Twitter sévit contre l'automatisation et les publications multicomptes

Le par  |  1 commentaire(s)
Twitter-panne

Le réseau social Twitter serre la vis dans le cadre de sa lutte contre le spam et les bots qui automatisent l'envoi de messages à travers plusieurs comptes.

" Twitter interdit toute tentative d'utiliser l'automatisation dans le but de publier ou diffuser du spam ", écrit le réseau social qui annonce un renforcement de ses règles d'utilisation et détaille une série de pratiques proscrites.

TwitterParmi les pratiques visées, le recours à toute forme d'automatisation pour publier du contenu identique ou largement similaire, ou pour effectuer des actions comme des J'aime, Retweets sur de nombreux comptes ayant autorisé une application.

Pour sa propre application TweetDeck, Twitter va retirer les options permettant de passer outre ce type d'interdiction. Les développeurs tiers d'applications ont jusqu'au 23 mars 2018 pour agir en conséquence.

Une exception à la règle est pour la diffusion d'alertes météorologiques, d'urgence ou autres messages comme par exemple des alertes aux tremblements de terre.

" Ces changements sont une étape importante pour nous assurer de garder une longueur d'avance sur les activités malveillantes ciblant les conversations cruciales sur Twitter, y compris les élections aux États-Unis et dans le monde entier ", précise Twitter.

En début d'année, Twitter a indiqué avoir identifié au total 50 258 comptes automatisés basés en Russie et ayant publié des contenus relatifs aux dernières élections présidentielles aux États-Unis. La justice américaine vient d'inculper treize Russes et trois entreprises russes pour ingérence dans ces élections.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2001941
Le radotage sur l’ingérence de la Russie est juste gratuit.
L'article de blog twitter indique vouloir contrer le spam, et non la manipulation d'Etat.

Après, moi je dis que plutôt de passer par des API twitter ou tweetdeck, on pourra toujours utiliser d'autres méthodes telles que Chrome headless piloté par un petit programme avec des messages légèrement différent d'un message à l'autre.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme