Super Mario Run : 78 millions de téléchargements et un taux de conversion de plus de 5%

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Super Mario Run.

Le premier vrai jeu mobile de Nintendo a su générer 78 millions de téléchargements depuis son lancement, alors que le titre n'est encore disponible que sur iOS. Et le taux de joueurs acceptant de payer le montant pour débloquer tout le jeu dépasse les 5%, ce qui n'est pas si mal pour un ticket d'entrée à 10 €.

Lancé en décembre 2016, le titre Super Mario Run constitue le premier vrai jeu mobile de Nintendo, pensé pour un usage à une main et avec des mécaniques de jeu adaptées aux smartphones. La déclinaison de la franchise Mario Bros n'est encore disponible que sur iOS (la version Android doit arriver au mois de mars) mais elle a déjà généré 78 millions de téléchargements et rapporté quelque 6 milliards de yens (environ 49 millions d'euros).

C'est que le jeu a su atteindre un taux de conversion de plus de 5%, ce qui est plus que respectable pour un jeu mobile qui demande 10 € pour être entièrement débloqué. Nombre de titres freemium proposant des objets virtuels pour 1 ou 2 € ont un taux de conversion inférieur à 5%.

Super Mario Run Android

Les observateurs constatent donc que l'effet Mario fonctionne même sur mobile mais le CEO de Nintendo, Tatsumi Kimishima, espère bien atteindre un taux de conversion à deux chiffres sous peu, notamment avec l'arrivée du jeu sur Android...ce qui reste à démontrer, l'engagement sur iOS et sur Android n'étant pas le même.

Super Mario Run 02

Pour Super Mario Run, Nintendo n'a pas fait le choix du modèle freemium avec ses achats in-app peu onéreux venant contrebalancer l'accès gratuit aux jeux. S'il propose quelques niveaux gratuits, le titre demande ensuite de payer 10 € pour un accès complet aux univers du titre.

Une fois la somme acquittée, le joueur n'aura plus rien à débourser (en principe), au contraire des jeux freemium qui relancent en permanence le joueur pour l'inciter à payer de petits montants...qui peuvent finir par faire beaucoup d'argent.

Toutefois, Nintendo n'écarte pas la possibilité de proposer un modèle freemium pour d'autres jeux mobiles, à l'image de Fire Emblem. D'autres titres issus de franchises devraient bientôt faire leur apparition sur les smartphones, avec notamment Animal Crossing attendu au deuxième trimestre.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1948645
Plutôt rentable en effet
Le #1948855
5% c'est ridicule.

Faire 49 millions d'euros, ça fait une jolie petite somme, mais sur 78 millions de téléchargements, c'est un potentiel immense qui a été gâché. S'ils avaient opté pour un modèle de free to play avec pubs et/ou microtransactions (à la Candy Crush, ou Pokemon Go), ils auraient pu multiplier leur chiffre d'affaires par au moins 3 ou 5 fois.

Quand on voit le pognon monstre qu'engrange Pokemon Go (alors que le jeu n'est pas digne d'un jeu fini, voir même d'une bêta), on se dit que Nintendo aurait pu cartonner.
Le #1948943
orakaa a écrit :

5% c'est ridicule.

Faire 49 millions d'euros, ça fait une jolie petite somme, mais sur 78 millions de téléchargements, c'est un potentiel immense qui a été gâché. S'ils avaient opté pour un modèle de free to play avec pubs et/ou microtransactions (à la Candy Crush, ou Pokemon Go), ils auraient pu multiplier leur chiffre d'affaires par au moins 3 ou 5 fois.

Quand on voit le pognon monstre qu'engrange Pokemon Go (alors que le jeu n'est pas digne d'un jeu fini, voir même d'une bêta), on se dit que Nintendo aurait pu cartonner.


Il faut choisir entre un jeu qui est fun après achat ou payer pour ne pas être frustré... Perso je trouve le premier modèle plus honnête que le deuxième.
Le #1948965
Safirion a écrit :

orakaa a écrit :

5% c'est ridicule.

Faire 49 millions d'euros, ça fait une jolie petite somme, mais sur 78 millions de téléchargements, c'est un potentiel immense qui a été gâché. S'ils avaient opté pour un modèle de free to play avec pubs et/ou microtransactions (à la Candy Crush, ou Pokemon Go), ils auraient pu multiplier leur chiffre d'affaires par au moins 3 ou 5 fois.

Quand on voit le pognon monstre qu'engrange Pokemon Go (alors que le jeu n'est pas digne d'un jeu fini, voir même d'une bêta), on se dit que Nintendo aurait pu cartonner.


Il faut choisir entre un jeu qui est fun après achat ou payer pour ne pas être frustré... Perso je trouve le premier modèle plus honnête que le deuxième.


Je ne te dis pas le contraire, et sincèrement, je suis du même avis que toi en tant que joueur. Pour ça que pour le jeu mobile, je ne troquerai ma 3DS pour rien au monde.
Je disais juste qu'économiquement parlant, ça leur aurait rapporté beaucoup plus.

Perso, j'ai un blocage sur le fait de payer pour un jeu sur smartphone (la seule exception ayant été Shadowrun Returns, mais bon, c'est plus un jeu tablette). Du coup je ne me vois pas payer 10 euros pour un Mario dessus, alors que j'aurais volontiers joué avec un système à la Candy Crush (tu peux jouer, mais tu ne peux faire qu'un certain nombre de niveaux dans un laps de temps, après tu attends quelques heures pour rejouer, ou tu paies).

Je touche plus à Candy Crush ou à Pokemon Go, mais ça m'a pas empêché de passer du bon temps dessus sans dépenser un centime.
Anonyme
Le #1949685
Safirion a écrit :

Plutôt rentable en effet


Et surtout pour skynet qui nous disait que Super Mario (toute la saga) c'était du "recuit"
là, il peut revoir sa position ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]