Windows 10 pour ARM : et maintenant le support de la virtualisation Hyper-V

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Tom's Hardware
Microsoft SQ1

Microsoft poursuit ses efforts pour adapter Windows 10 aux processeurs ARM. Les professionnels sont particulièrement visés avec l'annonce du support de la virtualisation Hyper-V.

En se rapprochant de Qualcomm, Microsoft a commencé à adapter son système Windows 10 aux puces ARM, à côté des processeurs x86 qui continuent de représenter l'association traditionnelle " Wintel ".

La plate-forme Windows 10 pour ARM est déjà supportée par plusieurs générations de SoC Snapdragon et désormais Snapdragon 8cx, en attendant les variations 8c et 7c.

Microsoft s'est même offert le luxe de développer son propre SoC SQ1 à bord de la Surface Pro X, version modifiée du 8cx pour coller à ses besoins spécifiques. Et le groupe de Redmond ne semble visiblement pas vouloir en rester là, malgré les limitations observées dans l'utilisation des applications, en accès plus limité que sur la plate-forme x86 et passant par un système d'adaptation et d'émulation.

Microsoft SQ1

Désormais, c'est vers le marché professionnel et Windows 10 Pro que ses efforts se tournent avec l'annonce du support de sa virtualisation Hyper-V sur plate-forme ARM.

Il reste encore à voir quelles seront les performances par rapport aux solutions équivalentes en x86 mais cela pourrait participer à la poussée des systèmes ARM vers de nouveaux domaines en mettant à profit leurs bon compromis entre performances et consommation d'énergie.

Les derniers développements ARM vont par ailleurs dans le sens d'une montée en puissance de l'architecture, jusque là surtout prisée pour sa faible consommation mais pas tellement pour sa puissance. L'exemple de l'architecture ARM Neoverse tournée vers le cloud exprime par exemple cette évolution.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2090522
.
"Les derniers développements ARM vont par ailleurs dans le sens d'une montée en puissance de l'architecture"
.
Mais, en parallèle, les derniers développements ARM ne vont-ils pas perdre leur grand avantage dans la consommation d'énergie ?
.
Le #2090568
Ce qui est dommage c’est que ce Windows 10 ARM est fermé puisqu’il n’est développé que pour les CPU Qualcoom. Le ARM a ses limites dans le domaine du desktop là où il n’y a aucun problème pour le x86.

Pareil demain j’achète une tablette Windows 10 ARM (donc Développé pour Qualcoom, quid de la pérennité de l’OS si Microsoft arrête son partenariat avec Qualcoom ?)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme