SpaceX va lancer des dizaines de satellites pour tester Starlink

Le par  |  15 commentaire(s)
Space X micro satellites

Après Tintin A et B lancés en 2018, SpaceX compte placer en orbite plusieurs dizaines de nano-satellites destinés à sa future constellation Starlink pour de l'Internet accessible du ciel.

La firme SpaceX s'est engagée dans la course au développement d'une constellation de plusieurs milliers de petits satellites devant fournir un accès Internet depuis le ciel pour une couverture étendue.

C'est le projet Starlink qui suit son cours sur le chemin des régulations et du franchissement des obstacles techniques. Deux satellites de test, baptisés Tintin A et B, ont déjà été lancés en 2018 et ce sont désormais plusieurs dizaines de ces petits satellites qui vont être placés en orbite le 15 mai.

Space X micro satellites

Il s'agira toujours d'une phase de test permettant notamment d'évaluer les capacités de déploiement d'un grand nombre de petits satellites en orbite basse autour de la Terre, a indiqué la directrice technique de SpaceX Gwynne Shotwell.

Ce premier essai, selon son succès, sera suivi de plusieurs autres tentatives, plus ou moins nombreuses en fonction des résultats initiaux. La technique de largage doit être peaufinée dans ses moindres détails puisqu'elle devra assurer le lancement de plus de 10 000 satellites ces prochaines années pour constituer la constellation finale, même si le service commercial pourra démarrer l'an prochain ou en 2021 avec une base de 800 satellites.

Les satellites lancés le 15 mai ne seront pas des versions finales et n'auront pas le système de communication intersatellite qui doit permettre de les déployer et de les combiner en fonction des besoins du réseau. Ils disposeront toutefois de leur moteur électrique et d'antennes fonctionnelles pour communiquer avec les stations au sol.

Gwynne Shotwell a souligné par ailleurs que SpaceX envisageait pour cette année 18 à 21 tirs commerciaux (hors lancements pour Starlink), loin des 30 à 40 lancements envisagés, faute de demande suffisante, et à peu près autant qu'en 2018 (18 lancements).

L'entreprise s'était pourtant donné les moyens de cette ambition en augmentant sa capacité de production à 40 lanceurs annuels dans la prévision d'un essor commercial qui reste pour le moment moins intense que prévu.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2062670
Ça s'en vient!
Le #2062691
les offres satellitaires étaient tellement peu intéressantes ces dernières années que forcément la demande ne doit pas trop être au rendez-vous. Si c'est pour avoir un accès cher avec une quantité de données limitées et avec un lag de malade, ça ne doit pas intéresser grand monde.
Le #2062693
cycnus a écrit :

les offres satellitaires étaient tellement peu intéressantes ces dernières années que forcément la demande ne doit pas trop être au rendez-vous. Si c'est pour avoir un accès cher avec une quantité de données limitées et avec un lag de malade, ça ne doit pas intéresser grand monde.


Officiellement 60 satellites seront envoyés cette fois.

1 gbits/sec. Le ping sera de 15ms car le nouvel orbite autorisé n'est qu'à 550 km.
Connaissant Musk, ce sera encore mieux à terme.

https://www.theverge.com/2019/4/27/18519778/spacex-starlink-fcc-approval-satellite-internet-constellation-lower-orbit
Le #2062723
Lustuccc a écrit :

cycnus a écrit :

les offres satellitaires étaient tellement peu intéressantes ces dernières années que forcément la demande ne doit pas trop être au rendez-vous. Si c'est pour avoir un accès cher avec une quantité de données limitées et avec un lag de malade, ça ne doit pas intéresser grand monde.


Officiellement 60 satellites seront envoyés cette fois.

1 gbits/sec. Le ping sera de 15ms car le nouvel orbite autorisé n'est qu'à 550 km.
Connaissant Musk, ce sera encore mieux à terme.

https://www.theverge.com/2019/4/27/18519778/spacex-starlink-fcc-approval-satellite-internet-constellation-lower-orbit


15 ms c'est quand même beaucoup. Les drones solaires 5g sont plus prometteur a mon avis.
Le #2062728
15 ms c'est du très beau ping.

Je suis toujours surpris de constater combien souvent Mouve92 s'empresse de mettre un pouce vert à ceux qui divergent avec moi, et un pouce rouge à mes commentaires.
Le #2062746
15ms c'est même très bien, en sachant qu'une connexion satellite c'est plus de 600-999ms...
Le problème étant surtout le data limités, donc à voir dans le futur avec ces offres...
Le #2062747
Lustuccc a écrit :

15 ms c'est du très beau ping.

Je suis toujours surpris de constater combien souvent Mouve92 s'empresse de mettre un pouce vert à ceux qui divergent avec moi, et un pouce rouge à mes commentaires.


Oui 15 c'est très bien pour du netfix mais pour du cloud gaming (pire en vr) ou pour les voitures connectés c'est pas bon et j'aime pas vraiment le concept de 5g avec 36000 antennes dans une ville.
Le #2062754
kevstopper a écrit :

Lustuccc a écrit :

15 ms c'est du très beau ping.

Je suis toujours surpris de constater combien souvent Mouve92 s'empresse de mettre un pouce vert à ceux qui divergent avec moi, et un pouce rouge à mes commentaires.


Oui 15 c'est très bien pour du netfix mais pour du cloud gaming (pire en vr) ou pour les voitures connectés c'est pas bon et j'aime pas vraiment le concept de 5g avec 36000 antennes dans une ville.


T’es un malade toi 15 ms c’est pas bien ?
T’es vraiment de mauvaise fois je suis joueur comme tu le seras jamais.

Je travaille dans le secteur informatique pour une entreprise decommerce leader en France et crois moi 15ms c’est vraiment bon pour des particulier et même des pro arrête d’exagérer.

Les gars comme toi même 2ms c’est déjà trop
Le #2062756
Moi je veux un ping de 2 ms Australie-Canada ou rien du tout!
Le #2062773
Lustuccc a écrit :

cycnus a écrit :

les offres satellitaires étaient tellement peu intéressantes ces dernières années que forcément la demande ne doit pas trop être au rendez-vous. Si c'est pour avoir un accès cher avec une quantité de données limitées et avec un lag de malade, ça ne doit pas intéresser grand monde.


Officiellement 60 satellites seront envoyés cette fois.

1 gbits/sec. Le ping sera de 15ms car le nouvel orbite autorisé n'est qu'à 550 km.
Connaissant Musk, ce sera encore mieux à terme.

https://www.theverge.com/2019/4/27/18519778/spacex-starlink-fcc-approval-satellite-internet-constellation-lower-orbit


OMG tu connais Musk ?

a la prochaine fanfaronnade je me mets en croisade.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme