fleurs et des paysages. J'en suis

content.
Quelques déceptions néanmoins pour des photos de scènes en intérieur (flash
violent, retard au déclenchement) mais je suis un tout petit amateur :-(


--
Alain

(enlever le x.)
Mon village en Haute-Soule (loisirs, fleurs...) :
http://perso.club-internet.fr/jarailet
Carnet de voyages : http://perso.club-internet.fr/jarailet/Randobal

Philippe LAGARDE
Le #1593943

Je l'ai beaucoup utilisé pour un projet perso, mais j'avoue que je n'ai
jamais vraiment réussi à me l'approprier complètement...il y a des
appareils avec lesquels on établit très rapidement des rapport
privilégiés, pour lesquels on a un coup de coeur et avec le CP4500, cela
a été un peu un RV manqué pour moi.


Ca c'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre : le rapport affectif
aux boitiers. Je n'en ai aucun. Ce n'est pas une critique, c'est juste une
incompréhension. Mon premier réflex (un F50) a été récemment fracassé par
ma compagne, ben je lai mis au rebus, sans la moindre arrière-pensée...
Tu peux développer?

Cordialement,

--
Philippe LAGARDE
www.mise-en-lumiere.org

Vincent Becker
Le #1593937
Ca c'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre : le rapport affectif
aux boitiers. Je n'en ai aucun. Ce n'est pas une critique, c'est juste une
incompréhension. Mon premier réflex (un F50) a été récemment fracassé par
ma compagne, ben je lai mis au rebus, sans la moindre arrière-pensée...


Ca doit dépendre des personnes, et aussi des appareils. Certains
appareils ont une vraie personnalité, ou plutôt celle des ingénieurs qui
l'ont conçu. A mon sens c'est surtout vrai des appareils anciens. Un
très bel appareil mécanique finit par être réellement attachant, comme
celui-ci par exemple que j'adore utiliser:

http://www.lumieresenboite.com/collection2.php?l=1&c¾rning_Robot_Star

Les appareils plastique presse-boutons qui sont la norme aujourd'hui, et
qui sont avant tout des produits de grande consommation (ce qui n'enlève
rien à leur qualité photographique bien sûr) permettent sans doute
beaucoup moins ce type de rapport.

Cordialement,
--
Vincent Becker
Photographie et appareils anciens - Photography and classic cameras
Merci de passer par mon site pour les réponses par courriel

Pierre Pallier
Le #1593936
Hello, Vincent Becker a écrit dans

Ca doit dépendre des personnes, et aussi des appareils. Certains
appareils ont une vraie personnalité, ou plutôt celle des ingénieurs qui
l'ont conçu.


Et si c'était aussi tout bêtement un attachement à l'outil qui a permis de
réaliser de belles photos ? Une sorte de transitivité, quoi...
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

Olivier B
Le #1593935
Salut

Ca c'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre : le rapport affectif
aux boitiers. Je n'en ai aucun. Ce n'est pas une critique, c'est juste une
incompréhension. Mon premier réflex (un F50) a été récemment fracassé par
ma compagne, ben je lai mis au rebus, sans la moindre arrière-pensée...
Tu peux développer?


J'avoue que j'aurais bien du mal, je sais que ce n'est pas rationnel,
disons qu'il y a certains appareils auxquels je m'attache plus qu'à
d'autres.

Comment expliquer cela, parfois il s'agit de la prise en main, du
rapport physique avec l'objet lui-même, il y a des appareils que je
tiens comme des appareils photo...des simples objets, alors qu'avec
d'autres j'ai presque l'impression de c'est un prolongement de mon
corps, quelque chose dans la prise en mains, notamment que fait que je
sens très vite à l'aise avec, que les mouvements sont très naturels.

Il y a aussi certaines images que je "vois" avec un appareil bien
particulier, en raison des caractéristiques de la scène à photographier
et de l'appareil...par exemple si je dois faire des images de gens avec
assez peu de recul et peu de lumière, c'est un vrai bonheur de sortir
mon Hexar, presque une jubilation de voir la lumière baisser.

Et puis parfois ce rapport particulier se nourrit aussi d'un vécu, d'une
histoire commune, certains appareils sont associés à des souvenirs
particuliers.

Je me souviens avoir acheté il y a quelques années un vieux boîtier
Nikon a un photographe, une fois la transaction effectuée, j'ai vu que
le type était un peu chagriné par quelque chose...j'ai fini par le
regarder et lui dire un truc du genre "t'en fais, celui-là il va pas
rester dans un placard, je vais lui faire voir du pays et il sera bien
traité, nourri à la Tri-X", je l'ai vu se détendre tout de suite.

Je ne saurais pas t'en dire beaucoup plus, ce n'est pas vraiment un
sujet auquel j'ai beaucoup réfléchi, mais en revanche c'est quelque
chose qui est évident pour moi.

Olivier

Olivier B
Le #1593933
Bonjour

Et si c'était aussi tout bêtement un attachement à l'outil qui a permis de
réaliser de belles photos ? Une sorte de transitivité, quoi...


Ou bien je suis peut-être tout simplement fétichiste

Olivier

filh
Le #1593931
Philippe LAGARDE

Je l'ai beaucoup utilisé pour un projet perso, mais j'avoue que je n'ai
jamais vraiment réussi à me l'approprier complètement...il y a des
appareils avec lesquels on établit très rapidement des rapport
privilégiés, pour lesquels on a un coup de coeur et avec le CP4500, cela
a été un peu un RV manqué pour moi.


Ca c'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre : le rapport affectif
aux boitiers. Je n'en ai aucun.


Chais pas si c'est de l'affectif dont il parlait. Mais plus de
l'adéquation avec.
Comme un vêtement qui te tombe sur les épaules comme sur mesure...

FiLH

--
Le fondement du constat bougeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Rolland Barthes.
http://www.filh.org


Publicité
Poster une réponse
Anonyme