XCOM : la nouvelle startup autour de la 5G fondée par Paul Jacobs, ex-CEO de Qualcomm

Le par  |  1 commentaire(s) Source : CNBC
XCOM vignette

Après avoir été CEO puis président du conseil d'administration de Qualcomm, société cofondée par son père Irvin Jacobs, Paul Jacobs a fondé une nouvelle entreprise, XCOM, tournée vers la résolution des défis techniques de la 5G.

La tentative de rachat du groupe Qualcomm par Broadcom avait conduit Paul Jacobs, ex-CEO puis directeur du conseil d'administration de la firme de San Diego, à se mettre en retrait et tenter de monter une contre-proposition qui lui permettrait de reprendre le contrôle de la société cofondée par son père Irvin Jacobs et de la faire sortir de cotation.

Paul JacobsL'abandon du projet de Broadcom, sous la pression de l'administration Trump craignant de voir Qualcomm freiné dans la course hautement stratégique vers la 5G, et l'attente d'un feu vert pour le rachat de NXP Semiconductors, ont visiblement amené Paul Jacobs à se tourner vers d'autres initiatives, sans lui faire abandonner sa quête des milliards de dollars nécessaires à une reprise en main de Qualcomm.

Il vient de fonder XCOM (aucun rapport avec la série de jeux éponymes), une nouvelle startup visant à investir et imaginer des solutions (avec une fructueuse propriété intellectuelle à la clé) pour résoudre certaines problématiques de la future 5G.

Il y retrouve à la tête de cette nouvelle entreprise Derek Alberle, ex-président du conseil d'adminiistration de Qualcomm, et Matthew Grob, ancien CTO de la firme de San Diego.

En phase de recrutement, la nouvelle société XCOM vise à développer de nouvelles technologies autour de la 5G qui pourront être proposées sous licence aux acteurs de l'industrie mobile. A terme, elle pourrait être intégrée à Qualcomm ou bien voir ses avancées utilisées dans des puces Qualcomm, note CNBC.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2017160
Bonne chance, commandant !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme