Starliner : la capsule de Boeing doit voler vers l'ISS en fin de semaine

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
boeing-cst-100-starliner

Dans l'optique du futur transport d'astronautes, la capsule CST-100 Starliner de Boeing doit effectuer un vol d'essai non habité avec un décollage prévu vendredi. Elle devra aller s'amarrer à l'ISS pendant une semaine.

Le vendredi 20 décembre, une fusée Atlas V d'United Launch Alliance doit décoller depuis le complexe de lancement 41 de la base de Cap Canaveral en Floride aux États-Unis à 06h36 (12h36 heure de Paris). Elle transportera la capsule d'équipage CST-100 Starliner de Boeing.

Ce vol d'essai Orbital Flight Test de Boeing sera non habité, si ce n'est la présence de Rosie comme passager, un mannequin anthropomorphe d'essai. Il s'agira d'une étape majeure avec les données recueillies de la mission qui permettront de valider les performances d'Atlas V et de Starliner avant le premier vol d'essai avec des astronautes à bord (Crew Flight Test).

Dans le cadre de l'Orbital Flight Test, la capsule CST-100 Starliner sera envoyée vers la Station spatiale internationale (ISS) à laquelle elle devrait s'amarrer 24 à 25 heures après le décollage. Starliner transportera 270 kg de fournitures et équipement.

La capsule devrait effectuer son retour sur Terre le 28 décembre et atterrir avec l'assistance de parachutes pour ralentir la chute au Polygone d'essais de missile de White Sands au Nouveau-Mexique.

La Nasa souligne que le lancement sera le premier vol pour un nouveau système d'amarrage qui deviendra " le système d'amarrage standard " pour l'envoi d'humains vers la future station spatiale lunaire Gateway et vers Mars.

Selon un audit du Bureau de l'inspecteur général de la Nasa, le prix moyen d'un siège par astronaute à bord de Starliner serait de 90 millions de dollars. L'autre moyen de transport américain prévu est Crew Dragon de SpaceX.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar