SpaceX s'apprête à égaliser son record de lancements de 2017 cette semaine

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Ars Technica
SpaceX CRS 14

Toujours engagé dans une montée en cadence du nombre de tirs grâce à son lanceur réutilisable Falcon 9, SpaceX va tenter son dix-huitième lancement cette semaine, soit autant que durant toute l'année 2017.

La firme SpaceX progresse rapidement sur le front des lanceurs réutilisables grâce aux succès de son lanceur Falcon 9 qui ouvre des perspectives pour la conquête spatiale et la colonisation future de la Lune, voire de Mars.

En s'offrant la possibilité de réutiliser plusieurs fois certains éléments de ses lanceurs, l'entreprise peut accélérer la préparation de ses missions et tenter un tir tous les 15 jours à trois semaines.

La récupération du premier étage de Falcon 9, soit sur la terre ferme soit sur une barge automatisée en plein océan, est presque devenue une routine pour SpaceX à mesure que sa technique s'affine, et en attendant la prochaine génération de lanceur, encore plus puissante et donc capable d'envoyer en orbite terrestre et même au-delà des charges utiles plus imposantes.

SpaceX-Falcon-9-GovSat-1

En 2017, l'entreprise a commencé à accélérer le rythme des lancements et a atteint un record de 18 lancements annuels. Cette année, ce cap est sur le point d'être égalisé avec un nouveau tir prévu cette semaine.

La mission décollera du pas de tir 39A du Kennedy Space Center, en Floride, et devra placer en orbite géostationnaire le satelllite Es'hail-2 destiné à fournir des services de télécommunications au-dessus du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

Le lanceur réutilisera un premier étage ayant déjà volé lors d'une misssion en juillet dernier et qui fera l'objet d'une tentative de récupération par un atterrissage en douceur sur la barge "Of Course I Still Love You".

SpaceX aura l'occasion de procéder à plusieurs tirs supplémentaires avant la fin de l'année et de démontrer une nouvelle fois les quaités de ses technologies, en attendant de prouver la pertinence de son modèle économique sur le long terme.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2040786
"...en attendant de prouver la pertinence de son modèle économique sur le long terme."

Les derniers Block 5 récupérés et remis à neuf ont demandé moins d'un mois de travail. Ce temps va lentement diminuer au cours des prochains mois, jusqu'à atteindre seulement 24h.

La remise à neuf est déjà rentable. La preuve c'est que si SpaceX perdait de l'argent à chaque fois, ils auraient cessé de retaper leurs fusées afin de limiter les pertes financières. Ce qu'ils n'ont pas fait.

Dans quelques jours SpaceX relancera un de leur Block 5 pour une 3e fois.
La récupération... ça va tuer la concurrence. Arianespace ne va pas mettre à pied des ingénieurs par hasard?
Le #2040850
Illuminati a écrit :

"...en attendant de prouver la pertinence de son modèle économique sur le long terme."

Les derniers Block 5 récupérés et remis à neuf ont demandé moins d'un mois de travail. Ce temps va lentement diminuer au cours des prochains mois, jusqu'à atteindre seulement 24h.

La remise à neuf est déjà rentable. La preuve c'est que si SpaceX perdait de l'argent à chaque fois, ils auraient cessé de retaper leurs fusées afin de limiter les pertes financières. Ce qu'ils n'ont pas fait.

Dans quelques jours SpaceX relancera un de leur Block 5 pour une 3e fois.
La récupération... ça va tuer la concurrence. Arianespace ne va pas mettre à pied des ingénieurs par hasard?


Les problèmes ce n'est pas quand ça marche
Mais quand ça ne marche pas
Attendons de voir la fiabilité...

Sans compter que ce ne sont pour l'instant que des petits lanceurs (contrairement à Ariane)
et que les fusées SpaceX sont des monstres de pollution (en comparaison à Ariane également).
Le #2041908
La prochaine super fusée de SpaceX polluera 99% fois moins que les fusées Ariane 5/6.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme