Dossier les nouveautés mobiles du salon MWC 2008

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
mobile_world_congress_logo

Le salon Mobile World Congress 2008 ( anciennement 3GSM ) est l'un des événements annuels majeurs de la mobilité. Pour cette édition 2008, les terminaux mobiles présentés étaient placés sous le double signe du GPS et de l'interface tactile. Des tendances que l'on devrait retrouver tout au long de l'année. Nous y étions présents pour en découvrir les différents aspects.

Introduction

Mobile World Congress logoComme chaque année, le salon Mobile World Congress ( ex-3GSM ) donne un aperçu de ce qui se préparer dans les domaines de la téléphonie mobile, des services, des contenus et des réseaux mobiles pour l'année en cours et des axes stratégiques pour les deux ou trois années suivantes.

Ce salon professionnel, ou nous nous sommes rendu, réunit sur quatre journées ( avec quelques débordements la veille ) de très nombreux acteurs à tous les niveaux ( 1700 exposants cette année, contre 1200 l'an dernier ) du secteur de la téléphonie mobile et permet de dégager un certain nombre de tendances.

Avancées des réseaux WiMAX, promesses de 3G LTE, fonctionnalités phares des nouveaux mobiles, services professionnels et grand public pour exploiter au mieux les réseaux mobiles ou bâtir de nouveaux modèles économiques, tous les représentants de ces composantes peuvent être interrogés pendant ces quelques jours.

MWC 2008 entreeDevant le nombre grandissant des intervenants, il devient impossible de couvrir l'ensemble de la riche actualité de ce salon. L'accent a donc été mis sur ce qui est le plus visible, à savoir les terminaux mobiles annoncés par les principaux fabricants pour cette édition 2008.

Ils permettent en effet de se faire une idée de "l'état de l'art" en la matière et cristallisent de nombreuses autres facettes de la mobilité, qu'il s'agisse des technologies mises en avant, des modes d'accès aux contenus ou des nouveaux usages.

Pour le salon Mobile World Congress 2008, deux tendances marquantes étaient soulignées par les nouveaux mobiles : d'une part, la présence grandissante d'une fonctionnalité GPS dans des téléphones qui ne sont plus restreints au haut de gamme et vont permettre de développer de nouveaux modes d'utilisation à partir de réseaux communautaires, et d'autre part la multiplication des interfaces tactiles, également dans des modèles grand public.

Mais l'interface tactile, si elle apporte un plus indéniable et une interactivité qui devrait séduire le plus grand nombre, n'est pas considérée pour autant comme la panacée. Au contraire, elle ne se suffit pas à elle-même et s'intègre plutôt dans un ensemble plus vaste qui n'abandonne pas le clavier, qu'il soit numérique ou alphanumérique.

Ces évolutions sont détaillées dans le dossier de synthèse du salon Mobile World Congress 2008.




Nokia, Motorola

On attendait Nokia du côté des interfaces tactiles, depuis qu'un prototype d'interface S60 avec fonctionnalité tactile avait été brièvement dévoilé à la fin de l'été 2007 mais c'est sur le domaine du GPS embarqué que le géant finlandais a fait porter son effort lors du salon Mobile World Congress 2008.

Non pas que Nokia se désintéresse du sujet, mais son président Olli-Pekka Kalasvuo a indiqué lors de la conférence de presse que les interfaces tactiles ne résolvent pas tous les problèmes d'ergonomie et doivent être soigneusement agencées par rapport à d'autres éléments.

MWC 2008 Nokia 6220 Classic 01 MWC 2008 Nokia 6210 01
Nokia 6220 Classic ; Nokia 6210 Navigator

Pas de téléphones Nokia dotés d'interfaces tactiles en ce début d'année 2008, donc, mais un autre axe, tout aussi prometteur, pour les quatre téléphones présentés : la fonctionnalité GPS. Celle-ci est présente sur des téléphones de milieu de gamme, comme les Nokia 6220 Classic et Nokia 6210 Navigator et sur des modèles plus complets comme les Nokia N78 et Nokia N96.

 MWC 2008 Nokia N78 02 MWC 2008 Nokia N96 04
Nokia N78 ; Nokia N96

Tous fonctionnent sous système Symbian S60 3rd Edition et bénéficient de la nouvelle application Nokia Maps 2.0 qui inaugure un mode piéton, préférant la phase suivante qui consistera à associer la position Nokia 03GPS à un réseau communautaire, ses amis, sa famille, afin de savoir où les autres membres de sa " tribu " se trouvent et organiser des rendez-vous dont l'itinéraire peut être calculé pour chacun.

Pour l'heure, Nokia Maps 2.0 permet d'effectuer des recherches locales et aide à retrouver son chemin en utilisant de nouvelles options faisant passer par les parcs et les transports en commun. Sachant que Nokia se pose désormais presque autant en tant que fabricant de terminaux que fournisseur de contenus, son but est désormais d'agencer ces deux pôles le plus harmonieusement possible pour satisfaire les utilisateurs.

C'est peut-être la raison pour laquelle le numéro un mondial de la téléphonie mobile n'a présenté que quatre modèles lors du salon, principalement du renouvellement de gamme, avec en point de mire l'ergonomie de ses terminaux et leur intégration, à différents niveaux, dans l'écosystème de son portail de services Ovi.

Nokia 13 Nokia 14

Car c'est le deuxième aspect principal dévoilé par Nokia à l'occasion du salon : la prochaine mise en oeuvre des fameux services additionnels : jeux avec Nokia N-Gage, musique avec Nokia Music Store et partage de contenus avec Share on Ovi.

Tous ces services seront accessibles progressivement sur les nouveaux terminaux Nokia Nseries et devront être utilisables aussi bien depuis un ordinateur qu'un téléphone portable. On y trouve de nombreux indices annonçant une forme plus large de partage des informations et données au sein de réseaux pouvant aller du simple cercle d'amis à des horizons plus larges.

Du côté des terminaux, chez Motorola, c'était le grand calme. La société a réalisé ses principales annonces lors du salon CES 2008 en annonçant notamment le Motorola Rokr E8, mobile musical avec clavier numérique dont les touches se modifient selon l'application lancée.

MWC 2008 Motorola Rokr E8 01 MWC 2008 Motorola Rokr E8 03
Motorola ROKR E8

Motorola semble avoir décidé de bouder les terminaux cette année pour se concentrer sur sa branche d'équipements de télécommunication, avec l'annonce d'un engagement sur le front du WiMAX, sur lequel il compte bien participer par l'intermédiaire de la distribution de son mdoèle de référence WTM1000 qui pourra servir à concevoir des appareils mobiles compatibles.

La société s'engage également dans le domaine des piles à combustible, pour terminaux mobiles ( comme nous l'avions évoqué précédemment ) mais aussi au niveau des équipements, avec un prototype de station de base WiMAX alimenté par pile à hydrogène.

L'objectif est de créer des structures autonomes ou semi-autonomes, ne dépendant pas d'un réseau énergétique global qui bien souvent fait défaut ou ne peut supporter les besoins dans des pays en voie de développement.

Toujours chez Motorola, on pouvait cependant avoir un aperçu du futur Motorola RIZR Z10, cousin du Motorola Z8 présenté l'an dernier ici-même et qui en reprend l'aspect et une bonne partie des caractéristiques.

MWC 2008 Motorola Z10 01 MWC 2008 Motorola Z10 05


Sony Ericsson

S'il y a un fabricant de terminaux qui a su tirer son épingle du jeu cette année, c'est bien Sony Ericsson, quatrième du Top 5 mondial. Bien décidé à créer la surprise en amont même du salon, le nippo-suédois a organisé sa conférence de presse la veille au soir de l'événement.

Car il avait une annonce importante à faire : son entrée en tant que nouveau fabricant Windows Mobile. Si Samsung, Motorola et plus récemment LG, ont déjà des terminaux mobiles à leur actif, c'est une première pour Sony Ericsson et peut-être un bon moyen pour atteindre son objectif d'entrer dans le Top 3 mondial.

La défaillance persistante de Motorola lui permet d'envisager sérieusement cette opportunité et le succès grandissant des smartphones auprès du grand public constitue un accès au marché privilégié. Sony Ericsson est également depuis longtemps impliquée dans la production de terminaux polyvalents et riches en fonctionnalités, comme l'ont montré le succès des gammes dédiées Walkman et Cyber Shot.

MWC Sony Ericsson Xperia 02  MWC 2008 Sony Ericsson Xperia 03
Sony Ericsson Xperia X1 sous Windows Mobile

Avec le Sony Ericsson Xperia X1, premier PDAPhone Windows Mobile de la marque, ces atouts d'ergonomie et de polyvalence sont mis en avant avec des atouts certains comme son clavier complet coulissant placé sous un écran de résolution atypique 800 x 480 pixels, un récepteur A-GPS et une compatibilité HSDPA / HSUPA qui permettra de profiter des réseaux mobiles haut débit.

Ils sont donc désormais quatre dans le Top 5 mondial à produire des terminaux Windows Mobile. Seul le leader Nokia résiste encore, ses intérêts dans le système Symbian OS l'empêchant peut-être de franchir le pas, même si le géant finlandais et celui de Redmond collaborent étroitement sur un certain nombre de sujets mobiles.

MWC 2008 Sony Ericsson W980 01 MWC 2008 Sony Ericsson Z770 01 MWC 2008 Sony Ericsson Z770 03
Sony Ericsson W980 ; Sony Ericsson Z770

Mais Sony Ericsson avait également plusieurs atouts à dévoiler au salon Mobile World Congress grâce à de nombreuses nouveautés venant alimenter ses gammes Walkman, comme le modèle haut de gamme Sony Ericsson W980, avec ses 8 Go d'espace de stockage interne et sa compatibilité HSDPA, ou le polyvalent Sony Ericsson Z770, nouveau mobile à tout faire de la marque.

MWC 2008 Sony Ericsson C702 01 MWC 2008 Sony Ericsson C902 01 MWC 2008 Sony Ericsson C902 04

Pour sa gamme Cyber Shot, c'est un changement en profondeur qui s'annonce avec les modèles C702 et C902 qui retrouvent une orientation franche vers l'univers de la photo / vidéo, un peu estompée sur les précédents modèles.

Et ces deux modèles ouvrent d'intéressantes perspectives puisque le premier est doté d'un récepteur A-GPS  lui permettant de géotagguer les clichés avant de les partager et inclut Google Maps pour la navigation, accroissant l'emprise du géant de la recherche dans le domaine des services mobiles.

Ici aussi, les contenus produits par le téléphone servent à alimenter des plates-formes de partage en ligne ou des blogs, dans la lignée du user generated content. Avec son APN 5 megapixels et ses fonctions dédiées, le C902 devient plus appareil photo que téléphone portable.

MWC 2008 Sony Ericsson G700 01 MWC 2008 Sony Ericsson G700 02
Sony Ericsson G700

Mais si Sony Ericsson a basculé dans le camp Windows Mobile, son intérêt pour Symbian UIQ reste intact, même après le partage à 50:50 de la société avec Motorola. Sauf qu'au lieu d'avoir tendance à réserver UIQ pour des terminaux professionnels, c'est une série G plutôt grand public qui est annoncée et qui profite de ce qui a fait les gros titres de la mobilité tout au long de 2007 : l'interface tactile.

MWC 2008 Sony Ericsson G900 02 MWC 2008 Sony Ericsson G900 03
Sony Ericsson G900

Avec les modèles G700 et G900, Sony Ericsson propose des terminaux polyvalents et au goût du jour, notamment pour le second qui embarque APN 5 megapixels et connectivité sans fil WiFi. Le fabricant se permet ainsi d'être présent sur ce créneau porteur, à condition de lui donner une identité propre.


LG

Chez les fabricants de terminaux coréens, le salon MWC 2008 est toujours l'occasion de montrer une profusion de téléphones portables, sur tous les créneaux et pour tous les usages. Mais cette année est un peu particulière dans le sens où les deux sociétés ont présenté des mobiles dotés d'une innovation très comparable : un pavé tactile modulable logé sous l'affichage principal.

Les deux sociétés montrent ainsi leur intérêt pour les interfaces tactiles mais y ajoutent plusieurs raffinements : le pavé tactile améliore l'ergonomie en faisant apparaître des icônes spéciales en fonction des applications lancées et, sur plusieurs modèles, une vibration accompagne la validation d'un appui, permettant de s'assurer que la commande a été prise en compte.

Sur le stand LG, difficile de passer à côté des trois modèles principaux présentés lors de sa conférence de presse. On notera donc en premier lieu le mobile LG KF510 qui va servir à prolonger le succès de la marque dans le créneau grand public, comme ont su le faire le LG Chocolate et le LG Shine, vendus chacun à plusieurs millions d'exemplaires.

MWC 2008 LG KF510 01 MWC 2008 LG KF510 02

Le LG KF510 vise le même destin et possède plusieurs atouts pour séduire : une coque métallique avec dégradé de couleur, un APN 3 megapixels et un pavé tactile simplifié placé sous l'écran à la place des traditionnelles touches de fonction et de la croix directionnelle.

Un pavé tactile se retrouve également sur le LG KF600, un modèle plus élaboré puisque le pavé sert d'annexe à l'affichage non tactile situé au dessus. D'ailleurs les deux écrans empruntent des caractéristiques communes : 240 x 340 pixels en haut, 240 x 176 pixels en bas, et tous deux en 262.000 couleurs.

MWC 2008 LG KF600 03 MWC 2008 LG KF600 02

Cela permet de créer des thèmes animés dont les éléments passent de l'un à l'autre. Ici aussi, le pavé tactile, dit InteractPAD,  renouvelle la façon d'utiliser son mobile et de naviguer dans les menus grâce aux icônes se modifiant selon l'application lancée.

Chez LG, l'interface tactile est vue cette année comme une nouvelle méthode de saisie, complémentaire d'autres systèmes plus classiques mais ne le remplaçant pas. C'est ainsi que le modèle comporte toujours un clavier numérique coulissant, de même que le LG KF700, autre vedette du salon, et qui pourtant dispose d'un écran couvrant toute la face avant du terminal.

MWC 2008 LG KF700 02 MWC 2008 LG KF700 03 MWC 2008 LG KF700 05
LG K700 et molette "Shortcut Dial"


Le fabricant coréen ne renonce pas à ce qui a fait le succès du Prada Phone by LG début 2007, puis des LG Viewty et LG KS20 plus tard. On garde donc un grand écran avec interface tactile mais vibrant à la pression, tout en conservant un clavier numérique et en complétant le tout d'une molette de navigation que l'on peut voir au dos de l'appareil.

Trois méthodes de saisie pour un même terminal, le plus compliqué pour l'utilisateur sera de se décider sur le mode le plus pertinent selon ce qu'il veut faire.


Samsung

Surprise, chez Samsung aussi, on a découvert l'intérêt du pavé tactile logé sous l'écran et facilitant la navigation et l'utilisation d'applications. Dans le Samsung U900 Soul, nouveau fleuron de la marque, le système se nomme Magic Touch by DACP et accompagne une nouvelle interface utilisateur avec des icônes stylisées et un fond gris métal se fondant avec la couleur de la coque en acier brossé.

MWC 2008 Samsung Soul 01 MWC 2008 Samsung Soul 04

Terminal polyvalent, le Samsung Soul ne lésine pas sur les fonctionnalités : APN 5 megapixels, lecteur musical aux propriétés améliorées par la technologie ICEpower fournie par Bang & Olufsen, radio FM, HSDPA 7,2 Mbps...

MWC 2008 Samsung Soul 03

Il possède également des facilités pour profiter du Web Mobile, des flux RSS, de la recherche via Google et pour blogguer à tout va. Finalement, il ne lui manquerait qu'un récepteur GPS intégré et la connectivité WiFi pour être quasiment parfait...

MWC 2008 Samsung G810 01 MWC 2008 Samsung G810 04

Pour avoir ces petits suppléments, c'est du côté du Samsung SGH-810 qu'il faut regarder. Sous Symbian OS S60 3rd Edition, il ne possède pas d'écran tactile mais offre un large panel de fonctionnalités : WiFi, Bluetooth, A-GPS, APN 5 megapixels.

MWC 2008 Samsung i780 01 MWC 2008 Samsung i780 02

C'est sûrement l'un des produits les plus aboutis du numéro deux mondial qui présentait également son modèle sous Windows Mobile Samsung SGH-i780, un PDAPhone avec clavier complet, récepteur A-GPS intégré et logiciel de navigation Garmin Mobile XT. Lui aussi est HSDPA et supporte les connectivités sans fil WiFi et Bluetooth.

MWC 2008 Samsung i200 03 MWC 2008 Samsung i200 01

Samsung n'oublie pas les smartphones d'entrée de gamme avec le Samsung i200, un modèle plus basique mais toujours sous Windows Mobile. Sans fioritures excessives, il permettra d'intéresser un nouveau public à la frontière entre smartphone et téléphone portable grand public, une cible visée par de plus en plus de fabricants.

Bien d'autres terminaux étaient également visibles, se coulant dans différentes catégories : réception de TV mobile DVB-H, mobile à double emplacement de cartes SIM, terminaux Symbian orientés GPS...


Lecteur e-paper téléphone Readius

Le lecteur e-paper / téléphone portable Readius de la société Polymer Vision n'était pas le dernier à attirer une foule poussée par la curiosité de savoir à quoi peut bien ressembler un téléphone dont l'écran se plie et se déplie...

Si l'on avait observé lors du salon 2007 un prototype dont l'écran s'enroulait autour d'un axe, c'est un autre choix technique qui a été retenu dans la version définitive du lecteur Readius. Celui-ci se déplie plus qu'il ne se déroule grâce à un système de charnières.

MWC 2008 Polymer Vision Readius 03 MWC 2008 Readius 03

Cette méthode lui offre un encombrement de téléphone portable standard tout en disposant d'un affichage 5". Et pas n'importe quel écran ! Il s'agit d'un affichage e-paper, sans rétroéclairage, lisible en plein soleil et comme s'il s'agissait d'une feuille de papier. Autre avantage, il consomme très peu d'énergie par rapport à un écran LCD et fournit 40 heures d'autonomie au produit en utilisation normale.

Après les premiers lecteurs d'ebook non connectés faisant appel à cette technologie d'écran, après le Kindle d'Amazon qui marque une étape vers la connectivité cellulaire, voici donc un premier téléphone portable faisant appel au papier électronique.

MWC 2008 Readius 01 MWC 2008 Readius 08

Le Readius offre des fonctions de lecteur d'ebook, de PDA et permet de surfer sur le Web ou d'accéder à sa messagerie grâce à sa fonction de téléphonie HSDPA. Pour l'utiliser comme un mobile, mieux vaudra faire appel à une oreillette Bluetooth, sa fonction étant surtout lié à un usage data.

Annonce-t-il une révolution dans le modes d'affichage et les usages ? Vraisemblablement, oui. La contrainte encombrement / taille d'affichage, qui pose un vrai problème dans les terminaux mobiles, voit enfin une issue possible ( mais ce n'est pas la seule, comme on l'a vu avec les picoprojecteurs lors du salon CES 2008 de Las Vegas ).

MWC 2008 Readius 05 MWC 2008 Readius 07

Le Readius est un produit d'autant plus intéressant qu'il répond également à une deuxième contrainte majeure des terminaux mobiles, celle de l'autonomie. Alors certes, l'écran n'offre encore que des niveaux de gris, ne permet pas de jouer des images animées et n'est pas aussi réactif qu'un écran LCD mais tous ces éléments sont  à l'étude et des prototypes d'affichage couleur ont déjà été présentés.

Le Readius de Polymer Vision est le premier produit de son genre, sûrement pas le dernier, et s'annonce déjà comme l'une des curiosités de l'année 2008, lorsqu'il sera commercialisé à partir du deuxième semestre.


HTC P3470, Toshiba G810, Eten V900 et M810

Parmi les différents modèles de terminaux Windows Mobile, outre le PDAPhone Sony Ericsson Xperia X1, on a pu découvrir un nouveau venu chez HTC, le PDAPhone HTC P3470 ( nom de code Pharos ). Rien qui soit hors du commun dans ce modèle, qui bénéficie d'une molette de navigation à la place de la traditionnelle croix directionnelle.

MWC 2008 HTC P3470 03 MWC 2008 HTC P3470 01

On notera la présence d'un récepteur A-GPS intégré, associé au logiciel de navigation TomTom Navigator. L'écran tactile est résolution QVGA et l'appareil est dépourvu de connectivité sans fil WiFi. A noter que HTC a profité du salon pour officialiser le lancement de son UMPC HTC Shift ( enfin ! ) qui devrait donc connaître une commercialisation imminente.

MWC 2008 HTC Shift 01 MWC 2008 HTC Shift 02

De son côté, Toshiba a ajouté un nouveau modèle dans sa gamme 2008 Portégé. Après le smartphone Toshiba G710 et le PDAPhone Toshiba G910 / G920, que nous avons détaillés au mois de janvier 2008, c'est au tour du PDAPhone Toshiba Portégé G810 de se dévoiler lors du salon MWC 2008 ( à ne pas confondre avec le Samsung SGH-G810 qui est sous Symbian S60 ).

MWC 2008 Toshiba Portege G810 01 MWC 2008 Toshiba Portege G810 02

Le Portégé G810 s'offre une finition miroir, avec un pavé directionnel et des touches de fonction tactiles s'illuminant en bleu. L'appareil ne mesure que 14 mm d'épaisseur mai embarque tout ce qu'on peut attendre d'un terminal Windows Mobile : WiFi, Bluetooth, récepteur A-GPS, radio FM mais aussi compatibilité EDGE / UMTS / HSDPA / HSUPA.

Eten a également présenté deux PDAPhones sous Windows Mobile 6, l'un avec clavier complet et l'autre compatible DVB-H pour la TV Mobile. Ici aussi, les deux modèles se montrent assez complets au niveau des fonctionnalités.

MWC 2008 Eten M810 01 MWC 2008 Eten M810 02

Le PDAPhone Eten Glofiish M810 présente un clavier coulissant latéral et un affichage QVGA. Il dispose d'un récepteur GPS et des connectivités sans fil WiFi et Bluetooth. On note la présence un processeur Samsung 500 MHz et la compatibilité EDGE / UMTS / HSDPA.

MWC 2008 Eten V900 02 MWC 2008 Eten V900 03

Le PDAPhone Eten Glofiish V900 est le premier modèle du fabricant taiwanais à embarquer une puce DVB-H pour la TV Mobile, avec une petite antenne sur le côté inférieur gauche. Il est également compatible EDGE / UMTS / HSDPA et bénéficie d'un écran avec résolution VGA et d'une sortie TV.


Google Android, Garmin nüvifone

Google Android...si aucun terminal doté de ce système d'exploitation n'a été présenté lors du salon MWC 2008, l'ombre d'Android planait visiblement sur les stands des principaux fabricants de semiconducteurs et composants pour mobiles.

Il ne fallait pas chercher bien loin pour trouver des démonstrations dans les stands, certains allant jusqu'à présenter des modèles de téléphone convaincaints, comme Texas Instruments qui avait un exemple de smartphone à clavier.

MWC 2008 Google Android Texas Instruments 06 MWC 2008 Google Android Texas Instruments 01

Si l'aspect général ne correspond à rien d'autre qu'un prototype, il permettait de se faire une idée d'Android et surtout d'en apprécier le fonctionnement sur différentes plates-formes. Chez Texas Instruments, on montrait que le système pouvait tourner aussi bien sur une plate-forme TI OMAP 850 à 200 MHz ( présente dans de nombreux modèles HTC ) que sur le dernier OMAP3 cadencé à 500 MHz.

Sur ce dernier, c'était directement les éléments de la dernière version du SDK Android, sorti pendant le temps du salon, que l'on pouvait observer.

Chez Freescale, la volonté de démonstration de la souplesse d'Android sur Freescale i.MX31 était également l'occasion de tester un prototype de système avec écran tactile, permettant d'apprécier la fluidité de l'ensemble et les possibilités de navigation des futurs smartphones utilisant le système de Google.

MWC 2008 Google Android 05 MWC 2008 Google Android 03

A l'issue de ces démonstrations, on reste un peu sur notre faim, mais on nous promet qu' Android est prêt à tenir toutes ses promesses et va constituer un concurrent crédible face aux systèmes Symbian ou Windows Mobile. A suivre...

Dans un autre genre d'idée, mais qui fonctionne peut-être déjà sous Google Android, le smartphone Garmin nüvifone avait un large stand mais pas grand-chose à montrer. Rien que des prototypes faisant tourner une démo en boucle.

MWC 2008 Garmin nuvifone 01 MWC 2008 Garmin nuvifone 05

On ne saura donc rien de l'ergonomie du premier vrai smartphone de Garmin, dont on sait seulement qu'il tourne sous Linux et devrait offrir une nouvelle expérience en matière d'ergonomie. Certains estiment que c'était à dessein pour ne pas dévoiler avant l'heure certains secrets de l'interface.

Le nüvifone confirme toutefois l'intérêt de Garmin à exploiter le créneau du GPS mobile, avec un logiciel de navigation pour smartphone mais aussi avec son propre smartphone véhiculant les qualités de sa gamme nüvi.

Rendez-vous au deuxième semestre 2008 ( et peut-être avant  ) pour en savoir plus.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar