L'ESA recommande à SpaceX de nettoyer devant sa porte

Le par  |  9 commentaire(s)
Ariane-6

Dans un marché où la guerre commerciale fait rage, un responsable de l'Agence spatiale européenne n'a guère apprécié les allégations de SpaceX à l'encontre d'Arianespace.

Interrogé par Reuters à l'occasion de l'inauguration par le Centre aérospatial allemand d'un nouveau banc d'essai pour simuler le lancement de l'étage supérieur d'Ariane 6 près de Stuttgart (Lampoldshausen), Daniel Neuenschwander a recommandé à SpaceX de " nettoyer devant sa porte, avant de se plaindre de quelqu'un d'autre. "

L'homme suisse n'est autre que le responsable des lanceurs au sein de l'Agence spatiale européenne (ESA). Il réagissait aux allégations du groupe américain SpaceX qui se plaint à Washington d'une concurrence déloyale de la part de son rival européen Arianespace.

La semaine dernière, Les Échos ont révélé l'existence d'un courrier adressé en décembre par la direction commerciale de SpaceX à un haut-fonctionnaire au Département américain du commerce.

SpaceX pointe notamment du doigt les subventions de l'Union européenne et du gouvernement français qui " réduisent artificiellement le prix des services de lancement d'Arianespace sur le marché international et permettent à leurs fusées d'être déloyalement compétitives. "

Dans un marché marqué par la domination des acteurs américains mais aussi chinois, Daniel Neuenschwander souligne une concurrence difficile, tout en appelant à faire en sorte qu'elle soit équitable.

Aux Échos, Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes (Centre national d'études spatiales) avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Reuters écrit que les responsables européens voient également " une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2052919
"Aux Échos, Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes (Centre national d'études spatiales) avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Reuters écrit que les responsables européens voient également " une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. ""

Et bien voilà les loulous, pris la main dans le pot de confiture ...
Le #2052924
« une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. »

Il ne leur est pas venu à l'idée que si les lancements UE n'étaient pas aussi subventionnés, SpaceX pourrait faire des offres plus élevées ?

Cela dit les USA sont tout aussi coupable de protectionnisme.
Le #2052965
" Daniel Neuenschwander a recommandé à SpaceX de " nettoyer devant sa porte, avant de se plaindre de quelqu'un d'autre. "

... au lieu de répondre, on attaque. Mais cela ne fait pas disparaître la réalité. Arianespace est subventionné à coup de milliards d'euros. On parle de 4.4 milliards d'euro uniquement pour la conception d'Ariane 6. De son côté SpaceX a développé le Falcon Heavy sans aucune aide gouvernementale. Évidemment, lorsqu'on conçoit une fusée pour 1/2 milliard alors que l'europe en dépense 9 fois plus, on peut comprendre que les subventions sont nécessaires.

" une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus d'argent pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. "

On oublie vite de dire que SpaceX demande 2 fois moins d'argent que ses autres compétiteurs américains pour des contrats identiques. Et même moins lorsqu'on sait que ULA reçoit 1 milliard de dollars par année... sans aucune obligation.

" les subventions de l'Union européenne et du gouvernement français qui " réduisent artificiellement le prix des services de lancement d'Arianespace sur le marché international... "

Ce qui est effectivement le cas. Depuis quelques temps Arianespace a baissé le coût de ses lancements en deçà de ce que lui coûte une Ariane 5. Autrement dit il vendent des lancements à perte, subventionnées par les payeurs de taxe.

" Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes, avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Le Buy American Act est une loi fédérale américaine entrée en vigueur en 1933. Elle impose l'achat de biens produits sur le territoire américain pour les achats directs effectués par le gouvernement américain (NASA, USAF) et aux tiers qui effectuent des achats pour des projets utilisant des fonds fédéraux. Cela n'a donc rien à voir avec les satellites privés qui constituent environ les 2/3 des contrats de SpaceX.

Que ne ferait-on pas pour tenter de contrôler l'opinion publique.
Les gens sont si stupides qu'ils croient tout ce qu'on leur dit, sans faire de recherche.
Vous pouvez bien avoir voté pour Macron...
Bonne chance aux prochaines élection.
Le #2052966
skynet a écrit :

"Aux Échos, Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes (Centre national d'études spatiales) avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Reuters écrit que les responsables européens voient également " une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. ""

Et bien voilà les loulous, pris la main dans le pot de confiture ...


Vu que c'est écrit sur Internet... c'est tout vrai.
Le #2052968
tmtisfree a écrit :

« une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. »

Il ne leur est pas venu à l'idée que si les lancements UE n'étaient pas aussi subventionnés, SpaceX pourrait faire des offres plus élevées ?

Cela dit les USA sont tout aussi coupable de protectionnisme.


Ce qui se trame en coulisse c'est une loi obligeant les entreprises européenne à utiliser les services d'Arianespace... à un coût supérieur aux concurrents internationaux.

Mais l'Allemagne et plusieurs autres pays européens ne sont pas spécialement d'accord avec cette solution. Ils envisagent plutôt de subventionner un nombre minimal de lancements afin d'assurer la pérennité d'Ariane 6 et de Themis, son successeur. Au delà de ces 8 ou 10 lancements annuels il serait permis de faire affaire avec un concurrent, Russe, Américain, ou Chinois.

On verra bien le résultat des ses tractations.
Le #2052992
Illuminati a écrit :

skynet a écrit :

"Aux Échos, Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes (Centre national d'études spatiales) avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Reuters écrit que les responsables européens voient également " une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. ""

Et bien voilà les loulous, pris la main dans le pot de confiture ...


Vu que c'est écrit sur Internet... c'est tout vrai.


et d'où détiens tu tes sources ?
Tu es commissaire européen pour en savoir autant ?
Le #2053073
Illuminati a écrit :

" Daniel Neuenschwander a recommandé à SpaceX de " nettoyer devant sa porte, avant de se plaindre de quelqu'un d'autre. "

... au lieu de répondre, on attaque. Mais cela ne fait pas disparaître la réalité. Arianespace est subventionné à coup de milliards d'euros. On parle de 4.4 milliards d'euro uniquement pour la conception d'Ariane 6. De son côté SpaceX a développé le Falcon Heavy sans aucune aide gouvernementale. Évidemment, lorsqu'on conçoit une fusée pour 1/2 milliard alors que l'europe en dépense 9 fois plus, on peut comprendre que les subventions sont nécessaires.

" une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus d'argent pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. "

On oublie vite de dire que SpaceX demande 2 fois moins d'argent que ses autres compétiteurs américains pour des contrats identiques. Et même moins lorsqu'on sait que ULA reçoit 1 milliard de dollars par année... sans aucune obligation.

" les subventions de l'Union européenne et du gouvernement français qui " réduisent artificiellement le prix des services de lancement d'Arianespace sur le marché international... "

Ce qui est effectivement le cas. Depuis quelques temps Arianespace a baissé le coût de ses lancements en deçà de ce que lui coûte une Ariane 5. Autrement dit il vendent des lancements à perte, subventionnées par les payeurs de taxe.

" Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes, avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Le Buy American Act est une loi fédérale américaine entrée en vigueur en 1933. Elle impose l'achat de biens produits sur le territoire américain pour les achats directs effectués par le gouvernement américain (NASA, USAF) et aux tiers qui effectuent des achats pour des projets utilisant des fonds fédéraux. Cela n'a donc rien à voir avec les satellites privés qui constituent environ les 2/3 des contrats de SpaceX.

Que ne ferait-on pas pour tenter de contrôler l'opinion publique.
Les gens sont si stupides qu'ils croient tout ce qu'on leur dit, sans faire de recherche.
Vous pouvez bien avoir voté pour Macron...
Bonne chance aux prochaines élection.


Et puis après, même si tu avais raison, on n'est pas là pour défendre Space X ...
Le jour où ils seront devenus tout puissants, ce qui ne manquera pas d'arriver, ils ne feront pas de cadeaux ni à l'Europe, ni à personne.

Et si l'Europe ne s'accroche pas pendant qu'elle le peut, que ce soit à coup de subventions ou non, elle ne ramassera que des miettes...
Le #2053135
Hanni83 a écrit :

Illuminati a écrit :

" Daniel Neuenschwander a recommandé à SpaceX de " nettoyer devant sa porte, avant de se plaindre de quelqu'un d'autre. "

... au lieu de répondre, on attaque. Mais cela ne fait pas disparaître la réalité. Arianespace est subventionné à coup de milliards d'euros. On parle de 4.4 milliards d'euro uniquement pour la conception d'Ariane 6. De son côté SpaceX a développé le Falcon Heavy sans aucune aide gouvernementale. Évidemment, lorsqu'on conçoit une fusée pour 1/2 milliard alors que l'europe en dépense 9 fois plus, on peut comprendre que les subventions sont nécessaires.

" une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus d'argent pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. "

On oublie vite de dire que SpaceX demande 2 fois moins d'argent que ses autres compétiteurs américains pour des contrats identiques. Et même moins lorsqu'on sait que ULA reçoit 1 milliard de dollars par année... sans aucune obligation.

" les subventions de l'Union européenne et du gouvernement français qui " réduisent artificiellement le prix des services de lancement d'Arianespace sur le marché international... "

Ce qui est effectivement le cas. Depuis quelques temps Arianespace a baissé le coût de ses lancements en deçà de ce que lui coûte une Ariane 5. Autrement dit il vendent des lancements à perte, subventionnées par les payeurs de taxe.

" Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes, avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Le Buy American Act est une loi fédérale américaine entrée en vigueur en 1933. Elle impose l'achat de biens produits sur le territoire américain pour les achats directs effectués par le gouvernement américain (NASA, USAF) et aux tiers qui effectuent des achats pour des projets utilisant des fonds fédéraux. Cela n'a donc rien à voir avec les satellites privés qui constituent environ les 2/3 des contrats de SpaceX.

Que ne ferait-on pas pour tenter de contrôler l'opinion publique.
Les gens sont si stupides qu'ils croient tout ce qu'on leur dit, sans faire de recherche.
Vous pouvez bien avoir voté pour Macron...
Bonne chance aux prochaines élection.


Et puis après, même si tu avais raison, on n'est pas là pour défendre Space X ...
Le jour où ils seront devenus tout puissants, ce qui ne manquera pas d'arriver, ils ne feront pas de cadeaux ni à l'Europe, ni à personne.

Et si l'Europe ne s'accroche pas pendant qu'elle le peut, que ce soit à coup de subventions ou non, elle ne ramassera que des miettes...


C'est déjà le cas.

Si on divise l'argent public engouffré dans le programme Ariane 6 par le nombre de vols prévus et par leurs coûts (supposément 40% moins cher qu'avec Ariane 5) on arrive facilement à la conclusion que ce n'est pas rentable... avant une trentaine d'années.

Parfois faut être capable d'accepter les faits.
Le #2053136
skynet a écrit :

Illuminati a écrit :

skynet a écrit :

"Aux Échos, Jean-Yves Le Gall, le patron du Cnes (Centre national d'études spatiales) avait rappelé l'existence du Buy American Act " interdisant à tout opérateur américain d'utiliser une fusée étrangère, dès lors qu'un satellite a 51 % de sa valeur made in USA. "

Reuters écrit que les responsables européens voient également " une aide cachée dans le fait que SpaceX obtient deux fois plus (ndlr : d'argent) pour les lancements du gouvernement américain que ce qu'il cherche à obtenir dans les appels d'offres européens. ""

Et bien voilà les loulous, pris la main dans le pot de confiture ...


Vu que c'est écrit sur Internet... c'est tout vrai.


et d'où détiens tu tes sources ?
Tu es commissaire européen pour en savoir autant ?


Attends, tu verras.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme