TikTok : Donald Trump et ByteDance plongent un accord dans l'incertitude

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s) | Source : The New York Times
tiktok

Alors que l'affaire semblait connaître un dénouement avec un accord entre le groupe chinois ByteDance et les groupes américains Oracle et Walmart, les choses ne sont plus si sûres pour le devenir de TikTok outre-Atlantique.

Après avoir donné son feu vert pour un accord impliquant Oracle et Walmart afin de permettre à l'application TikTok - dans le giron du groupe chinois ByteDance - de continuer ses activités aux États-Unis, Donald Trump souffle le chaud et le froid.

Sur Fox News, le président des États-Unis a déclaré que si Oracle et Walmart ne prennent pas " le contrôle total " de TikTok Global, " alors nous n'approuverons pas l'accord. "

TikTok Global est cette nouvelle société qui doit être basée aux États-Unis et avec l'embauche de 25 000 personnes. Elle versera plus de 5 milliards de dollars d'impôts au département américain du Trésor. Elle doit fournir tous les services TikTok aux utilisateurs aux États-Unis.

Oracle et Walmart prévoient d'investir ensemble pour acquérir 20 % des activités de TikTok Global dans la perspective d'une introduction en Bourse aux États-Unis. Ils indiquent que TikTok Global sera majoritairement en possession d'investisseurs américains, en tenant compte des investisseurs américains dans ByteDance.

bras-fer

Sauf que ByteDance a apporté de l'incertitude pour ce plan, en déclarant qu'il conserverait 80 % de TikTok Global jusqu'à une offre publique d'achat du service sur le marché boursier américain dans un an. ByteDance a ajouté que TikTok Global sera sa filiale et que l'accord n'implique pas un transfert de l'algorithme de TikTok. Un tel transfert nécessiterait du reste l'accord de la Chine.

La confusion règne et Oracle conteste une partie de la description de l'accord qui est faite par ByteDance. Pour Oracle, les Américains seront majoritaires et ByteDance n'aura aucune participation dans TikTok Global.

Le département américain au Commerce a reporté au 27 septembre prochain l'interdiction qui pèse sur le téléchargement de TikTok aux États-Unis. L'administration Trump évoque des risques de sécurité nationale avec TikTok et le partage de données d'Américains avec les autorités chinoises.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2108879
j'ai l'impression que ça ne choque que moi cette agression des États-Unis envers les entreprises étrangères. Ça ne peut fonctionner que parce que le reste du monde ne réagit pas. Et l'Europe en priorité. Dans ces conditions, qu'est-ce qui nous empêche de menacer de fermer Facebook en Europe si Facebook n'est pas entièrement contrôlée par des pays européens avec l'essentiel des emplois en Europe ? J'utilise Facebook mais je serais tout à fait prêt à l'abandonner si nos gouvernants avaient les couilles de faire la chose.
Le #2108919
cycnus a écrit :

j'ai l'impression que ça ne choque que moi cette agression des États-Unis envers les entreprises étrangères. Ça ne peut fonctionner que parce que le reste du monde ne réagit pas. Et l'Europe en priorité. Dans ces conditions, qu'est-ce qui nous empêche de menacer de fermer Facebook en Europe si Facebook n'est pas entièrement contrôlée par des pays européens avec l'essentiel des emplois en Europe ? J'utilise Facebook mais je serais tout à fait prêt à l'abandonner si nos gouvernants avaient les couilles de faire la chose.


L'Europe auras jamais le courage de faire des sanctions le premier contre les US ou même la Chine, en Europe on parle mais on agis pas.

Après en Chine ca fait des années que chaque fois qu'une entreprise étrangère veux s'implanter, dans ce cas une société Chinoise doit impérativement entrer au capital de facon importante (mais pas sur que ce soit plus de la moitié) et y a aussi un transfert de technologie a la société Chinoise dans l'accord me semble, quelque chose du genre.

Mais tout le monde accepte généralement sans poser de question car les sociétés veulent accéder a ce marché énorme. Au final ce que les US font va peut être plus loin, mais ce ne sont pas les seuls a agir de la sorte.
Le #2108934
cycnus a écrit :

j'ai l'impression que ça ne choque que moi cette agression des États-Unis envers les entreprises étrangères. Ça ne peut fonctionner que parce que le reste du monde ne réagit pas. Et l'Europe en priorité. Dans ces conditions, qu'est-ce qui nous empêche de menacer de fermer Facebook en Europe si Facebook n'est pas entièrement contrôlée par des pays européens avec l'essentiel des emplois en Europe ? J'utilise Facebook mais je serais tout à fait prêt à l'abandonner si nos gouvernants avaient les couilles de faire la chose.


Non tu n'es pas le seul, beaucoup sont choqués par cette attitude agressive.
L'affaire Alstom l'a prouvé, les USA sont des prédateurs. Et surtout ça a commencé bien avant Trump (juste d'une manière un peu plus subtile).
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar