Michel Sapin en visite dans la Gigafactory de Tesla : opération séduction pour une installation française ?

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Bloomberg
Tesla Gigafactory

Si Tesla Motors veut atteindre ses objectifs de production de centaines de milliers de véhicules électriques d'ici quelques années, il lui faudra sans doute une Gigafactory en Europe. La France se verrait bien candidate.

La visite du ministre de l'Economie Michel Sapin de l'usine Gigafactory de Tesla Motors, à Fremont, qui vient de démarrer la production de batteries électriques qui équiperont les équipements de stockage d'énergie mais aussi les futures Tesla Model 3, n'était qu'un point d'étape dans un voyage organisé en Californie habituellement dans le temps du salon CES de Las Vegas, ou une nouvelle tentative pour évoquer la piste de l'installation d'une Gigafactory européenne dans l'Hexagone ?

Elon Musk, CEO de Tesla, ne fait pas mystère de sa volonté d'installer une Gigafactory en Europe d'ici quelques années et la France comme l'Allemagne se verraient bien en pays d'accueil. Entre la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui propose le site de la centrale nucléaire de Fessenheim et l'Alsace qui se dit "ready for Tesla" dans un clip promotionnel, les clins d'oeil sont appuyés.

Aussi, pour l'agence Bloomberg, la présence du ministre français de l'Economie sur le site de Fremont de Tesla Motors n'est pas anodin et cacherait une nouvelle opération séduction pour tenter de convaincre le constructeur.

Tesla Gigafactory
La Gigafactory en cours de construction mais déjà partiellement opérationnelle (credit : Tesla)

Et s'il faut rester au contact, c'est que l'Allemagne, terre de grands constructeurs automobiles (et de leurs innombrables sous-traitants), a de très solides arguments pour capter l'attention du patron de Tesla.

En témoigne le rachat récent de la firme allemande Grohmann Engineering pour ses besoins de logistique avancée et d'optimisation des process industriels.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1942933
Mais qu'est-ce qu'il a été faire là bas ? aux USA ? voyage d'affaires me direz-vous ! je répondrais voyage de loisirs plutôt !
Le #1942949
"Et s'il faut rester au contact, c'est que l'Allemagne, terre de grands constructeurs automobiles (et de leurs innombrables sous-traitants), a de très solides arguments pour capter l'attention du patron de Tesla."

Pas sêr que les sous-traitants voient d'un bon œil la conversion des moteurs therliques a pompes allemands et européens au moteur électrique de puissance.
L'usure est plus faible, l’efficacité du moteur meilleure, de nombreux paramètres qui font que le volume de commerce pourrait diminuer sérieusement a long terme...

Rappelons que dans un véhicule électrique le nombre de pièces et largement inférieur. Les pompes a injections sont souvent des pompes Bosch dans nos diésels. cette pièce maitresses d'une véhicule thermique, par ailleurs très complexe, vaut des milliers d'euros et un diéséliste qui sait la démonter et la remonter gagne bien sa vie, partout dans le monde.

Dans un véhicule électrique, après la capacité de la batterie (donc l'autonomie du VE), ce sera bien l'informatique, ou plutôt la cybernétique, qui sera la pièce maitresse et fera la différence. Exactement comme le fait que sur les tel mobile ou les APN ou reflexes, c'est le logiciel qui fait surtout la différence a capteur CCD identique. le traitement de l'image est meilleur chez un spécialiste de l'image que sur un fabricants chinois de smartphone (j'imagine qu'il doit y avoir des exceptions évidemment, mais rarement)

Les français ont un courant moins sale que les allemands (https://electricitymap.tmrow.co/ c'est du temps réel pour l’Europe), mais les allemands ont une plus grande réactivité grace leur main d’œuvre très qualifié qui s'adapte rapidement et un système social et un code du travail bien moins rigide que le nôtre...
Nos constructeurs ont déjà abandonné l'idée de fabriquer les pièces maitresses comme le moteur ou la batterie ...nous ne faisons que de habillage et de la transmission. Le reste est importé !hélas ...
Il pourrait aussi bien aller en suède chez Volvo ou en Norvège pour le courant hydro le moins sale d’Europe en terme de CO2, ce qui correspondrait a son image de décarboner le VE.

Je pense qu'il ira malgré tout en Allemagne...S'il annonce prochainement, ce sera dans l'année ou l'année prochaine. A la lecture des promesses qu'il a fait aux marchés financiers, il a tout intérêt de se magner l'cul s'il veut approcher au plus vite ses chiffres de production et ne pas voir les investisseurs se barrer chez les constructeurs classiques et leur vendre sa gigafactory.

Il va jouer très gros dans les deux ans qui viennent le Mr Musk !

Quand a Ségolène par rapport a Fessenheim, elle peut rêver...Cette centrale va encore tourner jusqu'en 2025 MINIMUM !
Date de la prochaine visite décennale prévue auprès de l'ASN.
Le #1942980
Et si on donnait des contrats et du pognon à nos chercheurs et industriels pour qu'ils fassent mieux que Tesla.... ce qui ne devrait pas être trop difficile, tant ce sont des bourrins....
Le #1949236
Magic2016 a écrit :

Et si on donnait des contrats et du pognon à nos chercheurs et industriels pour qu'ils fassent mieux que Tesla.... ce qui ne devrait pas être trop difficile, tant ce sont des bourrins....


Ce n'est pas aussi simple.

Nous savons faire des batteries, mais il faut les breveter et ensuite il faut encore les rendre compatibles avec les constructeurs, et les leurs vendre sans se faire racketter par ces puissants industriels...

Il faut aussi s’assurer la chaine d’approvisionnement logistique des matières premières et de l'énergie nécessaire pour faire tourner l'usine et remplir les batteries !

C'est pour ça que TESLA a monté sa propre marque, parce que les autres constructeurs ne voulaient pas entendre parler de ses VE.

Il ne suffit pas de trouver, il faut aussi des capacités de planifications de long terme et des business plans.

C'est le gros problème de nos sociétés occidentales je trouve, peu de gens ont conscience de tout le merdier nécessaire a la fabrication de bon nombre d'objets qu'ils mettent dans le caddie au supermarché ou sur le site internet.
Un pb d'éducation qui a mon avis diffère largement d'une culture a l’autre dans chaque pays européen.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]