Kepler encore une fois mis en veille

Le par  |  0 commentaire(s)
Kepler

Même entourée d'incertitude, la panne de carburant est toujours plus proche pour le télescope spatial Kepler. Nouvelle mise en veille pour l'économiser et tenter dans quelques jours la récupération des (ultimes ?) données collectées.

La saga du télescope spatial Kepler n'est pas terminée. Il a débuté sa 19e campagne de collecte de données scientifiques le 29 août et a passé un peu moins d'un mois à observer plus de 30 000 étoiles et galaxies dans la constellation du Verseau, dont le système TRAPPIST-1 connu pour ses sept planètes rocheuses.

Une nouvelle fois, Kepler a été mis en mode veille pour ne plus consommer de carburant et avoir une chance de récupérer sur Terre les données recueillies. Son réveil est prévu pour le 10 octobre avec l'opportunité d'orienter au mieux sa grande antenne vers le réseau d'antennes paraboliques Deep Space Network afin d'opérer la transmission des données.

Selon l'agence spatiale américaine, la capacité de l'engin spatial à pointer son télescope dans la bonne direction s'est dégradée, d'où le choix de préserver des données scientifiques jugées de grande valeur lors de sa dernière campagne d'observation.

La situation est comparable à celle de la 18e campagne d'observation de Kepler pour laquelle il avait également été mis en mode veille pour pouvoir ultérieurement récupérer les données. La Nasa est toujours dans l'incertitude concernant le niveau de la réserve de carburant de Kepler qui ne dispose pas d'un moyen de propulsion électrique.

" Il n'y a aucune garantie que la Nasa sera en mesure de télécharger les données scientifiques. En cas de succès, l'équipe Kepler tentera de commencer la prochaine campagne d'observation avec le carburant restant. " Lancé en mars 2009, Kepler a permis de confirmer l'existence de plus 2 650 planètes en dehors de notre Système solaire.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme