Virgin Galactic : VSS Unity réussit son septième vol de test

Le par  |  3 commentaire(s)
VSS Unity

L'engin suborbital VSS Unity de Virgin Galactic a réussi avec succès son septième vol d'essai après avoir été largué de son avion porteur Eve.

Bien décidée à proposer un premier service commercial dès cette année, la firme Virgin Galactic poursuit les essais de son avion suborbital VSS Unity et vient de mener avec succès un septième vol d'essai au dessus du désert de Mojave.

Largué à haute altitude depuis son avion porteur VMS Eve, l'engin n'avait pas volé depuis le mois d'août 2017, mettant à profit ces quelques mois de latence pour peaufiner le design.

VSS Unity 02

Le vol d'essai a permis de tester de nouveau les paramètres de vol en phase de glisse. Après largage, VSS Unity est tombée en chute libre jusqu'à atteindre une vitesse de 0,9 Mach, soit à peu près la vitesse maximale possible sans allumage de son moteur-fusée.

VSS Unity

A une altitude de 22 000 pieds (6700 mètres), l'engin a largué le ballast d'eau simulant la masse et le positionnement du moteur-fusée avant de réaliser un atterrissage en douceur.

Le vol de test a notamment permis de tester les protections thermiques protégeant l'appareil contre la friction de l'air durant la poussée du moteur-fusée mais aussi la réentrée supersonique dans l'atmosphère au retour.

Pour prendre place à bord de VSS Unity et surfer aux limites de l'atmosphère terrestre, le ticket coûtera 250 000 dollars mais cela n'empêche pas la liste d'attente de s'étendre déjà au-delà de 2021.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1995492
Il y a deux trucs pas clairs dans l'article:

"...VSS Unity est tombée en chute libre jusqu'à atteindre une une vitesse de 0,9 Mach..."

et

"...permis de tester les protections thermiques protégeant l'appareil contre la friction de l'air durant la poussée du moteur-fusée mais aussi la réentrée supersonique dans l'atmosphère au retour."

* moteur fusée allumé ou en chute libre ? (dans ce dernier cas, les tests de protection thermique doivent pas etre très concluants...)
* Mach 0.9 c'est pas supersonique...


Le #1995496
zorglub123 a écrit :

Il y a deux trucs pas clairs dans l'article:

"...VSS Unity est tombée en chute libre jusqu'à atteindre une une vitesse de 0,9 Mach..."

et

"...permis de tester les protections thermiques protégeant l'appareil contre la friction de l'air durant la poussée du moteur-fusée mais aussi la réentrée supersonique dans l'atmosphère au retour."

* moteur fusée allumé ou en chute libre ? (dans ce dernier cas, les tests de protection thermique doivent pas etre très concluants...)
* Mach 0.9 c'est pas supersonique...


Je vois pas ce que tu comprends pas, c'est pourtant clair, c'est un test en chute libre, il y a pas de moteur dedans (ballaste d'eau à la place).
C'est des tests, pour connaître la résistances des protections, du coup il vont pas à la limite de l'appareil, ils commencent doucement.
Si il y a un problèmes avec les protections ils le sauront grâce aux capteurs, alors que si il test à vitesse plus élevé et qu'il y a un problème le vaisseau risque de finir en miette, ce qui c'est déjà passé en 2014...










Le #1995501
maxxous a écrit :

zorglub123 a écrit :

Il y a deux trucs pas clairs dans l'article:

"...VSS Unity est tombée en chute libre jusqu'à atteindre une une vitesse de 0,9 Mach..."

et

"...permis de tester les protections thermiques protégeant l'appareil contre la friction de l'air durant la poussée du moteur-fusée mais aussi la réentrée supersonique dans l'atmosphère au retour."

* moteur fusée allumé ou en chute libre ? (dans ce dernier cas, les tests de protection thermique doivent pas etre très concluants...)
* Mach 0.9 c'est pas supersonique...


Je vois pas ce que tu comprends pas, c'est pourtant clair, c'est un test en chute libre, il y a pas de moteur dedans (ballaste d'eau à la place).
C'est des tests, pour connaître la résistances des protections, du coup il vont pas à la limite de l'appareil, ils commencent doucement.
Si il y a un problèmes avec les protections ils le sauront grâce aux capteurs, alors que si il test à vitesse plus élevé et qu'il y a un problème le vaisseau risque de finir en miette, ce qui c'est déjà passé en 2014...


C'est pas une question de comprendre ou pas, c'est que le milieu de l'article et sa conclusion ne sont pas cohérents... si ça te choque pas, tant mieux...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]