vente en agence

Le
Victor
Bonsoir

Une agence immo ( en fait plusieurs agences sur la meme zone )
refusent l'enregistrement d'un bien immo pour vente sous pretexte que leur
estimation est inférieure de 30 % au prix demandé par les vendeurs ..

Pour l'instant il s'agit d'un refus verbal

Mes questions :
- s'agit-il d'un refus " de vente" de la part de l'agence le fait de ne pas
engager de mandat avce le vendeur sur ce pretexte
- l'agence a-t-elle obligation de considérer le prix du vendeur

merci pour votre expérience sur le sujet
==> ma question est de droit general et non de droit immobilier <==



Victor






Bien entendu il y a foule au portillon pour l'achat à prix réduit
( dont un "faux acheteur " ..ce qui laisse supposer qu'il y a des
dessous de table estimés dans la fourchette des 30% de réduction
pour des priorités d'attribution )
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
brocexco
Le #15200901
"Victor" c5mdbn$2ct8$
Bonsoir

Une agence immo ( en fait plusieurs agences sur la meme zone )
refusent l'enregistrement d'un bien immo pour vente sous pretexte que


leur
estimation est inférieure de 30 % au prix demandé par les vendeurs ..

Pour l'instant il s'agit d'un refus verbal

Mes questions :
- s'agit-il d'un refus " de vente" de la part de l'agence le fait de ne


pas
engager de mandat avce le vendeur sur ce pretexte



Non. Le refus de vente serait de refuser un acheteur, par un vendeur.

- l'agence a-t-elle obligation de considérer le prix du vendeur.



elle peut refuser un lot qu'elle estime invendable ..........


Bien entendu il y a foule au portillon pour l'achat à prix réduit
( dont un "faux acheteur " ..ce qui laisse supposer qu'il y a des
dessous de table estimés dans la fourchette des 30% de réduction
pour des priorités d'attribution )



pourtant aucune agence immo n'a de monopole ................
Florence HENRY
Le #15200881
Le jeudi 15 Avril 2004 18:29, Victor a déclaré:

- s'agit-il d'un refus " de vente" de la part de l'agence le fait de ne
pas engager de mandat avce le vendeur sur ce pretexte



je ne suis pas spécialiste, mais il me semble avoir lu dans ce NG que le
refus de vente ne s'applique pas à un service. Quelqu'un peut confirmer ?

--
Florence Henry
florence point henry arobasse obspm point fr
belloy
Le #15200791
L'agence pourrait aussi accepter le mandat de recherche d'un acquéreur au
prix de vente souhaité par le mandant, et puis ne pas s'en occuper, dans
votre cas ils ont l'honnêteté de vous informer de ne pas avoir de chance de
le vendre au prix demandé, et en conséquence de ne pas accepter le mandat...
Connaissant la volonté de rentrer des affaires par les agences, le prix est
certainement trop haut...


"Victor" news:c5mdbn$2ct8$
Bonsoir

Une agence immo ( en fait plusieurs agences sur la meme zone )
refusent l'enregistrement d'un bien immo pour vente sous pretexte que


leur
estimation est inférieure de 30 % au prix demandé par les vendeurs ..

Pour l'instant il s'agit d'un refus verbal

Mes questions :
- s'agit-il d'un refus " de vente" de la part de l'agence le fait de ne


pas
engager de mandat avce le vendeur sur ce pretexte
- l'agence a-t-elle obligation de considérer le prix du vendeur

merci pour votre expérience sur le sujet
==> ma question est de droit general et non de droit immobilier <= >


Victor






Bien entendu il y a foule au portillon pour l'achat à prix réduit
( dont un "faux acheteur " ..ce qui laisse supposer qu'il y a des
dessous de table estimés dans la fourchette des 30% de réduction
pour des priorités d'attribution )




SC
Le #15200741
Elle peut aussi, et ce serait te faire une réponse qui pourrait te
satisfaire, prendre tout et ne jamais faire visiter ton bien.. Faut
comprendre que leurs services ne sont pas gratuits : si ils font dix visites
sans aucune chance de vendre, à cause du prix anormalement élevé, c'est du
temps perdu. A moins que tu n'acceptes de régler un forfait à chaque
visite...

"Victor" news:c5mdbn$2ct8$
Bonsoir

Une agence immo ( en fait plusieurs agences sur la meme zone )
refusent l'enregistrement d'un bien immo pour vente sous pretexte que


leur
estimation est inférieure de 30 % au prix demandé par les vendeurs ..

Pour l'instant il s'agit d'un refus verbal

Mes questions :
- s'agit-il d'un refus " de vente" de la part de l'agence le fait de ne


pas
engager de mandat avce le vendeur sur ce pretexte
- l'agence a-t-elle obligation de considérer le prix du vendeur

merci pour votre expérience sur le sujet
==> ma question est de droit general et non de droit immobilier <= >


Victor






Bien entendu il y a foule au portillon pour l'achat à prix réduit
( dont un "faux acheteur " ..ce qui laisse supposer qu'il y a des
dessous de table estimés dans la fourchette des 30% de réduction
pour des priorités d'attribution )




Victor
Le #15200251
"belloy" news:c5mkpf$7ig$
L'agence pourrait aussi accepter le mandat de recherche d'un acquéreur au
prix de vente souhaité par le mandant, et puis ne pas s'en occuper,


.../...
RE : mais c'est ce qu'on leur demande, ni plus ni moins !! :-))))


dans
votre cas ils ont l'honnêteté de vous informer de ne pas avoir de chance


de
le vendre au prix demandé, et en conséquence de ne pas accepter le


mandat...
Connaissant la volonté de rentrer des affaires par les agences, le prix


est
certainement trop haut...


RE : le mot "chance" est un terme non economique et qui n'a pas sa place
dans le monde des affaires
= == = == === = == == == ==== == = === = == == == Bonjour
et merci
à tous les repondants sur ce post


Vous croyez donc que les agences "s'occupent" de tous les biens
en leur catalogue ?!!!:-))

==> Il est juste demandé par le vendeur une mise en vitrine,
ou en catalogue ( si cela ternit l'image de l'agence )
avec légende et photo <= et un répondant ( rémunéré bien entendu ) pour la visite .

Ce service ( cette prestation ) est refusé car le prix demandé
par le vendeur est supérieur de 30% à l'estimation de l'agence
.( des agences ..)
Est-ce leur role de fixer ainsi indirectement
les *plus ou moins values fiscales *qui
découlent de la vente de biens par des particuliers !!
Si un vendeur souhaite payer des plus values , libre à lui , non ?



Libre et en complément pour le vendeur de compléter ce service
d'inscription en agence en recherchant un acquéreur ( étranger )
de son coté et de l'envoyer à l'agence
que cet acquéreur soit un simple résident ou bien un pro
(..... les agences dont par ex la [100+(3x7) = je te couillonne de 21% ]
se vantent d' une recherche universelle d'acquéreur dans leur pub
mais sur le terrain semblent donner priorité à des personnels locaux..
...............et à des prix bas,
facile alors de se présenter comme "négociateur *super vendeur de bien *
dans les délais les plus courts du marché " ...des tartuffes ..oui ,
simple avis )


De l' argumentaire commun evoqué par *les* agences
( enregistrements telephoniques ) il est avancé celui de maintenir
un "niveau de prix de marché dans une zone "
( la zone geographique d'influence de l'agence )
Je sais bien que la vague rose ( brun ? ) est passée mais
ne peut-on alors evoquer un délit d'entente sur les prix ( je ne connais
pas le terme juridique exact ) ? !!


Des constats et investigations perso , à renfort de coudées de
comptoir...... il apparait un marché de la rénovation
" social" à court terme ( 2 à 3 ans ) , les biens etant revendus morcelés
( cette aptitude des biens n'est bizarement pas prise en compte par les
agences
) et rénovés par des personnels qui ne vivent que de cela : achat ( source
capitaux ?? ), occupation des locaux avec rénovation ( parfois avec des
brigades rapides d'intervention se satisfaisant de maigre reliefs du moment
que le gite est assuré )
puis revente ...jusqu'à trois fois la valeur de l'achat

Merci pour vos réponses

victor




note : le mot honnete est à bannir du dictionnaire immobilier ..
à remplacer par "présomption d'honneteté"

== === === = =
brocexco
Le #15200121
"Victor" c5ook0$bsu$
Est-ce leur role de fixer ainsi indirectement
les *plus ou moins values fiscales *qui
découlent de la vente de biens par des particuliers !!



"Ils" ne fixent rien du tout! leur expérience leur permet de bien connaitre
les prix dans leur région et donc de bien évaluer, mieux en tout cas que
les particuliers qui ont tendance à surestimer leur bien (et c'est -entre
autre - bien pour cela que la vente de particulier à particulier marche si
mal!)
Victor
Le #15200011
"brocexco" news:c5or26$bvd$

"Victor" c5ook0$bsu$
> Est-ce leur role de fixer ainsi indirectement
> les *plus ou moins values fiscales *qui
> découlent de la vente de biens par des particuliers !!

"Ils" ne fixent rien du tout! leur expérience leur permet de bien


connaitre
les prix dans leur région et donc de bien évaluer, mieux en tout cas que
les particuliers qui ont tendance à surestimer leur bien


(et c'est -entre
autre - bien pour cela que la vente de particulier à particulier marche si
mal!)


Re : meu non , intox ...et on va s'orienter vers cette voie ...
ca bricole tout simplement parce qu'il est difficile de trouver une personne
de confiance qui fasse visiter ..mais avce la nouvelle vague de retraité
chomeurs cela ne devrait plus etre un problème



= = == = = = = = bonsoir
désolé mais à partir du moment ou on déclare que le prix demandé par
le client ne rentre pas dans le cadre des "habitudes" de l'agence
c'est fixer le prix !!!!!!
( faut surtout pas que la zone ne devienne surcotée du fait de certains
indélicats
ce qui nuirait au logement social et aux investissements des négriers de la
misère socialo organisée, les ceusses bessonneurs et C° qui retapent et
morcellent en locatif pour minimiser leur feuille d'impots :-))))))))))



...leur expérience ???.......:-))))))))))) quelle est la qualification
technique requise
pour un agent qui vient chiffrer " en costard" cravate une batisse
sans pousser la trappe du grenier ou la porte des combles , ni soulever une
plaque d'égout
juste la planchette et un petit télémètre ..c'est suffisant pour faire un
comparatif
avec les références inscrites dans leur boutique


mais mon post n'est pas une question commerciale mais une simple question
de DROIT !!
je me permets donc de la renouveler
==> ***une agence a-t-elle le droit de REFUSER l'inscription d'un client
?***
sur le pretexte que la valeur demandée dépasse de30% ce qu'estime l'agence
le vendeur ( trop éloigné ) ne lui demandant
en priorité que d'etre un simple interface rémunéré à la visite
mais l'autorisant de meme sans exclusivité à realiser la vente

ou si vous préférez , quelle est la législation qui encadre le "mandat ",
les bouts de papiers entre client et agence
je suis clair je pense


victor

par cheu nous dans les années 70 quand les parigots ont commencé à
s'accaparer les chaumières au détriment des locaux :-(((( la surcote était
bien supérieure à 30% !
de meme avec la seconde vague des anglais !! ou on frolait le 100% et plus
!!!
...et les rosbifs ils ont débarqué avec leur personnel logé , nourri pour
la renovation ...comme en Périgord depuis 81 :-)))))))))





tilaka
Le #15199931
Bonjour à Victor qui a écrit :

mais mon post n'est pas une question commerciale mais une simple question
de DROIT !!
je me permets donc de la renouveler
==> ***une agence a-t-elle le droit de REFUSER l'inscription d'un client.



OUI
Vous confondez le refus de vente (le vendeur c'est vous) et
un (pseudo) "refus de service" , cas identique à :un coiffeur/avocat
qui refuse de vous
accepter (trop de monde , trop de dossiers, etc)
et en droit Français "Le "refus de service" n'existe pas.

Tila
Copper Hoquet
Le #15199821
On Fri, 16 Apr 2004 11:55:33 +0200, "Victor"

dans
votre cas ils ont l'honnêteté de vous informer de ne pas avoir de chance


de
le vendre au prix demandé, et en conséquence de ne pas accepter le


mandat...
Connaissant la volonté de rentrer des affaires par les agences, le prix


est
certainement trop haut...


RE : le mot "chance" est un terme non economique et qui n'a pas sa place
dans le monde des affaires



Le mot "chance" est utilisé ici dans son acception anglaise
de "probabilité", concept qui est présent partout dans le monde
économique.
belloy
Le #15199701
ou si vous préférez , quelle est la législation qui encadre le "mandat ",
les bouts de papiers entre client et agence
je suis clair je pense

Le mandat est défini par l'art. 1984 Code civil.
C'est un contrat qui ne se forme que par l'acceptation du mandataire. Le
supposé mandataire peut ne pas y consentir. (Ce n'est pas un refus de
vente).





"Victor" news:c5pdb9$1ghv$

"brocexco" news:c5or26$bvd$
>
> "Victor" > c5ook0$bsu$
> > Est-ce leur role de fixer ainsi indirectement
> > les *plus ou moins values fiscales *qui
> > découlent de la vente de biens par des particuliers !!
>
> "Ils" ne fixent rien du tout! leur expérience leur permet de bien
connaitre
> les prix dans leur région et donc de bien évaluer, mieux en tout cas


que
> les particuliers qui ont tendance à surestimer leur bien
(et c'est -entre
> autre - bien pour cela que la vente de particulier à particulier marche


si
> mal!)
Re : meu non , intox ...et on va s'orienter vers cette voie ...
ca bricole tout simplement parce qu'il est difficile de trouver une


personne
de confiance qui fasse visiter ..mais avce la nouvelle vague de retraité
chomeurs cela ne devrait plus etre un problème
>
= = == = = = = = > bonsoir
désolé mais à partir du moment ou on déclare que le prix demandé par
le client ne rentre pas dans le cadre des "habitudes" de l'agence
c'est fixer le prix !!!!!!
( faut surtout pas que la zone ne devienne surcotée du fait de certains
indélicats
ce qui nuirait au logement social et aux investissements des négriers de


la
misère socialo organisée, les ceusses bessonneurs et C° qui retapent et
morcellent en locatif pour minimiser leur feuille d'impots :-))))))))))



...leur expérience ???.......:-))))))))))) quelle est la qualification
technique requise
pour un agent qui vient chiffrer " en costard" cravate une batisse
sans pousser la trappe du grenier ou la porte des combles , ni soulever


une
plaque d'égout
juste la planchette et un petit télémètre ..c'est suffisant pour faire un
comparatif
avec les références inscrites dans leur boutique


mais mon post n'est pas une question commerciale mais une simple


question
de DROIT !!
je me permets donc de la renouveler
==> ***une agence a-t-elle le droit de REFUSER l'inscription d'un client
?***
sur le pretexte que la valeur demandée dépasse de30% ce qu'estime l'agence
le vendeur ( trop éloigné ) ne lui demandant
en priorité que d'etre un simple interface rémunéré à la visite
mais l'autorisant de meme sans exclusivité à realiser la vente

ou si vous préférez , quelle est la législation qui encadre le "mandat ",
les bouts de papiers entre client et agence
je suis clair je pense


victor

par cheu nous dans les années 70 quand les parigots ont commencé à
s'accaparer les chaumières au détriment des locaux :-(((( la surcote était
bien supérieure à 30% !
de meme avec la seconde vague des anglais !! ou on frolait le 100% et


plus
!!!
...et les rosbifs ils ont débarqué avec leur personnel logé , nourri pour
la renovation ...comme en Périgord depuis 81 :-)))))))))
>
>
>




Publicité
Poster une réponse
Anonyme