Uber et véhicules autonomes : la conductrice humaine était distraite au moment du crash

Le par  |  58 commentaire(s) Source : Ars Technica
Uber-logo

La diffusion des vidéos des différentes caméras du véhicule autonome montre l'apparition soudaine de la victime surgissant d'une poche d'obscurité mais aussi la conductrice humaine ne regardant pas la route durant les quelques secondes avant le crash.

La police de Tempe (Arizona) a diffusé une partie des vidéos du véhicule autonome Uber ayant percuté une femme de nuit. Les enregistrements montrent cette dernière surgir devant les phares du véhicule alors qu'elle traversait une voie de plusieurs files.

La caméra intérieure montre également la conductrice humaine, chargée de reprendre immédiatement les commandes en cas de problème, regardant la route mais aussi baissant plusieurs fois les yeux vers quelque chose du côté du tableau de bord.

  

Lorsqu'elle relève les yeux vers la route, il est déjà trop tard pour empêcher l'accident. Toute la difficulté va être maintenant de déterminer si elle aurait pu voir la femme traversant la route plus tôt mais surtout pourquoi les caméras et radars embarqués n'ont rien détecté d'anormal et n'ont pas entraîné de décélération.

Les véhicules autonomes sont en principe dotés de multiples capteurs offrant différents types de détection de façon à répondre à toutes les conditions de luminosité et météorologiques pour détecter et anticiper des obstacles. Il peut cependant arriver que ces capteurs soient pris en défaut dans certaines conditions particulières (très fort contraste pour les caméras, par exemple).

Se pose aussi la question de la vigilance des superviseurs humains dans des véhicules autonomes se débrouillant seuls pour prendre les bonnes décisions de conduite pendant des heures et de la tentation éventuelle des distractions.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 6

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2006126
Allez Yves, fais toi plaisir...
Le #2006127
En voiture autonome c'est un peu prévisible de ne pas être toujours attentif !
Ce qui est plus surprenant c'est que le radar de l'auto n'ai pas détecté le vélo au milieu de la route à 100m ni chercher à allumer les phares pour couvrir la zone d'ombre.
Le #2006131
En même temps, la conductrice n'aurait jamais eu le temps de s'arrêter, la cycliste n'apparaît qu'au dernier moment... C'est vraiment une défaillance du système autonome qui serait en cause.
Ça aurait été une voiture "classique", le résultat aurait sûrement été le même. Malheureusement, c'est clairement un ensemble de d'erreurs qui mènent à l'accident...
Le #2006135
Ce n'est pas un cycliste, c'est un piéton (le fait qu'il traîne un vélo est sans rapport).
Le #2006138
LinuxUser a écrit :

Allez Yves, fais toi plaisir...


Avec une 206 elle serait pas décédée... La voiture n'aurait même pas démarré
Le #2006140
aux US, ça aurait été une 206 V8
Le #2006144
Aurait-elle seulement pu l'éviter?

Je ne pense pas.

La cycliste qui traverse une voie rapide non éclairée sans lumière, sans gilet fluo, et à faible allure était une candidate au suicide.

A tous les coups, l'accident se serait produit avec un véhicule classique.
Ce qui est dommage, c'est justement que la technologie n'a pas permis d'éviter cet accident... Il faut analyser les données... Mais il y a vraisemblablement eu un gros raté dans le traitement de la data par la voiture... ou dans la data elle-même...
Le #2006145
C'est scandaleux. L' "obstacle" apparaît au moins une seconde avant la collision et jusqu'au dernier moment la voiture ne réagit pas. Et pareil, le conducteur (trice ?) est un boloss payé à dormir. J'espère que ça ne pénalisera pas toute l'industrie mais que ça écartera uber de la course un bon moment.
Anonyme
Le #2006158
Le #2006161
wait, on parle d'une conductrice ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme