Streaming et partage de mot de passe : l'ACE bientôt à l'attaque ?

Le par  |  5 commentaire(s)
pirate

Avec parmi ses membres des géants du streaming comme Netflix et Amazon, ainsi que de gros studios du divertissement, l'Alliance for Creativity and Entertainment se penche sur le partage non autorisé de mot de passe.

L'Alliance for Creativity and Entertainment (ACE), qui lutte contre le piratage en ligne, a récemment annoncé la création d'un nouveau groupe de travail pour réduire l'accès non autorisé à du contenu.

Il est fait référence aux plateformes de streaming et la pratique du partage de mot de passe quand elle n'est pas autorisée, en plus de lacunes en matière de chiffrement des contenus.

L'annonce de cette alliance mondiale pour la créativité et le divertissement demeure encore assez floue. Pour le moment, il semble essentiellement s'agir d'un travail de prospection et pour le partage de ressources sur les mesures les plus efficaces à mettre en œuvre.

La composition des membres de l'ACE peut éclairer sur le but recherché. Formée en 2017, elle comprend par exemple Amazon, HBO, Hulu, NBCUniversal, Netflix, Disney ou encore Canal+. En plus d'importants studios du divertissement audiovisuel et du soutien de la Motion Picture Association, ce sont des acteurs particulièrement concernés par la SVOD.

ace-membres

Jusqu'à présent, l'Alliance for Creativity and Entertainment a surtout fait parler d'elle pour des actions menées à l'encontre de plateformes ou sites considérés comme des facilitateurs pour la diffusion de contenus illicites. Dernièrement, l'ACE a été à l'origine de la fermeture de Openload.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2083797
Allez, yggtorrent va reprendre du service à la longue
Le #2083803
ils on que ca a foutre vraiment
Le #2083808
Le truc c'est qu'avec ces plateformes fragmentées et qui maintenant risquent de faire la chasse au partage de mot de passe (sans compter que certaines sont inaccessibles depuis certains périphériques à cause de leurs DRM), ils risquent de pousser le piratage... du coup pas sur que le jeu en vaille la chandelle, ça serait dépenser des sous pour tenter d'en gagner, et au final en perdre...
Le #2083809
LinuxUser a écrit :

Le truc c'est qu'avec ces plateformes fragmentées et qui maintenant risquent de faire la chasse au partage de mot de passe (sans compter que certaines sont inaccessibles depuis certains périphériques à cause de leurs DRM), ils risquent de pousser le piratage... du coup pas sur que le jeu en vaille la chandelle, ça serait dépenser des sous pour tenter d'en gagner, et au final en perdre...


Tu as raison dans le fond mais je vois une bonne raison à cela,

- Si c'est une pratique, qui peut être, contre les CGI, au pire tu n'auras plus accès au service (cas actuel)
- Dans le second cas, si une "chasse" est ouverte contre ces pratiques alors oui ils vont pousser au piratage. Mais les sanctions contre ces actions ne sont plus les mêmes, on touche au légal et non à la perte d'un service.

Un procès contre un service de streaming illégal rapporte, surement, plus que les partages de comptes non authorisé (qui représente un manque à gagner et non une perte sèche car le service est tout de même payé). Sans parler du coup de "pression" qui fera diminuer ce nombre de partage de mots de passe. Bon après, il faut attendre le futur pour savoir si cela sera vraiment "rentable".
Le #2083818
iinconnu a écrit :

LinuxUser a écrit :

Le truc c'est qu'avec ces plateformes fragmentées et qui maintenant risquent de faire la chasse au partage de mot de passe (sans compter que certaines sont inaccessibles depuis certains périphériques à cause de leurs DRM), ils risquent de pousser le piratage... du coup pas sur que le jeu en vaille la chandelle, ça serait dépenser des sous pour tenter d'en gagner, et au final en perdre...


Tu as raison dans le fond mais je vois une bonne raison à cela,

- Si c'est une pratique, qui peut être, contre les CGI, au pire tu n'auras plus accès au service (cas actuel)
- Dans le second cas, si une "chasse" est ouverte contre ces pratiques alors oui ils vont pousser au piratage. Mais les sanctions contre ces actions ne sont plus les mêmes, on touche au légal et non à la perte d'un service.

Un procès contre un service de streaming illégal rapporte, surement, plus que les partages de comptes non authorisé (qui représente un manque à gagner et non une perte sèche car le service est tout de même payé. Sans parler du coup de "pression" qui fera diminuer ce nombre de partage de mots de passe. Bon après, il faut attendre le futur pour savoir si cela sera vraiment "rentable".


Ca se comprend oui.

"Sans parler du coup de "pression" qui fera diminuer ce nombre de partage de mots de passe"

C'est justement la ou je voulais en venir, suite a cela il y a deux solutions pour celui qui bénéficiait d'un partage:
- prendre un compte nominatif
- se tourner vers le piratage (ou y retourner)

Effectivement seule la suite nous le dira...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme