SpaceX manque de peu la récupération de la coiffe dans le filet de Mr. Steven

Le par  |  12 commentaire(s) Source : TechCrunch
SpaceX Mr Steven filet

En plus de placer en orbite le satellite d'observation PAZ et deux prototypes de micro-satellites pour l'Internet depuis le ciel, SpaceX a tenté de récupérer la coiffe du lanceur dans un filet géant monté sur un navire.

En plus du premier étage de ses lanceurs, SpaceX s'est mis dans l'idée de pouvoir récupérer la coiffe de protection de la charge utile. La firme peaufine sa technique et a tenté de récupérer la coiffe lors du tir ce jour d'un lanceur Falcon 9 avec à son bord le satellite d'observation PAZ et deux prototypes de micro-satellites (baptisés Tintin A et B) devant servir de fondation à une constellation Starlink capable de fournir une large couverture Internet depuis le ciel.

Elon Musk indique déjà qu'ils tenteront d'envoyer un message "Hello World" lorsqu'ils passeront au-dessus de Los Angeles dans une vingtaine d'heures.

Le tir s'est correctement déroulé, permettant la mise en orbite des satellites et la tentative de récupération de la coiffe. Pour ce faire, un navire, baptisé Mr. Steven, équipé d'un immense filet, a été dépêché sur le point de chute pour tenter de la récupérer au vol.

SpaceX Mr Steven filet

La tentative n'a manqué que de quelques centaines de mètres mais la moitié de coiffe à récupérer a tout de même amerri en douceur, permettant sa récupération sans dommage.

Space X Falcon 9 coiffe

Credit : SpaceX

Encore quelques réglages et quelques essais et cet élément pourra être réutilisé dans des missions ultérieures, comme le premier étage du lanceur qui, pour cette mission, n'a pas été récupéré.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2001999
A savoir que la récupération du premier étage coutera prochainement moins de carburant.
Il y a quelques tirs de cela, SpaceX a fait atterrir un premier étage en pleine mer.
C'est pour commencer a tester le burn final avec plus de moteurs (3)

https://twitter.com/elonmusk/status/958847818583584768

Avec plus de moteurs, la poussée sera plus forte, donc moins longue, ça sera autant de secondes de gagnées à compenser l’accélération due à la gravité.
En gros 9.8m/s x "le nombre de secondes de burn gagnées avec l'utilisation de plus de moteurs" seront à ajouter au delta-v utilisable de la Falcon 9 avec récupération.
Potentiellement cela permettra des récupérations du 1er étage sur certaines missions ou ce n'était pas possible avant.

https://www.youtube.com/watch?v=T3_Voh7NgDE


Le #2002000
Se planter de quelques centaines de mètres (seulement) ? Vu les distances, c'est déjà un exploit en soit. Sont balaises ces mecs... Vraiment balaises. Respect !
Le #2002006
A mon avis, ils vont mettre un moment avant d'arriver à récupérer la coiffe avec le filet !!!!
Le #2002008
LinuxUser a écrit :

A savoir que la récupération du premier étage coutera prochainement moins de carburant.
Il y a quelques tirs de cela, SpaceX a fait atterrir un premier étage en pleine mer.
C'est pour commencer a tester le burn final avec plus de moteurs (3)

https://twitter.com/elonmusk/status/958847818583584768

Avec plus de moteurs, la poussée sera plus forte, donc moins longue, ça sera autant de secondes de gagnées à compenser l’accélération due à la gravité.
En gros 9.8m/s x "le nombre de secondes de burn gagnées avec l'utilisation de plus de moteurs" seront à ajouter au delta-v utilisable de la Falcon 9 avec récupération.
Potentiellement cela permettra des récupérations du 1er étage sur certaines missions ou ce n'était pas possible avant.

https://www.youtube.com/watch?v=T3_Voh7NgDE




je ne comprend pas votre logique mes cours de physique ne m'apprenaient pas ce genre de concept.
Si votre accélération est plus forte alors soit votre carburant est plus énergétique soit vous en utilisez plus .La fusée fonctionne sur le principe de la réaction !

Pour le sujet de la coiffe , je pense qu'il faut qu'il embauche Federer pour monter au filet.
Le #2002014
lebonga a écrit :

A mon avis, ils vont mettre un moment avant d'arriver à récupérer la coiffe avec le filet !!!!


Il faut un chalutier de pêche en plus pour récupérer la coiffe dans l'eau
Le #2002017
yves64 a écrit :

lebonga a écrit :

A mon avis, ils vont mettre un moment avant d'arriver à récupérer la coiffe avec le filet !!!!


Il faut un chalutier de pêche en plus pour récupérer la coiffe dans l'eau


Et avec un appeau à coiffe ça peut les attirer.
Et n'oublions pas le concept shadoks
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir....
En d'autres termes... Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche..."
Le #2002052
jacob13 a écrit :

LinuxUser a écrit :

A savoir que la récupération du premier étage coutera prochainement moins de carburant.
Il y a quelques tirs de cela, SpaceX a fait atterrir un premier étage en pleine mer.
C'est pour commencer a tester le burn final avec plus de moteurs (3)

https://twitter.com/elonmusk/status/958847818583584768

Avec plus de moteurs, la poussée sera plus forte, donc moins longue, ça sera autant de secondes de gagnées à compenser l’accélération due à la gravité.
En gros 9.8m/s x "le nombre de secondes de burn gagnées avec l'utilisation de plus de moteurs" seront à ajouter au delta-v utilisable de la Falcon 9 avec récupération.
Potentiellement cela permettra des récupérations du 1er étage sur certaines missions ou ce n'était pas possible avant.

https://www.youtube.com/watch?v=T3_Voh7NgDE




je ne comprend pas votre logique mes cours de physique ne m'apprenaient pas ce genre de concept.
Si votre accélération est plus forte alors soit votre carburant est plus énergétique soit vous en utilisez plus .La fusée fonctionne sur le principe de la réaction !

Pour le sujet de la coiffe , je pense qu'il faut qu'il embauche Federer pour monter au filet.


Si c'est bien la même physique (quoique que je ne sache pas ou tu as pris tes cours, je suppose que l'on vive dans le même univers), bien qu'effectivement la notion de "suicide burn" ou "d'hoverslam" n'est pas abordée en physique.

Perso j'ai appris qu'a chaque seconde de chute libre sur Terre, un objet est accéléré de "1g", soit 9,8m/s (je fais l'impasse sur les frottements de l'air)...

Regarde la video, elle est claire.
En gros plus tu pousses lors du burn, moins ca dure.
Moins ca dure, moins longtemps tu dois lutter contre la gravité.
Oui avec 3 moteurs tu utilises plus de carburant, mais moins longtemps, ça revient au même, mais comme tu luttes moins longtemps contre la gravité tu économises du carburant (le burn est effectué plus tard).
A chaque seconde d'allumage des moteurs tu utilises du carburant pour compenser les 9.8m/s de la gravité, dou le fait de pousser plus fort mais moins longtemps.

Tu n'utilises pas plus de carburant:
Exemple pour la même poussée:
1 moteur: 1L/s pdt 3sec = 3L utilisés
3 moteurs : 1L/s/moteur pdt 1s x 3 = 3L utilisés
Ca revient au même, la différence ? dans un cas tu aura lutté 3 secondes contre la gravité (et t'aura utilisé du carburant pour ca), dans l'autre cas seulement 1s.
Avec le burn de 3s sur 1 moteur: 9,8 x 3 = 29,4m/s de delta-v de perdus
Avec le burn de 1s sur 3 moteurs: 9,8 x 1 = 9.8m/s delta-v de perdus
Avec un seul moteur allumé 3s, tu auras utilisé la même quantité de carburant qu'avec 3 moteurs 1s, sauf qu'au final tu auras moins freiné, la fusée ira 19,6m/s (2 secondes en plus avec une perte de 9,8m/s) plus vite...
Ca c'est à poussé égale, mais à freinage égal, si tu utilise 3 moteurs tu auras besoin de les allumer moins d'une seconde, et donc économie de carburant.

Et encore, je n'ai pas parlé du fait que plus la fusée et basse, plus la densité de l'air est forte, et plus elle aura ralenti d'elle même à cause des frottements.

Tout cela mis bout à bout il est plus économe d'utiliser beaucoup de moteurs au tout dernier moment, qu'un seul pendant une bonne partie de la descente (pour schématiser)

Sinon lancez Kerbal Space Program vous verrez tout de suite la différence entre un bon suicide burn au dernier moment et utiliser ses moteurs toute la descente (généralement ca se fini très mal lol)

Ça peut effectivement paraître contre intuitif, d'ailleurs Scott Manley le dit bien dans la vidéo, mais c'est bien logique (et je suppose que dans le cas contraire que SpaceX ne s'embêterai pas hein)

Le #2002055
Je suis déçu, j'aurais préférer 1000 drones comme au JO relié à un filet pour récupérer cette coiffe peut être un jour qui sait

Je ne connais pas le poids de cette coiffe mais si c'est de la chute libre, ça doit créer un sacré impact sur ce filet, ça doit être intéressant à voir en vidéo
Le #2002066
"quelques centaines de mètres" : c'est une erreur de calcul ?
Le #2002067
Pousser fort et peu de temps à l'arrivée, c'est pour limiter le temps pendant lequel l'accélération liée à la gravité est subie. Dire que si tu pousses 2 secondes de moins, tu gagnes 2*9.8m/s, c'est faux ou en tout cas approximatif. L'accéleration de la gravité est subie tout le temps: c'est le temps global passé à subir la gravité qui compte. Et plus tu freines tard, plus ce temps est court. De manière intuitive, sur un problème simple où on considère un corps en chute libre, la solution c'est de laisser en chute libre au départ et de pousser à la puissance max sur la fin pour avoir une vitesse nulle au sol.
Mais de manière générale, ce genre de problématique est un problème de controle optimal où on chercherait à minimiser la consommation.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme