Élection de Donald Trump : Facebook a joué un rôle, selon un responsable du groupe

Le par  |  3 commentaire(s)
donald-trump-facebook

Pour Andrew Bosworth de Facebook, le réseau social a joué un rôle dans l'élection de Donald Trump en 2016, mais seulement parce que les outils de publicité à disposition ont été bien utilisés.

" Est-ce que Facebook est responsable de l'élection de Donald Trump ? Je pense que la réponse est oui, mais pas pour les raisons que l'on croit. " Ce sentiment est celui d'Andrew Bosworth. Il a été exprimé dans un mémo interne destiné à ses collaborateurs au sein de Facebook et dont le New York Times a publié une copie.

Suite à cette publication par le quotidien américain, l'intéressé a décidé de rendre disponible le mémo sur sa propre page Facebook.

Chez Facebook, Andrew Bosworth est actuellement en charge des activités dans la réalité virtuelle, la réalité augmentée et pour le matériel grand public. Auparavant, il a notamment eu en charge la transition de la publicité sur mobile.

Ce responsable de Facebook écrit que si Donald Trump a été élu en 2016 en tant que président des États-Unis, c'est " parce qu'il a mené la meilleure campagne de publicité numérique que je n'ai jamais vue de la part d'un annonceur. Point final. "

facebook

Avec cette déclaration, Andrew Bosworth - qui souligne ne pas être un fan de Trump - réfute fermement un rôle joué par de la désinformation russe ou avec l'intervention du cabinet Cambridge Analytica.

Il estime que la campagne de Donald Trump n'a pas non plus fait de " désinformation ou de canulars. " Il ajoute : " Ils ne faisaient pas de microciblage. […] Ils ont simplement utilisé les outils dont nous disposions pour montrer le bon contenu à chaque personne. "

Contrairement à par exemple Twitter, Facebook a décidé de maintenir les publicités à caractère politique. Elles ne passent pas par du fact checking. Patron de Facebook, Mark Zuckerberg a notamment défendu une vision de la liberté d'expression.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2087669
"le bon contenu à chaque personne"

Ca s'appelle donc du microciblage... et c'est ce que vendait Cambridge Analytica...
Le #2087695
" parce qu'il a mené la meilleure campagne de publicité numérique que je n'ai jamais vue de la part d'un annonceur. Point final. "

Pas exactement. La publicité politique est encadrée aux états-unis, comme elle l'est en europe. Donc la publicité faite sur Facebook -et qui est bien 'politique' nous sommes d'accord !?- a été diffusée sans aucun contrôle d'aucune sorte, et qui plus est de manière masquée avec des intermédiaires comme Cambridge Analytica...

S'il y a des lois sur le financement des partis politiques, qui servent à financer la "publicité" électorale, c'est parce que cela permet d' "influencer" les électeurs, comme une pub normale sert à faire acheter un produit.
Si ce n'était pas efficace, les entreprises ne dépenseraient pas des fortunes en pub.

Et donc, si c'est efficace, ça doit être réglementé, pour ne pas fausser la démocratie ...
Le #2087706
La démocratie n'existe pas.
« Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira » - Alexis de Tocqueville
=>s'est vérifié presque partout, presque tout le temps. Donc ce n'est pas ça le problème (Facebook ou pas Facebook).

Google a également des problèmes pour avoir affiché, semble-t-il, une incitation à voter mais ciblée auprès des probables électeurs de Clinton (qui a gagné en nombre de voix).

Donc non, je n'estime pas devoir quelque chose à Facebook et je ne débloquerai toujours pas ses boutons "J'aime" (quant à s'inscrire, même pas en rêve).

Remarque en passant, je ne me souviens pas d'une tendance à se sentir obligé de dire qu'on n'était "pas fan d'Obama" ou d'autres.

Deuxième remarque : je ne crois pas qu'il soit obligatoire d'être malhonnête pour utiliser le microciblage, ce qui en fait du coup un moyen efficace et intelligent d'aller chercher les électeurs (qui n'ont pas consenti à se faire profiler, néanmoins). Et ce qui me gêne avant tout, c'est la malhonnêteté, l'hypocrisie, l'injustice, or est-ce qu'on a embêté la presse et les médias pour avoir matraqué du Macron non-stop en cachant d'autres candidats, sachant qu'il se permet encore de critiquer les élections étrangères dont les candidats n'auraient pas bénéficié du même temps de parole... On reparle de la fameuse "équité" vis-à-vis d'un inconnu banquier traître (Alstom, ADT...) qui ne s'était jamais présenté avant ? Bon, voilà, merci.

Ce qui est absurde c'est tout simplement l'élection de candidats, à cette échelle en tout cas, peu importe les moyens de campagne utilisés, le vice est là.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme