Samsung : quand les vêtements intelligents produiront l'électricité pour les capteurs et gadgets

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Patently Apple
Samsung brevet vetement intelligent

Samsung imagine dans un brevet un vêtement intelligent doté de récupérateurs d'énergie pour alimenter des capteurs, voire charger des gadgets.

Le thème des vêtements intelligents est riche d'opportunités en permettant d'intégrer de multiples capteurs dans le tissu, généralement pour avoir un suivi de données physiologiques.

Les premières applications sont plutôt d'ordre sportif (collecter les données des sessions sportives) ou médical, pour le suivi de patients rentrés chez eux pour leur convalescence, sans avoir à subir des séjours prolongés en hôpital ni même devoir y revenir pour des examens de routine. On peut citer l'exemple du T-Shirt connecté et bardé de capteurs du français Chronolife aperçu au CES 2019 qui a obtenu des certifications pour des études cliniques.

Chronolife 02

Pour un usage plus général ou ludique, il faudra bien alimenter en énergie les éléments intelligents d'un vêtement intégrant dans ses fibres des composants électroniques.

Le groupe Samsung imagine déjà une telle solution dans un brevet pour un vêtement connecté comprenant de l'électronique (processeur, capteurs) mais aussi des sources d'énergie pour les alimenter.

Il n'est pas question ici de pile ou de batterie qui fourniraient l'énergie mais plutôt de systèmes de récupération d'énergie placés en plusieurs points du vêtement (bas de la tenue et manches).

Samsung brevet vetement intelligent 02

Dans le brevet, repéré par Patently Apple, il est question de récupérer de l'énergie grâce aux mouvements de l'utilisateur mais aussi de convertir la chaleur du corps (ou générée par le soleil) en électricité, voire par des panneaux solaires, ou des combinaisons de ces différents moyens.

La création d'électricité à partir de cette récupération pourrait être suffisante pour alimenter les capteurs du vêtement ou même des gadgets comme des lunettes connectées.

Faire un footing matinal suffirait ainsi à alimenter des appareils, jusqu'à une charge partielle d'un smartphone. Le brevet en question a été soumis en 2016 en Corée puis en 2018 aux USA, avec une validation durant le deuxième trimestre 2019 par l'USPTO.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2070342
Nos zelites ont beaucoup d'imagination pour exploiter le betail humain.
Le #2070347
"- Vous pesez combien ?
- 107 Kilos
- Habillé ?
- Oui.
- Et nu ?
- 77 Kilos..."


Le #2070380
Çà passe a la machine a lavé ?, pars que cela risque d’être un poil gênant au bout d'un certain temps d'autant plus si cela cible les sportifs.
Le #2070435
drahus a écrit :

Çà passe a la machine a lavé ?, pars que cela risque d’être un poil gênant au bout d'un certain temps d'autant plus si cela cible les sportifs.


Avec le mouvement de la machine les vêtements ressortent chargés à bloc!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme