SSD et disque dur : la fiabilité penche clairement d'un côté dans un rapport

Le par Jérôme G.  |  47 commentaire(s) | Source : Backblaze

Les SSD sont plus onéreux que les disques durs, mais plus rapides. Avec les données de ses datacenters, un hébergeur compare les taux de panne annuels entre ces deux solutions de stockage.

ssd

Backblaze est un fournisseur de services de stockage et de sauvegarde dans le cloud. Basé à San Mateo en Californie, l'hébergeur publie un rapport qui se base sur les données des SSD qu'il utilise depuis fin 2018 dans sa plateforme Backblaze Cloud Storage. À la fin du mois de juin dernier, c'était un total de 2 558 SSD.

Un point à souligner et qu'il s'agit de SSD qui sont uniquement utilisés comme disques de démarrage de serveurs de stockage par Backblaze, et pas comme des solutions de stockage à part entière. Pour autant, ils stockent les historiques des événements (log files) et les fichiers temporaires produits par les serveurs de stockage.

Jusqu'à présent, Backblaze a surtout publié des rapports concernant l'état et la fiabilité des disques durs utilisés dans ses datacenters. Avec un certain recul acquis, l'heure d'une confrontation a sonné, et pour des disques durs également utilisés comme des supports de démarrage.

Les SSD sont principalement des disques SATA au format 2,5 pouces, avec seulement plusieurs centaines de SSD de type M.2. Dans la confrontation avec les disques durs et pour des taux de panne annualisés, il ressort que les disques SSD et les disques durs observent une courbe similaire au cours des premières années d'activité, avec toutefois les disques SSD qui sont moins souvent touchés par des pannes.

Avantage aux SSD

Au bout de quatre ans, les disques durs affichent un taux de panne de 1,83 %, alors qu'il est de 1,05 % pour les SSD. Par la suite, Backblaze était dans l'expectative concernant l'évolution de la courbe des SSD. Grâce aux données du deuxième trimestre 2022, la tendance se dessine et elle est nettement favorable aux SSD avec des trajectoires pour les courbes qui se différencient.

ssd-disque-dur-taux-pannes-5-ans-backblaze

La cinquième année, le taux de panne pour les SSD repasse sous la barre de 1 % avec 0,92 %, tandis que celui des disques durs grimpe de 1,83 % à 3,55 %. Par la suite, le taux de panne des disques durs continue de grimper et atteint quasiment 6,5 % après huit années d'activité.

" À ce stade, nous pouvons raisonnablement affirmer que les disques SSD sont plus fiables que les disques durs, du moins lorsqu'ils sont utilisés comme disque de démarrage dans notre environnement ", analyse Backblaze. Évidemment, il faudra suivre l'évolution de la tendance avec le temps et les SSD pourraient soudainement décrocher.

À voir à plus de cinq ans

Ce type de comparaison a des limites en raison de l'échantillon des modèles de SSD, à savoir une dizaine parmi les marques Crucial, Dell, Micron, Seagate et WDC, en plus d'une seule utilisation comme support de démarrage qui minimise le volume de données.

Les disques durs sont un dispositif de mémoire à disque tournant magnétique. Les SSD sont de la mémoire flash sans composant mécanique, et les fabricants informent sur une garantie de fonctionnement. La cinquième année est souvent prise comme référence (ou pour le nombre total d'octets écrits avec un avantage pour les grosses capacités).

" Il est tout à fait certain que le taux de panne des SSD va finir par augmenter. Il est également possible qu'à un moment donné, les SSD se heurtent à un mur, peut-être lorsqu'ils commenceront à atteindre leurs limites d'usure du support ", écrit Backblaze.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 5

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV away Absent VIP icone 60416 points
Premium
Le #2173662
Bref, on en sait pas beaucoup plus ...
lamax76 offline Hors ligne Senior avatar 371 points
Le #2173663
Dans mon entreprise, sur notre SAN avec un mix de SSD (entreprise class) et de HDD à 10k rpm, la tendance est encore plus marquée que sur les chiffres mentionnés plus haut : sur une 40aine de SSD ->zero panne. Pour les HDD, 150 disques environ, 10 changés en 5 ans.

L'absence d'element mecanique est déterminante et le SSD pro, une fois passé les permiers mois d'utilisation qui pourraient révéler un problème de fabrication, tournera comme une horloge jusqu'a ce qu'il devienne désuet.
skynet offline Hors ligne VIP icone 91818 points
Le #2173670
lamax76 a écrit :

Dans mon entreprise, sur notre SAN avec un mix de SSD (entreprise class) et de HDD à 10k rpm, la tendance est encore plus marquée que sur les chiffres mentionnés plus haut : sur une 40aine de SSD ->zero panne. Pour les HDD, 150 disques environ, 10 changés en 5 ans.

L'absence d'element mecanique est déterminante et le SSD pro, une fois passé les permiers mois d'utilisation qui pourraient révéler un problème de fabrication, tournera comme une horloge jusqu'a ce qu'il devienne désuet.


Ca semble tout à fait cohérant. L'absence de pièces mécaniques dans un SSD offre une longévité sans égal, surtout dans des conditions d'utilisation bien maitrisées (datacenter qui gère la température, la qualité de l'alimentation électrique etc ..)

Bien sûr qu'un composant électronique peut tomber en panne mais c'est bien plus rare qu'une pièce mécanique.
J'ai encore en fonctionnement mes tout premiers SSD 128 Go, ils tournent comme une horloge. Quand à mes HD qui sont partis en RMA ...
FRANCKYIV away Absent VIP icone 60416 points
Premium
Le #2173672
Bah le problème du SSD, c'est que d'un moment à l'autre ... pouf plus rien.

Avec le HDD, tu entends des cliquetis qui te font dire : Oh put@in si j'avais pas fait de sauvegardes, c'est grave le moment ...


Bon après moi je m'en fiche, tout est sauvegardé en triple exemplaire
skynet offline Hors ligne VIP icone 91818 points
Le #2173675
FRANCKYIV a écrit :

Bah le problème du SSD, c'est que d'un moment à l'autre ... pouf plus rien.

Avec le HDD, tu entends des cliquetis qui te font dire : Oh put@in si j'avais pas fait de sauvegardes, c'est grave le moment ...


Bon après moi je m'en fiche, tout est sauvegardé en triple exemplaire


Mouais, c'est au bonheur la chance.
J'ai eu tellement de HDD morts du jour au lendemain sans prévenir que je ne me fie pas aux éventuels bruits que j'entends.

Comme tu dis seule la sauvegarde nous permet d'être tranquille (3-2-1).
machintruc offline Hors ligne Vénéré avatar 2617 points
Le #2173683
C'est juste ma propre expérience, mais j'ai remarqué, sur tous les disques que j'ai installé, ou les PC que j'ai dépanné :
- 0 SSD en panne, même acheté sur Amazon Warehouse.
- plusieurs HDD HS ou secteurs défectueux, avec formatage de bas niveau constructeur infructueux pour les hors garantie, et retour RMA pour les sous garantie.

Depuis que les prix des SSD sont abordables, je ne met plus que des SSD pour le système d'exploitation tout seul (120 ou 250go)
et éventuellement un HDD pour les données sur lequel je DÉPLACE le dossier utilisateur (Documents, Images, Bureau, etc..)
le HDD n'étant plus "stressé" par le système d'exploitation, il en devient un peu plus fiable.
Le SSD fonctionne mieux, puisque il ne gère que le système d'exploitation.
l'ensemble fonctionne optimalement, puisque réparti sur deux ports de la carte mère.
skynet offline Hors ligne VIP icone 91818 points
Le #2173685
machintruc a écrit :

C'est juste ma propre expérience, mais j'ai remarqué, sur tous les disques que j'ai installé, ou les PC que j'ai dépanné :
- 0 SSD en panne, même acheté sur Amazon Warehouse.
- plusieurs HDD HS ou secteurs défectueux, avec formatage de bas niveau constructeur infructueux pour les hors garantie, et retour RMA pour les sous garantie.

Depuis que les prix des SSD sont abordables, je ne met plus que des SSD pour le système d'exploitation tout seul (120 ou 250go)
et éventuellement un HDD pour les données sur lequel je DÉPLACE le dossier utilisateur (Documents, Images, Bureau, etc..)
le HDD n'étant plus "stressé" par le système d'exploitation, il en devient un peu plus fiable.
Le SSD fonctionne mieux, puisque il ne gère que le système d'exploitation.
l'ensemble fonctionne optimalement, puisque réparti sur deux ports de la carte mère.


Tout simplement
Dodge34 offline Hors ligne VIP icone 6305 points
Premium
Le #2173706
Le fait que les SSD n'ont aucune pièce mécanique aide surement a leur fiabilité, mais de ce fait, on doit se fier a la qualité des composants. J'ai encore un SSD 2,5" Sata OCZ Agility III sur une machine, et il viens juste de rendre l'âme la semaine dernière, après 10 ans de service (acheté en avril 2012), je trouve qu'il a eu une excellente durée de vie comme disque ou tout mes jeux étaient actifs sur mon ancien PC devenu serveur. (il a hébergé des serveurs moddés Minecraft, je peux vous garantir que ça demande beaucoup de lecture écriture sur le SSD ce genre de serveur là qui tourne 24h/24) Ah et un truc, je ne stocke jamais d'informations importantes (photos, vidéos de voyage) sur un SSD, car quand ça décide de mourir, pouf, ya aucun avertissement, et si j'ai bien compris, c'est très très compliqué de faire de la récupération de donnée sur des SSD morts.
skynet offline Hors ligne VIP icone 91818 points
Le #2173713
Dodge34 a écrit :

Le fait que les SSD n'ont aucune pièce mécanique aide surement a leur fiabilité, mais de ce fait, on doit se fier a la qualité des composants. J'ai encore un SSD 2,5" Sata OCZ Agility III sur une machine, et il viens juste de rendre l'âme la semaine dernière, après 10 ans de service (acheté en avril 2012), je trouve qu'il a eu une excellente durée de vie comme disque ou tout mes jeux étaient actifs sur mon ancien PC devenu serveur. (il a hébergé des serveurs moddés Minecraft, je peux vous garantir que ça demande beaucoup de lecture écriture sur le SSD ce genre de serveur là qui tourne 24h/24) Ah et un truc, je ne stocke jamais d'informations importantes (photos, vidéos de voyage) sur un SSD, car quand ça décide de mourir, pouf, ya aucun avertissement, et si j'ai bien compris, c'est très très compliqué de faire de la récupération de donnée sur des SSD morts.


"c'est très très compliqué de faire de la récupération de donnée sur des SSD morts."

Ca l'est tout autant sur un HDD mort, sauf si tu es prêt à mettre $1200 sur la table pour une opération en salle blanche...
FRANCKYIV away Absent VIP icone 60416 points
Premium
Le #2173715
skynet a écrit :

Dodge34 a écrit :

Le fait que les SSD n'ont aucune pièce mécanique aide surement a leur fiabilité, mais de ce fait, on doit se fier a la qualité des composants. J'ai encore un SSD 2,5" Sata OCZ Agility III sur une machine, et il viens juste de rendre l'âme la semaine dernière, après 10 ans de service (acheté en avril 2012), je trouve qu'il a eu une excellente durée de vie comme disque ou tout mes jeux étaient actifs sur mon ancien PC devenu serveur. (il a hébergé des serveurs moddés Minecraft, je peux vous garantir que ça demande beaucoup de lecture écriture sur le SSD ce genre de serveur là qui tourne 24h/24) Ah et un truc, je ne stocke jamais d'informations importantes (photos, vidéos de voyage) sur un SSD, car quand ça décide de mourir, pouf, ya aucun avertissement, et si j'ai bien compris, c'est très très compliqué de faire de la récupération de donnée sur des SSD morts.


"c'est très très compliqué de faire de la récupération de donnée sur des SSD morts."

Ca l'est tout autant sur un HDD mort, sauf si tu es prêt à mettre $1200 sur la table pour une opération en salle blanche...


1200$ contre 100 à 200$ de disque dur de sauvegarde, la question elle est vite répondu
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire