RGPD : Google fera appel de son amende

Le par  |  22 commentaire(s)
Googleplex-campus

Sanctionné d'une amende de 50 millions d'euros par la CNIL pour des manquements au RGPD, Google annonce qu'il fera appel.

En début de semaine, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a annoncé une sanction pécuniaire de 50 millions d'euros à l'encontre de Google pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité.

Cette amende record de l'autorité française entre dans le cadre du Règlement général sur la protection des données en Europe. Dès sa mise en œuvre, la CNIL avait été saisie par des plaintes collectives des associations NOYB (none of your business) et La Quadrature du Net.

En analysant le parcours d'un utilisateur et les documents auxquels il peut avoir accès en créant un compte Google lors de la configuration d'un appareil mobile sur Android, la CNIL a constaté plusieurs manquements. Outre l'absence de clarté, c'est notamment le fait que le consentement ne serait pas recueilli de manière valable pour l'utilisation des données et la personnalisation de la publicité.

Google-Chrome-Android

Google a décidé de faire appel et va donc saisir le Conseil d'État. " Nous avons travaillé dur pour créer un processus de consentement RGPD pour les annonces personnalisées qui soit le plus transparent et le plus simple possible ", a déclaré un porte-parole de Google (Reuters). " Nous sommes également préoccupés par les conséquences de cette décision sur les éditeurs, les créateurs de contenu original et les société technologiques en Europe et ailleurs. "

Pour sa défense, Google avait par exemple mis en avant l'accès à ses Règles de confidentialité et conditions d'utilisation lors de la création d'un compte, une fenêtre pop-up de confirmation s'affichant pour rappeler la configuration du compte afin d'inclure des fonctionnalités de personnalisation, un outil Dashboard permettant d'avoir une vision globale de l'ensemble des services proposés et leur utilisation.

Google estime se fonder uniquement sur le consentement éclairé des utilisateurs pour les traitements de personnalisation de la publicité, soulignant que ce consentement est spécifique et univoque. Ce n'est pas le cas d'après la CNIL.

Alors qu'au-delà du cas de Google, on peut désormais se demander qui seront les prochains gros acteurs du numérique à être sanctionnés en vertu du RGPD (des procédures sont en cours d'instruction), La Quadrature du Net a regretté une première sanction qui ne traite qu'une partie de sa plainte.

" Nous attendons surtout de la CNIL qu'elle prononce très prochainement la suite des décisions auxquelles notre plainte appelle (ndlr : sur YouTube, Gmail et Google Search). Ces décisions devront aborder frontalement la question du consentement libre et prévoir une sanction d'un montant proportionné à la situation, bien au-delà de 50 millions d'euros. "

Dans sa délibération, la CNIL a rappelé le chiffre d'affaires de 109,7 milliards de dollars (environ 96 milliards d'euros) d'Alphabet en 2017 (maison-mère de Google), et d'environ 325 millions d'euros pour Google en France.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2048591
Combien ça va coûter à Google une petite armée d'avocats pour ne pas payer 50 millions ?

L'idée de vouloir faire payer des grosses amendes est bonne est soit, mais ça permet aussi aux très gros de se payer une armée d'avocat/juristes/financiers pour que ça leur coûte rien en amende et pas grand chose en "armée".

C'est comme l'"optimisation fiscale" si ça rapporte plus qu'une amende alors pourquoi ne pas le faire.
Le #2048593
sansimportance a écrit :

Combien ça va coûter à Google une petite armée d'avocats pour ne pas payer 50 millions ?

L'idée de vouloir faire payer des grosses amendes est bonne est soit, mais ça permet aussi aux très gros de se payer une armée d'avocat/juristes/financiers pour que ça leur coûte rien en amende et pas grand chose en "armée".

C'est comme l'"optimisation fiscale" si ça rapporte plus qu'une amende alors pourquoi ne pas le faire.


En fait je pense que c'est une question d'image et de jurisprudence.
Pour Google, 50M€ ce n'est évidemment pas grand-chose mais ça reste une condamnation. Donc c'est une atteinte à leur image de marque et ça les grosses boîtes en ont peur (cf tout le foin à chaque fois que Facebook se plante). En plus, Google ne peut pas se permettre une décision dans un pays qui risque de s'étendre à d'autres qui auraient la bonne idée de suivre l'exemple, toujours pour les mêmes raisons.

Donc Google tente tant bien que mal de défendre sa réputation (auprès du grand public hein, je pense qu'ils savent déjà ce que pensent les geeks que nous sommes en majorité.
Le #2048595
Boycotter c'est, à terme, plus efficace. La CNIL contre Google c'est pas un combat très équilibré et même si la CNIL l'emportait, Google, comme tu le dis, au final, aura davantage gagné à être hors la loi pendant un certain temps que de payer une aussi petite amende comparativement à ses revenus quotidiens.
Le #2048597
Motorhead a écrit :

Boycotter c'est, à terme, plus efficace. La CNIL contre Google c'est pas un combat très équilibré et même si la CNIL l'emportait, Google, comme tu le dis, au final, aura davantage gagné à être hors la loi pendant un certain temps que de payer une aussi petite amende comparativement à ses revenus quotidiens.


Boycotter l'outil le plus puissant ?

Les gens veulent le meilleur de nos jours ...
Le #2048598
Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

Combien ça va coûter à Google une petite armée d'avocats pour ne pas payer 50 millions ?

L'idée de vouloir faire payer des grosses amendes est bonne est soit, mais ça permet aussi aux très gros de se payer une armée d'avocat/juristes/financiers pour que ça leur coûte rien en amende et pas grand chose en "armée".

C'est comme l'"optimisation fiscale" si ça rapporte plus qu'une amende alors pourquoi ne pas le faire.


En fait je pense que c'est une question d'image et de jurisprudence.
Pour Google, 50M€ ce n'est évidemment pas grand-chose mais ça reste une condamnation. Donc c'est une atteinte à leur image de marque et ça les grosses boîtes en ont peur (cf tout le foin à chaque fois que Facebook se plante). En plus, Google ne peut pas se permettre une décision dans un pays qui risque de s'étendre à d'autres qui auraient la bonne idée de suivre l'exemple, toujours pour les mêmes raisons.

Donc Google tente tant bien que mal de défendre sa réputation (auprès du grand public hein, je pense qu'ils savent déjà ce que pensent les geeks que nous sommes en majorité.


+1

Vrai aussi. Mais la CNIL perdra très probablement ou Google diluera la procédure dans le temps pour minimiser l'impact sur son image.
Le #2048600
Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

Combien ça va coûter à Google une petite armée d'avocats pour ne pas payer 50 millions ?

L'idée de vouloir faire payer des grosses amendes est bonne est soit, mais ça permet aussi aux très gros de se payer une armée d'avocat/juristes/financiers pour que ça leur coûte rien en amende et pas grand chose en "armée".

C'est comme l'"optimisation fiscale" si ça rapporte plus qu'une amende alors pourquoi ne pas le faire.


En fait je pense que c'est une question d'image et de jurisprudence.
Pour Google, 50M€ ce n'est évidemment pas grand-chose mais ça reste une condamnation. Donc c'est une atteinte à leur image de marque et ça les grosses boîtes en ont peur (cf tout le foin à chaque fois que Facebook se plante). En plus, Google ne peut pas se permettre une décision dans un pays qui risque de s'étendre à d'autres qui auraient la bonne idée de suivre l'exemple, toujours pour les mêmes raisons.

Donc Google tente tant bien que mal de défendre sa réputation (auprès du grand public hein, je pense qu'ils savent déjà ce que pensent les geeks que nous sommes en majorité.


Regarde l'exemple de Facebook ...

Son image a été ternie DANS LES MEDIAS.

Est-ce que c'est le cas chez les utilisateurs de Facebook ? Ou continuent-ils toujours d'utiliser l'outil malgré cela ?
Le #2048602
FRANCKYIV a écrit :

Motorhead a écrit :

Boycotter c'est, à terme, plus efficace. La CNIL contre Google c'est pas un combat très équilibré et même si la CNIL l'emportait, Google, comme tu le dis, au final, aura davantage gagné à être hors la loi pendant un certain temps que de payer une aussi petite amende comparativement à ses revenus quotidiens.


Boycotter l'outil le plus puissant ?

Les gens veulent le meilleur de nos jours ...


L'efficacité numérique n'est plus le seul critère pour pas mal de monde aujourd'hui.

Il y a d'autres problèmes qui sont apparus et tout le monde n'y est pas insensible. Il y a du progrès dans la prise de conscience chez les gens.

Là où je te rejoins, c'est que ce n'est pas majoritaire du tout. Mais par contre il y a une dynamique positive. Comme pour la malbouffe, comme pour la pollution, comme pour la cigarette, comme pour le problème de manger trop de viande, il y une lente prise de conscience et un progrès lié à une meilleure éducation / information sur ces sujets.

La meilleure preuve c'est la croissance impressionnante de Qwant par exemple.
Le #2048603
FRANCKYIV a écrit :

Kiriito a écrit :

sansimportance a écrit :

Combien ça va coûter à Google une petite armée d'avocats pour ne pas payer 50 millions ?

L'idée de vouloir faire payer des grosses amendes est bonne est soit, mais ça permet aussi aux très gros de se payer une armée d'avocat/juristes/financiers pour que ça leur coûte rien en amende et pas grand chose en "armée".

C'est comme l'"optimisation fiscale" si ça rapporte plus qu'une amende alors pourquoi ne pas le faire.


En fait je pense que c'est une question d'image et de jurisprudence.
Pour Google, 50M€ ce n'est évidemment pas grand-chose mais ça reste une condamnation. Donc c'est une atteinte à leur image de marque et ça les grosses boîtes en ont peur (cf tout le foin à chaque fois que Facebook se plante). En plus, Google ne peut pas se permettre une décision dans un pays qui risque de s'étendre à d'autres qui auraient la bonne idée de suivre l'exemple, toujours pour les mêmes raisons.

Donc Google tente tant bien que mal de défendre sa réputation (auprès du grand public hein, je pense qu'ils savent déjà ce que pensent les geeks que nous sommes en majorité.


Regarde l'exemple de Facebook ...

Son image a été ternie DANS LES MEDIAS.

Est-ce que c'est le cas chez les utilisateurs de Facebook ? Ou continuent-ils toujours d'utiliser l'outil malgré cela ?


La croissance de FB a énormément ralenti.

Par contre FB a racheté Whatsapp et Instagram chez qui ses clients perdus sont partis
Le #2048604
Motorhead a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

Motorhead a écrit :

Boycotter c'est, à terme, plus efficace. La CNIL contre Google c'est pas un combat très équilibré et même si la CNIL l'emportait, Google, comme tu le dis, au final, aura davantage gagné à être hors la loi pendant un certain temps que de payer une aussi petite amende comparativement à ses revenus quotidiens.


Boycotter l'outil le plus puissant ?

Les gens veulent le meilleur de nos jours ...


L'efficacité numérique n'est plus le seul critère pour pas mal de monde aujourd'hui.

Il y a d'autres problèmes qui sont apparus et tout le monde n'y est pas insensible. Il y a du progrès dans la prise de conscience chez les gens.

Là où je te rejoins, c'est que ce n'est pas majoritaire du tout. Mais par contre il y a une dynamique positive. Comme pour la malbouffe, comme pour la pollution, comme pour la cigarette, comme pour le problème de manger trop de viande, il y une lente prise de conscience et un progrès lié à une meilleure éducation / information sur ces sujets.

La meilleure preuve c'est la croissance impressionnante de Qwant par exemple.


Comme je suis bête ...

Tu es prof, tu veux donc forcément éduquer les gens ....

Les corriger, leur dire ce qu'ils doivent faire, etc etc ...
Le #2048605
Non Patrick.

Je regarde la croissance de Qwant et j'en déduis qu'il y a une prise de conscience des gens. J'ai pas eu besoin de les convaincre tu vois, ils l'ont fait tout seul, ne t'en déplaise.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/15/qwant-le-moteur-de-recherche-francais-veut-accelerer-son-developpement_5315518_3234.html

Tu veux pas plutôt lancer tes attaques personnelles en MP ? Ce n'est pas intéressant tes attaques permanentes publiques et ça pollue la discussion.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme