SpaceX : le premier vol habité de la capsule Dragon glisse à la toute fin 2018

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Spacenews.com
Dragon-SpaceX

Le premier vol habité de la capsule Dragon de SpaceX prend encore du retard et est désormais envisagé pour la toute fin 2018, alors que la NASA veut être sûre que le transport d'astronautes vers l'ISS par navette privée présentera toutes les garanties de sécurité.

Les vols habités de navettes spatiales conçues par des sociétés privées prennent un peu de retard. Boeing devrait officiellement réaliser ses essais cette année  avec sa capsule CST-100 Starliner, mais ses responsables ont laissé entendre qu'ils pourraient glisser à 2010. Et c'est au tour de SpaceX de voir le calendrier des premiers vols de la capsule Dragon retardés.

ISS-DragonOfficiellement, les vols restent maintenus pour 2018 mais avec un vol de test inhabité en août, suivi d'un vol avec équipage repoussé à décembre, sans préciser les raisons de ce report.

SpaceX précise cependant que le programme Crew Dragon de capsule habitée a bien avancé tout au long de 2017 et que l'entreprise est en mesure de le compléter pour réaliser les premiers essais dès cette année, précédés des tests de qualification des moteurs de la capsule, des ses parachutes mais aussi de l'étanchéité des combinaisons spatiales, dévoilées l'an dernier.

Dans le même temps, la NASA vient d'emettre un rapport dans lequel elle indique ne pas envisager d'utiliser des capsules privées pour amener des astronautes à bord de la station spatiale internationale avant le printemps 2019 au mieux.

L'agence spatiale veut s'assurer que les vols seront sûrs mais les critères imposés (pas plus d'un accident fatal tous les 270 vols) vont être difficiles à tenir, obligeant à déterminer de nouveaux risques statistiques.

Par ailleurs, elle ne semble toujours pas être très rassurée par les pratiques de SpaceX concernant certaines procédures comme le remplissage des réservoirs du lanceur, et ces points devront être validés avant d'envoyer des astronautes dans l'espace à l'aide d'un lanceur Falcon 9.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1995502
Ha ben perdre un chargement ou un satellite, ça peut coûter cher mais perdre une ou plusieurs vies peut ruiner un projet. Souvenez-vous des navettes...

PS : NASA = Nous Avions Sept Astronautes. ===>[]
Le #1995503
"Boeing devrait officiellement réaliser ses essais cette année avec sa capsule CST-100 Starliner, mais ses responsables ont laissé entendre qu'ils pourraient glisser à 2010."

Non de Zeus, Marty ! La Delorean n'est pas un jouet !
Le #1995506
jujubibi a écrit :

"Boeing devrait officiellement réaliser ses essais cette année avec sa capsule CST-100 Starliner, mais ses responsables ont laissé entendre qu'ils pourraient glisser à 2010."

Non de Zeus, Marty ! La Delorean n'est pas un jouet !


J'ai vu aussi !!!

Sont fort, chez SpaceX, ils ont déjà le voyage dans le temps !!!
Le #1995512
Ulysse2K a écrit :

Ha ben perdre un chargement ou un satellite, ça peut coûter cher mais perdre une ou plusieurs vies peut ruiner un projet. Souvenez-vous des navettes...

PS : NASA = Nous Avions Sept Astronautes. ===>[]


"PS : NASA = Nous Avions Sept Astronautes. ===>[]"

Je m'en souviens j'ai vu l'explosion en direct et la tronche des personnes présentes pour le décollage
Le #1995522
La capsule Dragon de SpaceX qui ravitaille la Station Spatiale Internationale est pressurisée depuis sa première mission en 2012. Aucune défaillance de pressurisation n'a été signalée jusqu'à présent. Autrement dit, des astronautes auraient déjà pu se rendre à l'ISS en utilisant la "vieille" capsule Dragon.

Alors qu'est-ce qui peut bien compliquer le développement du Crew Dragon? Parfois je me dis que la NASA met des bâtons dans les roues de SpaceX afin que l'ULA ne perde pas la face... et que de grosses sommes d'argent changent de mains.

C'est à cause de la NASA si SpaceX a dû abandonner l'idée de faire atterrir son Crew Dragon à l'aide de rétrofusées. Les contraintes extrêmes imposées par la NASA explique peut-être pourquoi les USA s'étaient retrouvé en queue de peloton.

Heureusement que SpaceX est entré en scène car la pièce de théâtre était soporifique.
Le #1995523
Oui, inutile de se précipiter. Perso, j'préfère un peu de retard que des vies sacrifiées inutilement, ça serait trop dommage.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme