TSMC finalise son site de production en 3 nm, démarrage des opérations en 2022

Le par Christian D.  |  6 commentaire(s) | Source : Tom's Hardware
TSMC wafer

Le fondeur taiwanais a finalisé la construction du site de production qui accueillera les équipements pour de la gravure en 3 nm, préparant la prochaine bataille sur le front des semiconducteurs.

Pendant que Samsung veut dépenser des dizaines de milliards de dollars pour prendre le leadership dans les semiconducteurs et la fonderie, le géant taiwanais TSMC avance vite pour ne pas se laisser rattraper.

Profitant de son succès dans la gravure en 7 nm qui lui a permis de capter mais aussi de conserver au fil du temps des clients capables de lui commander de gros volumes, le groupe taiwanais compte aller tout aussi vite sur la gravure en 3 nm pour ne pas laisser son concurrent profiter du moindre temps mort.

Il vient de finaliser la construction du site qui accueillera sa production de composants en 3 nm au Tainan Science Park (Corée du Sud) décidé en 2017 et démarré en 2019.

TSMC gravure

Il reste maintenant à installer les équipements de lithographie et organiser les lignes de production qui permettront de sortir 55 000 wafers 300 mm par mois, ce qui demandera encore plus d'une année d'efforts mais devrait permettre de commencer à lancer les premières phases de préproduction et de réglagle des machines.

TSMC prévoit un calendrier opérationnel agressif en promettant la gravure en 3 nm dès fin 2022, mais aussi l'arrivée de la gravure en 2 nm pour 2023, au lieu de 2024. Le site de Tainan représente un investissement de près de 20 milliards de dollars qui pourrait être complété par la suite pour étoffer les capacités de production de l'usine.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6382 points
Le #2114170
A 3nm ça correspond à 15 atomes de silicium ,ça va bientôt avoir du mal à progresser!
skynet offline Hors ligne VIP icone 83988 points
Le #2114174
jacob13 a écrit :

A 3nm ça correspond à 15 atomes de silicium ,ça va bientôt avoir du mal à progresser!


Tu sais, on disait la même chose pour le 10nm, puis le 7, puis le 5. Le 3 est là et le 2nm arrive un an après
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1790 points
Le #2114175
skynet a écrit :

jacob13 a écrit :

A 3nm ça correspond à 15 atomes de silicium ,ça va bientôt avoir du mal à progresser!


Tu sais, on disait la même chose pour le 10nm, puis le 7, puis le 5. Le 3 est là et le 2nm arrive un an après


Là on pourra difficilement descendre en dessous de l'atome. La limite approche !
skynet offline Hors ligne VIP icone 83988 points
Le #2114179
phebus29 a écrit :

skynet a écrit :

jacob13 a écrit :

A 3nm ça correspond à 15 atomes de silicium ,ça va bientôt avoir du mal à progresser!


Tu sais, on disait la même chose pour le 10nm, puis le 7, puis le 5. Le 3 est là et le 2nm arrive un an après


Là on pourra difficilement descendre en dessous de l'atome. La limite approche !


Bah, on passera au Quark !
iFlo59 offline Hors ligne VIP icone 31615 points
Premium
Le #2114188
Un jour on pourra mettre tout un Ryzen 9 5950x dans un seul atome
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1790 points
Le #2114208
iFlo59 a écrit :

Un jour on pourra mettre tout un Ryzen 9 5950x dans un seul atome


ça me fait penser à un très bon livre de SF que j'ai lu récemment

Mais il y a une "petite" différence entre la Science et la Science-Fiction

Avec un couplage 5G/FTTH + virtualisation + streaming, je pense que les calcules trop gourmands iront tout simplement dans le cloud (comme on peut déjà le voir avec Stadia, Microsoft Flight Simulator 2020, certaines applis 3D, ...), la miniaturisation n'est plus forcement obligatoire.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire