Perte d'un satellite russe après lancement : une erreur de calcul mise en cause

Le par  |  3 commentaire(s)
cosmodrome-Vostochny

Après l'échec de la deuxième mission depuis le cosmodrome de Vostotchny, l'agence spatiale russe pointe du doigt une erreur de programmation et un problème caché dans un algorithme.

Fin novembre, le deuxième lancement depuis le cosmodrome de Vostotchny a été marqué par un échec de la mission. La fusée Soyouz qui transportait plusieurs satellites n'a pas été en mesure de les placer sur l'orbite cible.

La charge utile principale était un satellite météorologique russe Meteor-M 2-1. L'étage supérieur Fregat de la fusée a envoyé les satellites sur une trajectoire suborbitale. Ils ont été consumés dans l'atmosphère.

Après l'incident, une erreur de programmation de la trajectoire a rapidement été évoquée, sans attendre les résultats d'une commission d'enquête. L'agence spatiale russe Roscosmos vient d'apporter sa version sur les causes de l'échec. Elle évoque une erreur de calcul et un " problème caché dans un algorithme " qui ne s'était jamais manifesté lors de lancements similaires.

" L'algorithme du système de navigation a conclu à une orientation incorrecte pour le décollage de l'étage supérieur (du satellite) après s'être détaché de la fusée ", écrit l'AFP qui rapporte des propos tenus à Interfax par le vice-président de l'agence spatiale russe.

Roscosmos écarte un problème en rapport avec la qualité ou la production dans l'industrie, et pointe du doigt " les particularités du logiciel utilisé " et créé il y a vingt ans. Des explications diversement appréciées avec l'agence spatiale russe qui pourrait chercher à sauver la face.

cosmodrome-Vostochny

Le cosmodrome de Vostotchny devait procéder le 22 décembre prochain au troisième lancement de son histoire. Il a été reporté. Il pourrait avoir lieu à la fin du mois de janvier 2018.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1992139
Waouw, vu le coût colossal qu'engendre ce genre d'erreur (et ses répercutions économiques), je n'aimerais pas être à la place du responsable qui va recevoir les "félicitations du jury". Et en Russie, on se limite rarement à un simple blâme.
Le #1992145
Bizarre qu'une erreur survienne au bout de vingt ans, peu probable.
A moins que le programme ai vingt ans, mais qu'un modif ai été faite récemment ?

"A merde, j'ai oublié un point-virgule !"
Igor, dev russe en recherche d'emploi.


Le #1992172
LinuxUser a écrit :

Bizarre qu'une erreur survienne au bout de vingt ans, peu probable.
A moins que le programme ai vingt ans, mais qu'un modif ai été faite récemment ?

"A merde, j'ai oublié un point-virgule !"
Igor, dev russe en recherche d'emploi.


http://www.01net.com/actualites/facebook-et-paypal-etaient-vulnerables-a-une-faille-datant-de-1998-1326265.html
Que 19 ans la supériorité occidentale
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme