Waymo : le transport en taxi autonome sans chauffeur de sécurité à Phoenix

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Venturebeat
Waymo

Waymo passe à l'étape supérieure pour son service de taxis autonomes en proposant son service sans chauffeur de sécurité mais encore dans un cadre limité.

Poursuivant ses efforts pour développer un service de taxis autonomes, la firme Waymo, annonce qu'elle commence à proposer des trajets à bord de ses véhicules en "rider-only", c'est-à-dire sans chauffeur de sécurité prêt à reprendre le contrôle manuel à tout moment.

Si cela suggère que la firme a suffisamment confiance dans ses technologies pour se passer d'un contrôleur humain, cette option restera limitée à certains déplacements au sein de la ville de Phoenix, où Waymo a commencé à proposer une offre commerciale.

Ce mode de transport complètement automatisé n'est pour le moment proposé qu'à quelque centaines d'utilisateurs de services de Waymo qui ont signé en retour un accord de non-divulgation, et John Krafcik, son CEO, n'a pas donné d'indications quant à un déploiement plus large pour le moment.

waymo-minivan

Il s'agit aussi et surtout de faire la démonstration des technologies embarquées pour intéresser éventuellement des constructeurs qui pourraient les intégrer soit sous marque Waymo soit sous leur propre marque.

L'une des idées explorées serait d'installer les technologies de conduite autonome à bord des véhicules mais de ne les activer que plus tard dans leur cycle d'existence, leur donnant une deuxième vie dans une flotte de véhicules de transport partagé.

Cette stratégie permettrait d'installer dès à présent des systèmes de conduite autonomes même si la réglementation met encore plusieurs années avant d'en autoriser l'utilisation dans les véhicules particuliers, et de revaloriser les véhicules passé un certain nombre d'années puisqu'ils retrouveraient un nouvel usage pour du transport à la demande.

Après l'excitation des progrès en matière de véhicules autonomes qui pouvait laisser penser à une mise en service à court terme, intégrateurs et constructeurs se font plus prudents et soulignent qu'il faudra encore plusieurs années d'effort avant de laisser circuler librement des véhicules en conduite autonome intégrale, ou Level 5.

Parallèlement, Waymo tente de s'inviter sur le segment des poids lourds autonomes et mène des expérimentations en ce sens dans plusieurs Etats américains.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme