Pourquoi poster sur un forum usenet ?

Le
voir_le_reply-to
Pourquoi poster sur un forum usenet ? Et sur fcm en particulier ?

Je vous propose ma réponse, qui est aussi un peu un résumé historique de
usenet. Quand ces forums (en fait : "fora") ont été créés, il y a plus
de trente ans, il s'agissait de trouver une solution aux mailing-lists
devenues obèses sur certains sujets, et de résoudre aussi la question de
la lecture hors-ligne (quand le temps de connexion était facturé cher, à
la minute) et de la quantité de données (aussi facturées au kilo de
bites).

La motivation était principalement d'échanges sur des sujets
d'actualités théoriques ou scientifiques, dans un cadre presque
uniquement universitaire au départ.

Concrètement, soit on apportait une information nouvelle, originale,
soit on demandait des informations sur un sujet sur lequel on en
manquait, soit on pouvait démarrer un échange d'informations croisées,
d'arguments, dont pouvait ressortir un bilan constructif pour toutes les
parties.

Ce fonctionnement (usenet) a été complètement torpillé/parasité entre
1998 et 2000 en France par l'arrivée des transfuges du minitel, et leurs
habitudes grossières, sous pseudonymat, de discussions sans aucun but
constructif, et d'affrontements d'égos.

Je suggère qu'en revenir à la manière "d'avant" aurait bien des
avantages.

MAIS cela ne résout pas la question de savoir ce qui serait désormais en
charte sur fcm, c'est-à-dire un forum dédié aux applications
informatiques de la musique. FCM est né de la transposition en
francophonie du forum plus ancien et anglophone : comp.music.midi, dont
le nom était plus explicite : né avec la création du standard MIDI et
destiné à cela.

Je n'utilise aujourd'hui plus qu'UN SEUL câble MIDI, sur un vieil
appareil, et il va sûrement rejoindre un jour ou l'autre ma caisse
"connectiques d'avant", à l'heure du MIDI sur USB généralisé et même
wifi. Je crois qu'il n'y a plus beaucoup de séquenceurs dans lesquels on
puisse visualiser les flux MIDI en tant que tels (en hexadécimal), et
plus grand monde qui se souvient que les séquenceurs audio-MIDI ne sont
qu'une *infime* partie (au plan théorique) ce ce qu'il est possible de
faire avec ce standard. Alors ?

--
Gérald
Vos réponses Page 2 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Elephant Man
Le #26497843
Le 20/11/2018 à 14:45, Gerald a écrit :
--> à cette époque on communique sous son vrai nom (parfois imposé par
le FAI ou le serveur), la courtoisie est de règle (mais on se tutoie),
les contributions sont constructives et de haut niveau, les trolls quasi
inexistants : la nétiquette est surveillée et l'UDP fait TRÈS PEUR aux
FAI (Ultimate Death Penalty). Les malfaisants sont très vite
blacklistés, annulés, etc.
- ...pendant ce temps... côté Minitel, c'est la flambée des sites
commerciaux et également la flambée du minitel rose, avec des usages...
disons différents : pseudonymat de règle, grossièreté généralisée,
etc.
- EN 1998 plusieurs enseignes lancent des opérations d'offre groupées
ordis-abonnement internet à pas cher pour inciter le grand public à y
venir, et il y vient, en masse, disons entre 1998 et 2000, et on a vu
alors pratiquement tout usenet détruit par les sauterelles en quelques
mois.

Je ne comprends pas le lien que vous faites entre les utilisateurs du
Minitel (que vous trouvez grossiers, soit, ça dépend des sites) et la
démocratisation d'internet, personnellement le seul service que
j'utilisais régulièrement sur le Minitel c'était l'annuaire, et dans
l'ensemble je trouve ça un peu insultant de considérer tout nouveau venu
comme un sauvage, la courtoisie que vous vantez a été rompue des deux
côtés, et le mépris des anciens du réseau n'a certainement pas aidé à
la bonne entente générale. Voilà, ça c'est mon expérience, pendant des
années j'ai tenté de coller à un modèle et de tout bien faire
correctement pour au final ne récolter que du mépris, et une
excommunication quand j'ai osé le dire.
voir_le_reply-to
Le #26497849
Elephant Man
Je ne comprends pas le lien que vous faites entre les utilisateurs du
Minitel (que vous trouvez grossiers, soit, ça dépend des sites)

Je parlais spécifiquement des utilisateurs du minitel "rose" pornographique, sexuel, commerce des corps etc. C'était loin de
représenter tous les utilisateurs du minitel, mais une proportion
significative quand même (pas pu retrouver de chiffres)
et la
démocratisation d'internet,

Je parlais surtout de l'ouverture des forums USENET à des gens qui en
ont ignoré la raison d'être et le fonctionnement. Google porte à ce
niveau une responsabilité certaine, et l'acceptation des forums
alt.binaries par les centres serveurs aussi.
[...]la courtoisie que vous vantez a été rompue des deux
côtés, et le mépris des anciens du réseau n'a certainement pas aidé à
la bonne entente générale.

Ben voyons ! Mais alors pourquoi ont-ils tous déserté ces "anciens du
réseau" ? Je vous décris comment ça s'est passé :
- un nouveau venu se pointe avec des comportements inadaptés : posts
hors-sujet, attaques ad hominem, insultes souvent, grossièretés...
- un "ancien" lui signale qu'il se trompe de salon, et qu'il est en
train de piétiner la moquette avec des godasses boueuses
- l'ancien se fait envoyer chier de diverses manières, floodé parfois,
- et à partir de là il se fait parasiter systématiquement ad hominem,
même quand il a choisi de filtrer (ignorer) l'importun,
- jusqu'à ce que plus aucun échange constructif ne soit possible. Comme
il était là pour ça, souvent pour aider des débutants, et surtout pas
pour se faire insulter, il est parti.
Voilà, ça c'est mon expérience, pendant des
années j'ai tenté de coller à un modèle et de tout bien faire
correctement pour au final ne récolter que du mépris, et une
excommunication quand j'ai osé le dire.

Je ne sais pas à quoi vous faites allusion. Je vous propose d'effacer
l'ardoise. De quoi souhaitez-vous parler qui serait tant soit peu utile
et en charte (parce que là, hein, on se vautre dans le hors-charte !).
Apparemment les sujets que j'ai tenté de relancer de temps en temps ne
vous conviennent pas. Le micro est à vous !
Cordialement,
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26497850
siger
Le MIDI se se fait pas forcément avec un ordinateur.

D'accord, effectivement, mais il y a de moins en moins d'exemples quand
même. Les séquenceurs hardware ont quasi disparu !
Ensuite non seulement ce n'est pas le
cas (quelques applications pour lights ? Quoi d'autre ?)

N'importe quoi qui peut être commandé par un interrupteur, par exemple.

Ben ça ce n'est pas ce que j'appelle un exemple ! La question n'est pas
de savoir ce qui est possible (en numérique, à la limite, tout est
presque toujours possible) mais ce qui existe. Des infos vraies ?
--
Gérald
Elephant Man
Le #26497858
Le 20/11/2018 à 15:44, Gerald a écrit :
Elephant Man
Je ne comprends pas le lien que vous faites entre les utilisateurs du
Minitel (que vous trouvez grossiers, soit, ça dépend des sites)

Je parlais spécifiquement des utilisateurs du minitel "rose" > pornographique, sexuel, commerce des corps etc. C'était loin de
représenter tous les utilisateurs du minitel, mais une proportion
significative quand même (pas pu retrouver de chiffres)

Bon, d'accord, mais pourquoi ceux-là en particulier auraient débarqué
sur usenet du jour au lendemain ?
et la démocratisation d'internet,

Je parlais surtout de l'ouverture des forums USENET à des gens qui en
ont ignoré la raison d'être et le fonctionnement. Google porte à ce
niveau une responsabilité certaine, et l'acceptation des forums
alt.binaries par les centres serveurs aussi.

Oui, d'accord, mais il y avait des FAQS et des sites entiers pour expliquer
le fonctionnement, peut-être pas assez accessibles au grand public
cependant. Mais les gens "normaux" peuvent apprendre, je vous jure, même
tout seuls.
[...]la courtoisie que vous vantez a été rompue des deux
côtés, et le mépris des anciens du réseau n'a certainement pas aidé
à
la bonne entente générale.

Ben voyons ! Mais alors pourquoi ont-ils tous déserté ces "anciens du
réseau" ?

Parce qu'ils n'ont pas supporté la démocratisation, clairement, tous ces
gens qui se sont mis à poser des questions sur pourquoi on faisait les
choses d'une manière et pas d'une autre, c'est flippant, ça oblige à
s'interroger.
Je vous décris comment ça s'est passé :
- un nouveau venu se pointe avec des comportements inadaptés : posts
hors-sujet, attaques ad hominem, insultes souvent, grossièretés...

Obligatoirement ? Je veux dire, pas un seul n'est poli et ne lit les FAQS ?
Parce que c'est le premier truc que j'ai fait et c'était en 2002.
- un "ancien" lui signale qu'il se trompe de salon, et qu'il est en
train de piétiner la moquette avec des godasses boueuses

Déjà, le vocabulaire est inapproprié, usenet n'est pas une moquette, ce
n'est pas la maison de quelqu'un, c'est un lieu d'expression. Est-elle
libre, la question se pose.
- l'ancien se fait envoyer chier de diverses manières, floodé parfois,
- et à partir de là il se fait parasiter systématiquement ad hominem,
même quand il a choisi de filtrer (ignorer) l'importun,

Mais ça, ça se traite au niveau des services abuse, c'est là le
problème, envoyer un abuse à un petit serveur et à Wanadoo (à
l'époque), ce n'était pas du tout la même chose. Je ne vous dis même
pas aujourd'hui où plus personne ne répond.
- jusqu'à ce que plus aucun échange constructif ne soit possible. Comme
il était là pour ça, souvent pour aider des débutants, et surtout pas
pour se faire insulter, il est parti.

Il était là pour aider certains débutants, nuance.
Voilà, ça c'est mon expérience, pendant des
années j'ai tenté de coller à un modèle et de tout bien faire
correctement pour au final ne récolter que du mépris, et une
excommunication quand j'ai osé le dire.

Je ne sais pas à quoi vous faites allusion.

Ce serait trop long à raconter, mais ça s'est mal terminé.
Je vous propose d'effacer l'ardoise.

Je n'ai pas d'ardoise avec vous, enfin il me semble.
De quoi souhaitez-vous parler qui serait tant soit peu utile
et en charte (parce que là, hein, on se vautre dans le hors-charte !).

Ah oui, zut, sur le sujet de ce groupe je suis un peu limité, mais c'est
aussi vrai que l'article de départ parlait plus d'usenet en général,
donc je ne vais pas insister ici, je suis ouvert à tout suivi sur un forum
plus approprié.
Apparemment les sujets que j'ai tenté de relancer de temps en temps ne
vous conviennent pas. Le micro est à vous !

Lancer des sujets, c'est bien, encore faut-il qu'ils soient vus. Ce qui m'a
amusé dans ce fil c'est que toutes les personnes qui vous ont répondu
passent par Nemo. Alors certes, il m'a fait commettre la bourde de
répondre, mais il permet de voir beaucoup mieux les publications isolées
sur un groupe. Souvent les gens parlent dans le vide, se lassent et
partent. C'est un point crucial la visibilité.
Cordialement,

De même, et désolé pour le HC.
siger
Le #26497899
Le 20/11/2018 à 15:44, Gerald a écrit :
siger
Le MIDI se se fait pas forcément avec un ordinateur.

D'accord, effectivement, mais il y a de moins en moins d'exemples quand
même. Les séquenceurs hardware ont quasi disparu !
Ensuite non seulement ce n'est pas le
cas (quelques applications pour lights ? Quoi d'autre ?)

N'importe quoi qui peut être commandé par un interrupteur, par exemple.

Ben ça ce n'est pas ce que j'appelle un exemple ! La question n'est pas
de savoir ce qui est possible (en numérique, à la limite, tout est
presque toujours possible) mais ce qui existe. Des infos vraies ?

La suite de ma phrase ci-dessus indique des info vraies. Tous les
simulateurs d'ampli pour guitaristes se paramètrent sur l'appareil et
aussi sur l'ordinateur, en MIDI. Et pour les ampli avec simulateur, les
pédaliers sont des pédaliers MIDI, d'ailleurs certains utilisent d'autres
pédaliers que ceux de la marque. Et ça ne cause pas musique, mais
paramètres. J'ignore s'il y a des applications pas du tout musicales (à
part la lumière, en effet), mais en théorie c'est très possible. Si ça
ne se fait pas, c'est peut-être qu'il y a d'autres chose plus adaptées,
ou alors des habitudes.
voir_le_reply-to
Le #26497903
Elephant Man [je ne vais pas tout reprendre : on a exposé des points de vue
divergents, c'est clair pour tout le monde il n'y a aucun besoin que
l'un ait plus raison que l'autre]
Parce qu'ils n'ont pas supporté la démocratisation, clairement, tous ces
gens qui se sont mis à poser des questions sur pourquoi on faisait les
choses d'une manière et pas d'une autre, c'est flippant, ça oblige à
s'interroger.

Puis-je suggérer un paramètre que vous oubliez souverainement : le
respect de la connaissance vraie ? Je vais prendre une comparaison
peut-être plus parlante pour vous (sur un sujet moins abstrait). J'ai un
ami (mon plus vieil ami en fait !) chirurgien, réputé, 40 ans de
carrière irréprochable, qui me disait récemment :
" On est de plus en plus souvent mis en cause par les patients ! Mais
note bien : qu'ils désirent aller chercher un deuxième avis auprès d'un
confrère, je les y encourage même ! Je suis assez sûr de ma pratique et
de la réponse qu'il va leur apporter. Par contre qu'on m'amène un
article de Voici ou de Paris Match en me demandant pourquoi je ne fais
pas "comme c'est écrit dans l'article"... ça m'épuise !
Sur ce forum précisément, c'est souvent parti en "live" sur des
questions de vocabulaire. Des novices sont arrivés avec leur manière de
parler qui automatiquement les envoyait dans une impasse et, au lieu de
considérer la réponse vérifiable qu'on leur apportait, s'offusquaient
d'avoir été contredits, maintenaient mordicus leurs erreurs, qui les
faisaient s'enferrer dans des problèmes insolubles.
J'ai souvenir d'une histoire de "son MIDI" (qu'ils trouvaient bon ou
mauvais sans savoir pourquoi), où certains ne démordaient pas ce ce
concept qui est un non-sens complet quand on sait ce qu'est le standard
MIDI.
Ce n'est pas l'ignorance qui était en cause d'un côté, ni la bonne
volonté de ceux qui tentaient d'aider de l'autre, c'est une attitude
générale de totale perte de respect de la connaissance vraie,
opérationnelle.
Sur ce point et pour en revenir aux chirurgiens, confieriez-vous votre
peau à un chirurgien "amateur" (mais plein de bonne volonté !) et
accepteriez-vous que votre compagne recherche les services d'un
gynécologue amateur (vous voyez le genre ?)
Déjà, le vocabulaire est inapproprié, usenet n'est pas une moquette, ce
n'est pas la maison de quelqu'un, c'est un lieu d'expression. Est-elle
libre, la question se pose.

Usenet est compartimenté en forums, en "salons" dans lesquels on est
sensés discuter de certains sujets à l'exclusion de tous les autres.
C'est le principe des chartes. Dans une certaine mesure, cela limite la
liberté "totale" d'expression (via la nétiquette). Mais pour ce qui me
concerne, en dehors de cela, si la conversation avec un interlocuteur ne
m'apporte rien et surtout si d'après lui je ne lui apporte rien non
plus, je le filtre. Sa liberté d'expression ne sera entravée, à terme,
que par ses propres agissement qui auront éventuellement dégoutté tout
le monde et l'auront fait se retrouver seul, mais il n'y a (hors abus DU
réseau et non abus SUR le réseau) pas d'instance contraignante.
Il était là pour aider certains débutants, nuance.

Oui et non : il était là pour aider ceux à qui il pouvait être utile et
ignorait les autres. N'est-ce pas aussi son droit ? Non ?
Ah oui, zut, sur le sujet de ce groupe je suis un peu limité

Ce n'est pas la question : la question est de savoir si vous voulez
apprendre ou découvrir ce domaine ou pas (selon la charte, en gros, les
applications informatiques de la musique)
Lancer des sujets, c'est bien, encore faut-il qu'ils soient vus. [...]
Souvent les gens parlent dans le vide, se lassent et
partent. C'est un point crucial la visibilité.

Là je ne parle qu'en mon nom : j'assure une sorte de veille. Le forum a
été déserté mais ce n'est pas nécessairement éternel, il pourrait y
avoir une "renaissance". Dans ce contexte, de nouveaux curieux
pourraient trouver utile (ou pas !) que quelqu'un fasse un lien avec
l'histoire du lieu.
J'ai la conviction que "politiquement", usenet redeviendra une évidence
au premier pet de travers des environnements propriétaires que les
utilisateurs naïfs se prendront dans la g...le. Je propose juste de
maintenir l'outil en état. A minima.
Cordialement,
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26497904
siger
Tous les
simulateurs d'ampli pour guitaristes se paramètrent sur l'appareil et
aussi sur l'ordinateur, en MIDI. Et pour les ampli avec simulateur, les
pédaliers sont des pédaliers MIDI

Là je comprends de quoi tu parles, mais je ne visualise absolument pas
les aspects concrets. Pourrais-tu donner des liens vers des exemples de
"simulateurs d'amplis", des exemples "d'appareils", et des exemples
d'applications "sur l'ordinateur" ?
Les guitaristes qui m'entourent sont restés assez rustiques-analogiques,
et moi-même un peu pareil.
J'ai vu des simulateurs d'ampli LOGICIELS par exemple dans Garageband :
ça permet de traiter le signal soit directement à l'enregistrement, soit
en deuxième intention au mixage. Sur le plan théorique (puisque je le
fais avec les claviers) il est évidemment aussi possible de les utiliser
en "live" mais je ne l'ai encore jamais vu nulle part.
Je ne vois pas du tout à quel genre de "matériel" tu fais allusion.
Par contre je vois très bien ce que peuvent être des "contrôleurs MIDI"
(avec pads, potards, etc.) qu'on paramètre pour accéder en direct aux
réglages principaux du logiciel. Là aussi j'en utilise un sur le
clavier. Mais il faut admettre que le MIDI est de moins en moins visible
là dedans : tout passe en USB, pratiquement (or le standard MIDI était
d'abord un standard MATÉRIEL !).
J'ai bon ?
--
Gérald
Elephant Man
Le #26497929
Le 20/11/2018 à 23:28, Gerald a écrit :
[je ne vais pas tout reprendre : on a exposé des points de vue
divergents, c'est clair pour tout le monde il n'y a aucun besoin que
l'un ait plus raison que l'autre]

Ok, je vais couper un peu aussi.
Puis-je suggérer un paramètre que vous oubliez souverainement : le
respect de la connaissance vraie ? Je vais prendre une comparaison
peut-être plus parlante pour vous (sur un sujet moins abstrait). J'ai un
ami (mon plus vieil ami en fait !) chirurgien, réputé, 40 ans de
carrière irréprochable, qui me disait récemment :

Je vous arrête tout de suite, pour être chirurgien il faut faire des
études longues et avoir beaucoup de connaissances, pour poster sur usenet
il n'est pas nécessaire d'avoir une formation universitaire.
Sur ce forum précisément, c'est souvent parti en "live" sur des
questions de vocabulaire. Des novices sont arrivés avec leur manière de
parler qui automatiquement les envoyait dans une impasse

C'est à dire ? Ils ne parlaient pas assez bien ? Ils utilisaient un
vocabulaire trop familier ?
et, au lieu de considérer la réponse vérifiable qu'on leur apportait,
s'offusquaient
d'avoir été contredits, maintenaient mordicus leurs erreurs, qui les
faisaient s'enferrer dans des problèmes insolubles.

Je demande à voir les réponses sympathiques et raisonnables qu'on leur a
faites.
J'ai souvenir d'une histoire de "son MIDI" (qu'ils trouvaient bon ou
mauvais sans savoir pourquoi), où certains ne démordaient pas ce ce
concept qui est un non-sens complet quand on sait ce qu'est le standard
MIDI.

Je vous ramène à ce que vous disiez plus haut, chacun a sa vision des
choses sur pratiquement tous les sujets, admettre une opinion différente,
ce n'est pas s'abaisser.
Ce n'est pas l'ignorance qui était en cause d'un côté, ni la bonne
volonté de ceux qui tentaient d'aider de l'autre, c'est une attitude
générale de totale perte de respect de la connaissance vraie,
opérationnelle.

Dans l'état actuel de la science, comme on dit, Galilée ne voulait pas
admettre la "connaissance vraie" de son époque.
Sur ce point et pour en revenir aux chirurgiens

J'ai dit non, ce n'est pas une opération à cœur ouvert, sauf
métaphoriquement :)
Usenet est compartimenté en forums, en "salons" dans lesquels on est
sensés discuter de certains sujets à l'exclusion de tous les autres.

Oui, je suis au courant, depuis 2002, merci.
C'est le principe des chartes. Dans une certaine mesure, cela limite la
liberté "totale" d'expression (via la nétiquette). Mais pour ce qui me
concerne, en dehors de cela, si la conversation avec un interlocuteur ne
m'apporte rien et surtout si d'après lui je ne lui apporte rien non
plus, je le filtre.

Et du coup plus personne ne lit plus personne et les forums se remplissent
de monologues, puis se vident.
Sa liberté d'expression ne sera entravée, à terme,
que par ses propres agissement qui auront éventuellement dégoutté tout
le monde et l'auront fait se retrouver seul, mais il n'y a (hors abus DU
réseau et non abus SUR le réseau) pas d'instance contraignante.

Reste à définir "tout le monde", soit des clans se forment, soit ça se
termine en bizutage éternel du petit nouveau depuis 15 ans.
Il était là pour aider certains débutants, nuance.

Oui et non : il était là pour aider ceux à qui il pouvait être utile et
ignorait les autres. N'est-ce pas aussi son droit ? Non ?

Ce n'est pas ma conception de l'aide. Soit c'est tout le monde, soit c'est
personne, et même parler avec un cuistre peut aider les autres.
Ah oui, zut, sur le sujet de ce groupe je suis un peu limité

Ce n'est pas la question : la question est de savoir si vous voulez
apprendre ou découvrir ce domaine ou pas (selon la charte, en gros, les
applications informatiques de la musique)

C'est compliqué parce que je ne suis clairement pas doué en informatique
pure, après le sujet m'intéresse mais en tant que spectateur, on peut
dire.
Lancer des sujets, c'est bien, encore faut-il qu'ils soient vus. [...]
Souvent les gens parlent dans le vide, se lassent et
partent. C'est un point crucial la visibilité.

Là je ne parle qu'en mon nom : j'assure une sorte de veille. Le forum a
été déserté mais ce n'est pas nécessairement éternel, il pourrait y
avoir une "renaissance". Dans ce contexte, de nouveaux curieux
pourraient trouver utile (ou pas !) que quelqu'un fasse un lien avec
l'histoire du lieu.

Il faudrait déjà qu'ils connaissent l'existence d'usenet (pour autre
chose que les binaires), que dans usenet ils connaissent fr.*, et que dans
fr.* ils sachent sur quel forum aller. Si vous voulez revoir du monde, il
va falloir être un peu plus proactif.
J'ai la conviction que "politiquement", usenet redeviendra une évidence
au premier pet de travers des environnements propriétaires que les
utilisateurs naïfs se prendront dans la g...le. Je propose juste de
maintenir l'outil en état. A minima.

On est d'accord là-dessus, Mastodon a d'ailleurs repris certaines
caractéristiques d'usenet, avec un certain succès, mais il faut adapter
l'outil aux usages modernes.
Cordialement,

Toujours.
voir_le_reply-to
Le #26497937
Elephant Man
Je vous arrête tout de suite, pour être chirurgien il faut faire des
études longues et avoir beaucoup de connaissances, pour poster sur usenet
il n'est pas nécessaire d'avoir une formation universitaire.

Je parlais de ceux qui postaient ET avaient ces connaissances.
C'est à dire ? Ils ne parlaient pas assez bien ? Ils utilisaient un
vocabulaire trop familier ?

On s'en fiche de ça ! Ils utilisaient des mots à contresens ! Et ce
contresens était la source de leurs problèmes. Et leur refus de
l'accepter le empêchait d'en sortir ! Et ça les rendait agressifs !
Je vous ramène à ce que vous disiez plus haut, chacun a sa vision des
choses sur pratiquement tous les sujets, admettre une opinion différente,
ce n'est pas s'abaisser.

Je crains que vous n'ayez pas une vision claire de ce qu'est une
connaissance exacte (ce n'est pas parce que deux opinions s'opposent
qu'elles se valent). La connaissance vraie est opérationnelle, et les
pseudo-connaissances qu'on lui oppose ne le sont pas. C'est simplement
expérimental ! La connaissance vraie de la résistance des matériaux, des
lois de l'architecture permet de faire tenir debout le viaduc de Millau,
en l'ayant prévu à l'avance, et c'est vérifiable après coup. MES
connaissances en la matière ne permettent même pas d'être sûr de la
solidité qu'aurait une passerelle de ma conception sur un ruisseau :-(
Ce n'est pas ma conception de l'aide. Soit c'est tout le monde, soit c'est
personne, et même parler avec un cuistre peut aider les autres.

Mais qui êtes vous pour envisager d'imposer à quelqu'un qui "saurait"
d'apporter une aide qui non seulement n'est pas bien reçue mais
s'assortit de grossièretés et d'agressions personnelles ? Si Usenet est
libre, il doit l'être pour tout le monde. Personnellement je n'ai AUCUNE
raison de m'imposer quelque désagrément que ce soit dans la
fréquentation d'un forum et dans le dialogue avec un imbécile agressif.
Mais cela fait émerger un autre sujet : le contresens qu'a créé Google
sur la nature de l'aide qui pouvait être apportée dans les forums
usenet. Effectivement, pour beaucoup d'ignorants (de la nature de
usenet), ils arrivaient là sur une sorte de hot-line dont les
participants étaient priés de répondre à leurs besoins, et vite encore !
La notion même de *partage* était à mille lieux de leurs préoccupations,
tout autant que le caractère bénévole des contributeurs "utiles", le
respect minimum qu'ils pouvaient en espérer, et le choix qui pouvait
être le leur de couper court à un échange désagréable.
C'est compliqué parce que je ne suis clairement pas doué en informatique
pure, après le sujet m'intéresse mais en tant que spectateur, on peut
dire.

(retour en charte !)
J'ai un peu inversé les termes en fait : j'aurais dû parler des
"applications musicales de l'informatique". Si vous prenez le programme
Max/MSP (qui constitue *pour moi* l'alpha et l'oméga de l'informatique
musicale) et ses avatars dont évidemment Pure Data (PD) :
- côté informatique, il faut avoir quelques connaissances en matière de
logique et de mathématiques : c'est un langage de programmation orienté
objet et temps réel.
- côté musique, il faut avoir une sorte de "projet", inscrit dans une
forme, un genre, une histoire musicale.
(détails sur demande)
Notez que les ignorants qui procèdent par collages de bouts
d'échantillons sans projet préalable, en "essai-erreur", misèrent
doublement de cette absence de "conscience" du fonctionnement de
l'univers dans lequel ils veulent intervenir : misère de l'absence de
novation, misère de la difficulté d'aboutir à un résultat. Mais ça reste
LEUR problème (j'ai assez des miens !).
Il faudrait déjà qu'ils connaissent l'existence d'usenet

De mon point de vue : on s'en fout ! Le nombre n'est la preuve de rien
(au contraire souvent, même !). Viendra qui veut, comme il veut, par les
chemins qu'il veut. Je ne suis qu'un "veilleur".
On est d'accord là-dessus, Mastodon a d'ailleurs repris certaines
caractéristiques d'usenet, avec un certain succès, mais il faut adapter
l'outil aux usages modernes.

Je viens d'aller voir : c'est intéressant, prometteur et à surveiller
(merci, je l'ignorais). Il y a des zones d'ombre sur l'administration du
logiciel, le contrôle des abus, le fonctionnement de la "fédération"...
Il semble naturellement plus "libre" que Discord, mais pour l'instant
bien moins fréquenté, et en particulier pas sur les sujets (et dans la
langue) qui m'intéressent. Laissons grandir.
hth,
--
Gérald
voir_le_reply-to
Le #26497936
renardeaux
Plus l'éclosion de NNTP non usenetien ;)

Des exemples ? Des liens ?
D'avance merci,
--
Gérald
Publicité
Poster une réponse
Anonyme