Pour nous changer...

Le
Mar Eh Chal Noo Voa Lah
un peu des ego trips insistants de X, Y et Z (ils se reconnaitront).

https://www.diyphotography.net/photographys-dead-says-oscar-nominated-director-wim-wenders/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
A vos cahiers !
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
efji
Le #26484317
Le 02/08/2018 à 13:29, Mar Eh Chal Noo Voa Lah a écrit :
...un peu des ego trips insistants de X, Y et Z (ils se reconnaitront).
https://www.diyphotography.net/photographys-dead-says-oscar-nominated-director-wim-wenders/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
A vos cahiers !

Ce qui rassure c'est que même les plus grands peuvent devenir des vieux
cons.
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué. Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables, Buena
Vista Social Club éventuellement aussi, même si le mérite revient à Ry
Cooder plutôt qu'à lui, mais le reste...
--
F.J.
jdd
Le #26484328
Le 02/08/2018 à 17:21, efji a écrit :
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué.

oui
Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables,
à peine :-(
Buena
Vista Social Club éventuellement aussi, même si le mérite revient à Ry
Cooder plutôt qu'à lui

exactement, même un sourd n'aurait pas raté celui-là :-)
, mais le reste...

quel reste?
:-(
jdd
--
http://dodin.org
GhostRaider
Le #26484329
Le 02/08/2018 à 20:33, jdd a écrit :
Le 02/08/2018 à 17:21, efji a écrit :
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué.

oui
Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables,

Pas d'accord.
Quand la voix de Bruno Ganz récite “(…) Als das Kind Kind war, wußte es
nicht, daß es Kind war,…” et que cette suite de mots: "als das Kind Kind
war.." se répète et rythme le film comme un leit-motiv, le film de Wim
Wenders est vraiment d'une grande poésie.
Et Paris Texas contient un des plus courts et plus beaux mouvements de
caméra de toute l'histoire du cinéma quand Harry Dean Stanton réalise
que Nastassja Kinski est une prostituée : tout se joue en une fraction
de seconde dans l'éclair de son regard découvert par le mouvement
tournant de la caméra.
à peine :-(
Buena
Vista Social Club éventuellement aussi, même si le mérite revient à Ry
Cooder plutôt qu'à lui

exactement, même un sourd n'aurait pas raté celui-là :-)
, mais le reste...

quel reste?
:-(

Et ben dis donc...
Alf92
Le #26484331
efji :
Le 02/08/2018 à 13:29, Mar Eh Chal Noo Voa Lah a écrit :
...un peu des ego trips insistants de X, Y et Z (ils se reconnaitront).
https://www.diyphotography.net/photographys-dead-says-oscar-nominated-director-wim-wenders/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
A vos cahiers !

Ce qui rassure c'est que même les plus grands peuvent devenir des vieux
cons.
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué. Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables, Buena
Vista Social Club éventuellement aussi, même si le mérite revient à Ry
Cooder plutôt qu'à lui, mais le reste...

peu importe W.Wenders.
son discours me touche et je suis globalement d'accord avec lui.
la chose perd de sa valeur le jour où n'importe qui peut l'obtenir
alors qu'elle était réservé à un petit nombre d'individus.
albert
Le #26484335
"jdd"
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué.

oui
Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables,
à peine :-(

Quoi !? Faut pas déconner. De mon coté ces deux films regardés quand ils
sont sortis m'ont touché à mort. Sur la video du bonhomme vieillissant, par
contre je suis partagé. Si vous voulez bien lire mon argument :
De son point de vue, la photographie en a pris un sacré coup.
Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
albert
Le #26484336
Je continue, donc la photographie a trinqué avec le iphone, selon Wim
Wenders. Mais elle n'a pas trinqué avec lui, ce vieux con. Elle en a rien à
foutre. Une nouvelle génération de consommateurs complètement abrutis avec
leur Iphone émerge dans l'avenir. Même si c'est un avenir désespéré, c'est
encore à voir, ils vont le faire. C'est là où Wim Wenders n'a rien compris.
La technologie a pris un tour d'avance. Elle permet de faire des images
panoramiques dans tous les sens sans même y penser. Moi, j'ai mis des
années, au temps de l'argentique, avant de comprendre qu'un pano long comme
un jour sans pain, c'était nul. Quand j'ai compris soudain qu'on pouvait
éclater l'espace, que c'était possible, j'y suis allé à fond. Maintenant
tout est possible. Lancer une boule bourrée de capteurs qui au Zénith
déclenche, c'est l'avenir. Il reste l'imaginaire. Celui-là, il est dur à
enclencher. C'est vrai. Bachelard, dans "L'air et les songes" commence par
dire que l'imagination est juste un moyen pour parvenir à l'image, mais cela
ne suffit pas. L'image, telle qu'on la connaît dans toutes ces vues prises
avec l'Iphone, ces vues immédiatement consommées, instantanément inertes, ne
sont rien. Il s'agit juste d'une reconnaissance des schémas, comme les
selphies. Il a raison Wim Wenders, un selphie dans le miroir n'est pas une
image. La reconnaissance dans le miroir n'est pas une création. C'est
pourquoi Bachelard fait la distinction entre l'imagination et l'imaginaire,
lui il crée. Je suis persuadé que des images libres apparaîssent tout le
temps avec le Iphone. Il faut juste être attentif à cette génération, et
contribuer le plus possible.
Amitiés,
albert
GhostRaider
Le #26484344
Le 02/08/2018 à 22:19, Alf92 a écrit :
efji :
Le 02/08/2018 à 13:29, Mar Eh Chal Noo Voa Lah a écrit :

...un peu des ego trips insistants de X, Y et Z (ils se reconnaitront).
https://www.diyphotography.net/photographys-dead-says-oscar-nominated-director-wim-wenders/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
A vos cahiers !

Ce qui rassure c'est que même les plus grands peuvent devenir des vieux
cons.
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué. Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables, Buena
Vista Social Club éventuellement aussi, même si le mérite revient à Ry
Cooder plutôt qu'à lui, mais le reste...

peu importe W.Wenders.
son discours me touche et je suis globalement d'accord avec lui.
la chose perd de sa valeur le jour où n'importe qui peut l'obtenir
alors qu'elle était réservé à un petit nombre d'individus.

Tu as une conception du monde ouvertement aristocratique.
jdd
Le #26484349
Le 02/08/2018 à 22:19, Alf92 a écrit :
la chose perd de sa valeur le jour où n'importe qui peut l'obtenir
alors qu'elle était réservé à un petit nombre d'individus.

dit comme ça, c'est une banalité, mais ça concerne la valeur
*marchande*. La photo a une très forte valeur sentimentale, au moins
pour ceux qui la font et ceux qui sont dessus, sans compter la valeur
documentaire
jdd
--
http://dodin.org
jdd
Le #26484348
Le 03/08/2018 à 00:59, albert a écrit :
"jdd"
Cela dit WW pour moi a toujours été un cinéaste prétentiard et
surévalué.

oui
Les ailes du désir et Paris Texas sont regardables,
à peine :-(

Quoi !? Faut pas déconner. De mon coté ces deux films regardés quand ils
sont sortis m'ont touché à mort.

moi j'ai eu du mal à les regarder jusqu'au bout. A part le titre j'ai
tout oublié du contenu...
jdd
--
http://dodin.org
jdd
Le #26484346
Le 03/08/2018 à 01:28, albert a écrit :
(..)
lui il crée. Je suis persuadé que des images libres apparaîssent tout le
temps avec le Iphone. Il faut juste être attentif à cette génération, et
contribuer le plus possible.

bien dit...
jdd
--
http://dodin.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme