TSMC : un virus a perturbé les outils de production de composants MaJ : estimation du coût

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Reuters
TSMC wafer

Le fondeur TSMC a indiqué que plusieurs de ses sites de production ont été touchés par un virus.

MaJ 06/08 : TSMC a estimé à 3% l'impact de la perturbation des outils de production par un virus sur ses revenus du troisième trimestre 2018. Les retards de production engendrés devraient être rattrapés sur le dernier trimestre de l'année.

---

En pleine phase de production des SoC Apple A12 pour les iPhone, le fondeur taiwanais TSMC a indiqué que plusieurs de ses outils de production sur différents sites ont été touchés par un virus, perturbant le rythme de production.

TSMC Fab 14

Le retour à la normale est en cours, le fondeur ayant annoncé avoir identifié le problème et commencé à le corriger mais il dément les rumeurs d'une cyberattaque ciblée, sans toutefois préciser l'origine du trouble.

TSMC explique que sa production de composants sera peu affectée par cet incident mais confirme que c'est la première fois que cela va jusqu'à toucher la production. TSMC est le premier fondeur à proposer de la gravure en 7 nm et Apple est l'un des premiers gros clients à en bénéficier pour les processeurs de ses prochains iPhone.

Le groupe Huawei devrait aussi faire appel à la gravure en 7 nm du fondeur taiwanais pour les processeurs mobiles Kirin 980 de ses smartphones. Le troisième trimestre est généralement une période chargée pour les fondeurs qui préparent les différents composants des appareils électroniques qui seront présentés à partir de la fin de l'été en prévision de la période stratégique des fêtes de fin d'année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2026124
Toujours surprenant de voir de grandes entreprises se vautrer en sécurité informatique.
Le #2026125
EchecCritique a écrit :

Toujours surprenant de voir de grandes entreprises se vautrer en sécurité informatique.


La CIA à infiltré les intranet du programme nucléaire iranien en dispersant des clé USB vérolé à chaque sortie du complexe dans l'attente qu'un seul troufion la branche sur un pc du bureau.
Même avec les formations les plus efficaces sur la question le problème restera toujours qu'il suffit que seulement l'un d'entre eux fasse la bourde pour que le système soit compromis.
Le #2026128
Adarion29 a écrit :

EchecCritique a écrit :

Toujours surprenant de voir de grandes entreprises se vautrer en sécurité informatique.


La CIA à infiltré les intranet du programme nucléaire iranien en dispersant des clé USB vérolé à chaque sortie du complexe dans l'attente qu'un seul troufion la branche sur un pc du bureau.
Même avec les formations les plus efficaces sur la question le problème restera toujours qu'il suffit que seulement l'un d'entre eux fasse la bourde pour que le système soit compromis.


Certes, mais là ils démentent une attaque ciblée. C'est pas la CIA qu'ils avaient en face à priori.
Après oui, le risque zéro n'existe pas, en particulier le facteur humain.
Le #2026130
Adarion29 a écrit :

EchecCritique a écrit :

Toujours surprenant de voir de grandes entreprises se vautrer en sécurité informatique.


La CIA à infiltré les intranet du programme nucléaire iranien en dispersant des clé USB vérolé à chaque sortie du complexe dans l'attente qu'un seul troufion la branche sur un pc du bureau.
Même avec les formations les plus efficaces sur la question le problème restera toujours qu'il suffit que seulement l'un d'entre eux fasse la bourde pour que le système soit compromis.


pas très compliqué de désactiver les port USB par GPO.

surtout dans un centre de recherche critique comme celui la ou aucune donnée ne devrait rentrer ou sortir sans être analysé.


c'est bien un problème de sécurité informatique et ne pas prendre en compte la faille que constitue l'humaine c'est une aberration a ce niveau.
Le #2026131
Un virus, capable de mettre à mal des lignes de productions, un domaine sensible et en avance sur les autres (les premiers sur le 7nm)... Ca ressemble fortement à une attaque ciblée tout de même non ?
Le #2026132
MickHammer a écrit :

Adarion29 a écrit :

EchecCritique a écrit :

Toujours surprenant de voir de grandes entreprises se vautrer en sécurité informatique.


La CIA à infiltré les intranet du programme nucléaire iranien en dispersant des clé USB vérolé à chaque sortie du complexe dans l'attente qu'un seul troufion la branche sur un pc du bureau.
Même avec les formations les plus efficaces sur la question le problème restera toujours qu'il suffit que seulement l'un d'entre eux fasse la bourde pour que le système soit compromis.


pas très compliqué de désactiver les port USB par GPO.

surtout dans un centre de recherche critique comme celui la ou aucune donnée ne devrait rentrer ou sortir sans être analysé.


c'est bien un problème de sécurité informatique et ne pas prendre en compte la faille que constitue l'humaine c'est une aberration a ce niveau.


Un blocage physique ça marche aussi (ports USB condamnés à la colle et/ou déconnectés), pas de graveur, pas de possibilité à l'utilisateur de rentrer des données.

Après un petit stage à la DGA et une formation, on en apprend un minimum vital. Comment n'ont-ils pas eu l'équivalent en matière de sécurité ?
Le #2026133
skynet a écrit :

Un virus, capable de mettre à mal des lignes de productions, un domaine sensible et en avance sur les autres (les premiers sur le 7nm)... Ca ressemble fortement à une attaque ciblée tout de même non ?


Chuis d'ac' !!!

Et je mets tout de suite en fonction le vieil adage : "Cherche à qui le crime profite"...
Le #2026143
skynet a écrit :

Un virus, capable de mettre à mal des lignes de productions, un domaine sensible et en avance sur les autres (les premiers sur le 7nm)... Ca ressemble fortement à une attaque ciblée tout de même non ?


Il a bon dos le virus !!!!
Le #2026185
Les premiers sur le 7nm :

TSMC en avance de 5 mois sur Samsung (Global Fonderie n'est plus dans le coup).

Mais Samsung est largement en avance sur TSMC avec la lithographie EUV (Extreme Ultra Violet) qu il utilse pour graver actuellement ses SOC en 7nm. EUV permet de diviser par 3 le nombre de phases de gravure.

La grande question est de savoir qui sera choisi par Qalcomm pour graver ses Snapdragon 850.
Le #2026217
Vous êtes certains qu'ils ne parlent pas du virus de la grippe ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme