Samsung : déjà 2 millions de smartphones 5G écoulés, et le double d'ici la fin de l'année ?

Le par  |  1 commentaire(s) Source : TechCrunch
Samsung Galaxy S10 5G MWC

Samsung était en première ligne pour tous les lancements de réseaux 5G commerciaux cette année et a profité de son avance sur la concurrence pour écouler plusieurs millions de smartphones.

Avec le Galaxy S10 5G annoncé dès le tout de l'année, le groupe Samsung était idéalement positionné pour profiter des premiers lancements de réseaux 5G mondiaux, sans compter un fort soutien de son marché national, passé aux réseaux de nouvelle génération en avril.

La Corée du Sud a rapidement vu passer son premier million d'abonnés 5G et a récemment vu l'un de ses opérateurs atteindre à lui seul un million de clients sur son nouveau réseau.

Présent sur tous les marchés 5G initiaux, le groupe coréen a profité de cette présence dans un environnement encore peu peuplé et a revendiqué lors du salon IFA 2019 un volume de 2 millions de smartphones 5G écoulés jusqu'à présent.

Samsung Galaxy S10 5G 01

L'objectif est maintenant d'atteindre les 4 millions d'unités d'ici la fin de l'année et la marque va pouvoir compter sur son extension de gamme avec les Galaxy Note 10 / 10+ 5G, le Galaxy Fold 5G et le récent Galaxy A90 5G qui permettra de passer sous la barre des 1000 €, en attendant les smartphones dotés de SoC avec 5G intégrée.

Samsung s'offre ainsi une petite avance sur un jeune segment qui devrait être inondé de nouveaux smartphones venant de tous horizons l'an prochain.

Et n'oubliez pas de consulter les promotions Samsung avec les S10e à 489€, S10 à 570€, S10+ à 629€ ou encore Note 10+ à 970€.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2077433
Pas de quoi se presser tant qu'il n'y a pas de réseaux 5G en France, hors des zones de test.
Les prix vont baisser et les Soc devenir plus efficaces encore.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme